Franchise

« Pourquoi je cède une part du capital de Nestenn au Groupe Arche »

Par Christian Capitaine | le | Réseau de franchisés

Olivier Alonso, président-fondateur du réseau Nestenn (450 agences immobilières en France) explique à ImmoMatin les raisons qui l’ont convaincu de céder une part majoritaire du capital de la SAS Nestenn au Groupe Arche, déjà propriétaire des marques immobilières Citya Immobilier, Century 21, Guy Hoquet et Laforêt.

Olivier Alonso, président de Nestenn, rejoint la galaxie Arche, fondée par Philippe Briand. - © D.R.
Olivier Alonso, président de Nestenn, rejoint la galaxie Arche, fondée par Philippe Briand. - © D.R.

Quelles raisons ont motivé, chez Nestenn, le bouclage de cette opération ?

Avec plus de cinquante nouvelles agences immobilières en 2021, notre groupe connaît un fort développement ; notre marque attire de nombreuses agences immobilières.

Et au regard de nos objectifs importants sur le plan du développement, avec, d’une part, l’objectif d’atteindre les 600 agences immobilières en 2023 sur le territoire et, d’autre part, nos velléités à l’international, il nous fallait, pour les atteindre, renforcer notre capital.

C’est pour cette raison qu’en tant que fondateur et actionnaire-majoritaire du groupe Nestenn, j’ai décidé de céder une part majoritaire de son capital au Groupe Arche (1).

Pourquoi avoir choisi le Groupe Arche, déjà propriétaire des marques d’agences immobilières Citya Immobilier, Century 21 France, Guy Hoquet et Laforêt ?

Nous avons été approchés, aussi, par des fonds d’investissements. Mais nous associer avec eux n’aurait pas eu de sens et se serait révélé inaudible pour nos franchisés.

Notre volonté était de nous rapprocher d’un professionnel de l’immobilier capable de nous comprendre et de nous faire grandir. Philippe Briand, le patron du Groupe Arche, est, comme moi, un entrepreneur, un bâtisseur : tous les deux, nous avons su construire des réseaux d’agences immobilières solides, qui ont su grandir au fil des ans.

Qu’est-ce que cette opération va entraîner comme changements à la tête du réseau Nestenn et plus largement pour ses franchisés ?

Elle n’entraînera aucun changement. Je dirais même que le maintien de la direction et de nos équipes s’est révélé un point crucial dans l’approche de cette cession. Je demeure président de l’entreprise et actionnaire, et Delphine Rouxel reste notre directrice générale, conservant ainsi les missions que lui confère ce poste.

S’agissant de nos franchisés, cette opération n’entrainera pour eux, non plus, aucun changement. Le Groupe Arche, qui compte de nombreuses marques, n’entre pas dans les politiques organisationnelles de ses filiales. Il nous laissera poursuivre notre développement.

Rejoindre un groupe déjà à la tête de plusieurs réseaux d’agences ne suscite-t-il pas une certaine crainte chez vos franchisés, notamment sur le plan de la concurrence ?

Non. Je le répète, ce rapprochement n’induit, pour eux, aucun changement. Nos franchisés sont des entrepreneurs, à la tête de structures indépendantes.

Cet édifice bâti par le Groupe Arche avec ses nombreuses filiales est chose courante dans le commerce, comme on le voit, par exemple, dans les secteurs de l’optique, de la grande distribution ou de l’automobile.

Nous restons et resterons avec Century 21, Guy Hoquet, Laforêt et Citya Immobilier des enseignes concurrentes. Il n’y aura bien sûr, entre nous, aucune fusion de marques. Et ce, même si à l’avenir il n’est pas exclu que nous utilisions des outils communs.

Quels autres avantages tirer, pour le réseau Nestenn, de ce rapprochement avec le Groupe Arche ?

Cette opération, positive en tout point, va permettre à nos franchisés de bénéficier des services du Groupe Arche dans de nombreux domaines, comme dans les assurances, le courtage et l’expertise, et offrir, ainsi, une meilleure qualité de service à leurs clients. Pour résumer : cette opération, c’est plus de moyens pour nous faire grandir.

Nestenn : les chiffres-clés

L’enseigne Nestenn est née en 2017 de la fusion des deux groupes historiques SOLVIMO et AVIS-IMMOBILIER. Elle compte, à ce jour, plus de 450 agences immobilières en France et à l’international. En 2021, elle réalisé un chiffre d’affaires de plus de 150 millions d’euros, en progression de 32 % par rapport à 2020. Elle rejoint la galaxie du Groupe Arche et ses 19 000 collaborateurs, pour un CA de 1,2 milliard d’euros, qui propose, à ses clients, une palette de prestations complémentaires aux cœurs des métiers de l’immobilier.

(1) Le pourcentage du capital cédé est tenu confidentiel.

Transférer cet article à un(e) ami(e)