Franchise

« M’affilier pour être plus fort » (A. Monthorin - Janssens Immobilier)

Par Christian Capitaine | le | Réseaux-franchise

A la tête d’une agence immobilière spécialisée sur le marché haut de gamme à Aix-en-Provence depuis 2009, Arnaud Monthorin vient de donner un nouveau souffle à sa carrière en rejoignant Janssens Immobilier, réseau de treize agences implantées dans le sud du pays. Il nous explique pourquoi.

Arnaud Monthorin et Rudi Janssens, président-fondateur du réseau Janssens - © D.R.
Arnaud Monthorin et Rudi Janssens, président-fondateur du réseau Janssens - © D.R.

Après trente années d’activité professionnelle, il est toujours possible de se réinventer. Une belle preuve vient d’en être donnée par Arnaud Monthorin, agent immobilier depuis 1992.

Pour cet entrepreneur de 57 ans, tout a commencé au Chesnay-Rocquencourt (78) au sein de l’agence familiale créée par sa mère, en 1976, l’agence Parly Immobilier, installée à Parly 2, le centre commercial le plus vaste d’Europe à l’époque.

Après en avoir pris les rênes, il décide, en 1994, de la revendre pour mettre le cap au sud. Direction : Valbonne (Alpes-Maritimes). « J’ai alors monté mon agence immobilière, dit-il, le Cabinet PSI (Poly Services Immobilier) et me suis rapidement spécialisé sur le marché de la location avant de développer, quelques années plus tard, le marché de la transaction. »

Positionné sur le segment des belles demeures et des beaux appartements, il finit par diriger une équipe de cinq collaborateurs et compter plus de 350 lots en gestion.

« Repartir de zéro »

2009, nouveau changement de cap pour Arnaud Monthorin : « Je décide alors de repartir de zéro pour ouvrir, à Aix-en-Provence, le Cabinet Monthorin, spécialisé, lui aussi au départ, sur le marché de la location haut de gamme et qui compte, désormais, 150 lots en gestion. » Une fois constituée son pôle « transaction », il fait alors face à une sérieuse concurrence, celle, sur ce segment premium, des Emile Garcin, Coldwell Banker, Michaël Zingraf autre Taylor.

« Pendant trois ans, j’ai cherché, non sans mal, un réseau haut de gamme avec lequel m’affilier pour être plus fort, rappelle-t-il. J’ai même noué des contacts avec le réseau Nestenn, certes positionné plus généraliste, mais néanmoins très dynamique et doté de beaux outils pour travailler. »

L’agence est située dans le quartier Mazarin d’Aix-en-Provence - © D.R.
L’agence est située dans le quartier Mazarin d’Aix-en-Provence - © D.R.

C’est finalement sur le réseau Janssens Immobilier, « bien mis en lumière sur Instagram », relève-t-il, qu’Arnaud Monthorin jettera son dévolu. « Cette enseigne d’immobilier haut de gamme n’avait d’agence à Marseille ni à Aix-en-Provence, poursuit-il, deux secteurs où il cherchait à s’implanter.  » Deux jours après avoir pris contact avec la direction du réseau, il rencontre Rudy Janssens, son président fondateur. Une nouvelle aventure pour notre entrepreneur peut alors commencer.

Réseau Janssens Immobilier : 160 ventes en 2021

Jouissant de l’exclusivité territoriale du réseau à Marseille et Aix-en-Provence, Arnaud Monthorin est devenu, en juillet 2022, le 13e affilié de Janssens en France.

Parmi les raisons qui l’ont convaincu de rejoindre cette marque qui compte une soixante de collaborateurs, plus de 500 biens à la vente et à la location et qui a réalisé, en 2021, 160 ventes, ce dernier retient, tout d’abord, son organisation marketing « très bien structurée, avec cinq personnes à temps plein en interne » et caractérisée, notamment, par « une bonne mise en avant des annonces sur les portails ».

Deuxièmement, « son aura de réseau haut de gamme bien connu en Provence  ». Et enfin, « son affiliation à l’enseigne d’immobilier de luxe britannique Knight Frank, qui jouit d’une grande renommée à l’internationale et notamment en Grande-Bretagne », dit-il. Comptant à son siège de Londres 800 collaborateurs, celle-ci est implantée partout dans le monde, avec ses 500 agences.

« Avec Janssens Immobilier et Knight Frank, je suis désormais armé pour rivaliser, sur Marseille et Aix-en-Provence, avec les Barnes, Sotheby’s et autre Taylor sur le marché de la transaction, se réjouit Arnaud Monthorin, et notamment auprès de la clientèle internationale. » La concurrence n’a qu'à bien se tenir.

Transférer cet article à un(e) ami(e)