Franchise

« Devenir le leader de l’immobilier de luxe en France » (Heathcliff Zingraf)

Par Christian Capitaine | le | Agence immobilière indépendante

Quarante-cinq ans après sa création, le réseau immobilier de prestige Michaël Zingraf Real Estate, qui compte ses places fortes dans le Sud-Est du pays, a donné, ces récents mois, un net coup d’accélérateur à son développement. Son ambition, comme nous l’a confié Heathcliff Zingraf, PDG de l’entreprise et fils du fondateur, Michaël : ouvrir six agences par an jusqu’en 2026.

Heathcliff et Michaël Zingraf, les deux dirigeants de la société. - © Alban Pichon
Heathcliff et Michaël Zingraf, les deux dirigeants de la société. - © Alban Pichon

Pouvez-vous retracer l’historique du groupe Michaël Zingraf Real Estate ?

La société a été créée par mon père, Michaël Zingraf, en 1977, avec l’ouverture d’une première agence immobilière à Cannes (06). Auparavant, il avait travaillé en tant qu’agent immobilier indépendant, dans la région, pendant une petite dizaine d’années. Après Cannes, il a ouvert une deuxième agence, à Mougins, jusqu'à ouvrir huit agences dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Par la suite, et alors que je l’ai rejoint dans l’aventure il y a vingt ans, le groupe n’a eu de cesse de se développer si bien qu’à ce jour, et ce quarante-cinq ans après sa fondation, il compte une vingtaine d’agences immobilières implantées sur le territoire.

Quel est le positionnement du réseau et où compte-t-il ses places fortes ?

Le réseau compte, à ce jour, une vingtaine d’agences en France - © CYRIL BIGHETTI DE FLOGNY
Le réseau compte, à ce jour, une vingtaine d’agences en France - © CYRIL BIGHETTI DE FLOGNY

Nous sommes positionnés sur l’immobilier de luxe. Et uniquement sur ce segment de marché, et il s’agit là d’un élément-clé qui nous distingue des autres acteurs de l’immobilier haut de gamme en France.

Quant à nos places fortes, elles sont situées dans le Sud-Est de la France, là où nous avons réalisé, l’an passé, encore près de 90 % de notre activité. Nous nous considérons, d’ailleurs, comme le leader de l’immobilier de luxe dans le région. En 2021, nous avons réalisé 157 ventes, pour un montant total d’un demi-milliard d’euros (le prix de vente d’un bien au sein de l’enseigne se situant tout proche des 3 millions d’euros, NDLR).

Ajoutons que le réseau Michaël Zingraf Real Estate est, depuis 2012, l’affilié exclusif, pour la région PACA, de Christie’s International Real Estate, réseau international qui compte près de deux cents affiliés dans le monde. Concrètement, lorsqu’un vendeur ou un acquéreur du réseau Christie’s International Real Estate a un projet immobilier dans notre région, c’est à nous qu’il est confié.

Agence d’Opio (06) - © Michaël Zingraf Real Estate
Agence d’Opio (06) - © Michaël Zingraf Real Estate

Quelles sont vos ambitions sur le plan du développement ?

Nous sommes en pleine expansion. Par exemple, nous avons notamment ouvert, ces derniers mois ou années, des agences à Paris rive droite, Deauville, Lyon et Gstaad (Suisse), et avons des projets à La Baulle, Evian et au Cap Ferret. Sans oublier des ouvertures qui sont prévues avant l'été à Paris rive gauche, Nice et Biarritz.

Et notre objectif est le suivant : devenir le leader, en France, de l’immobilier de luxe, que ce soit en nombre d’agences, en chiffre d’affaires réalisé et sur le plan de la réputation. Ce que nous avons réussi à bâtir dans le Sud-Est du pays, nous voulons le dupliquer à l’échelle nationale. Ce qui veut dire, plus concrètement, compter une cinquantaine de bureaux à horizon 2026, soit en ouvrir environ six par an dans toutes les grandes villes où existe un gisement d’affaires.

Aussi, pour asseoir notre développement, nous avons lancé, il y a trois ans, notre licence de marque. C’est ainsi que nous ont rejoint, grâce à ce modèle, des professionnels à Marseille, Lyon, Megève ou encore tout récemment à L’Ile Maurice, et bientôt en Suisse, à Genève et dans les environs de Lausanne.

Quels profils souhaitez-vous attirer pour densifier votre parc d’agences sous licence de marque ?

Villa à la vente, située à Aix-en-Provence (13) - © Michaël Zingraf Real Estate
Villa à la vente, située à Aix-en-Provence (13) - © Michaël Zingraf Real Estate

Les profils de professionnels qui reviennent le plus souvent sont des agences immobilières existantes, souvent positionnées comme nous sur le marché de l’immobilier haut de  gamme, qui souhaitent pouvoir s’appuyer sur un nom, un réseau bien organisé et qui leur propose des outils digitaux efficaces.

Pour nous rejoindre sous licence de marque, le droit d’entrée est fixé à 43 500 euros (HT) et chaque membre reverse à la tête de réseau 7 % de son chiffre d’affaires.

Le déploiement d’agences physiques est-il indispensable à votre stratégie d’expansion ?

Certes, de nombreux projets immobiliers naissent et se concluent sur le web. Cela étant, l’agence immobilière reste, pour nous (et pour les professionnels inscrits sur le segment du luxe), indispensable à notre bon fonctionnement, car elle est à la fois, pour le client, un élément de réassurance et de crédibilité.

Comment se sont portées vos affaires au cours de ces récents mois ?

Le bilan est très positif : en 2021, nous avons réalisé une croissance de notre chiffre d’affaires de 35 % par apport à 2020. La crise du Covid a incité de nombreux porteurs de projets à investir dans de belles demeures au soleil, avec un jardin et une piscine.

Et malgré la guerre qui sévit en Ukraine, notre activité est restée, ces dernières semaines, au beau fixe. Nous avons certes perdu notre clientèle russe (qui représentait environ 10 % de notre activité), mais cette perte fut compensée par des clients français, mais également du nord de l’Europe, Grande-Bretagne et Scandinavie, ou encore de la Suisse et de la Belgique.

Transférer cet article à un(e) ami(e)