Franchise

Century 21 France : les maisons ont enflammé le marché immobilier dans l’ancien

Par Christian Capitaine | Le | Réseau de franchisés

Les prix des maisons, en France, ont enflammé le marché de l’immobilier dans l’ancien au cours des douze derniers mois, pour franchir le seuil jamais atteint des 2 500 euros le mètre carré, ont révélé, lundi 27 juin, les dernières statistiques du réseau Century 21 France. Résultat : la dynamique des ventes, sur ce segment de marché, a reculé de près de 8 % au cours des douze derniers mois.

Charles Marinakis, président de Century 21 France - ©  Geoffrey Hubbel
Charles Marinakis, président de Century 21 France - ©  Geoffrey Hubbel

Coup de frein sur le marché des maisons dans l’immobilier ancien. Sur douze mois, la volumétrie a reculé, à la clôture du premier semestre 2022, de 7,9 % au sein du Century 21 France (937 agences implantées sur le territoire et 7 500 collaborateurs), a révélé, lundi 27 juin, Charles Marinakis, son président.

A la source de cette « crispation du marché », pour reprendre les mots de ce dernier : sans surprise, la flambée des prix constatée pour ce type de biens. « Les prix moyens au mètre carré ont atteint des niveaux jamais égalés, a poursuivi Charles Marinakis, avec, pour la première fois, le seuil psychologique de 2 500 euros le mètre carré qui a été franchi.  »

Des ventes d’appartements toujours en hausse

Ainsi, la hausse des prix des maisons en France s’est établie à 10,7 % et se répercute sur les montants moyens d’acquisitions, « qui n’ont jamais été aussi élevés, soit 290 654 euros. » C’est la région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui a vu ses prix progresser le plus vite sur un an, soit +15,5 % pour un prix moyen au mètre, pour une maison, qui s’établit à 4 270 euros. A l’inverse, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Bourgogne-Franche-Comté présentent des hausses relativement modérés (environ + 7 %).

La hausse des prix des maisons en France s’est établie à 10,7 % - ©  D.R.
La hausse des prix des maisons en France s’est établie à 10,7 % - ©  D.R.

Sur le segment des appartements dans l’existant, les volumes de vente sont, en revanche, restés orientés à la hausse, soit +1,7 % sur un an. Mais les prix y ont, eux aussi, fortement progressé, soit +7,4 %, pour un montant d’acquisition tout proche des 241 000 euros. 

Un recul des prix pour 2022 ?

« La flambée des prix est toutefois derrière nous », a tempéré le président de Century 21 France, si bien qu’en 2022, « les prix pourraient baisser.  » En effet, une décélération est en cours, plus prégnante sur le segment des appartements que sur celui des maisons pour lequel l’appétence des Français est encore forte.

Conséquence : l’activité a renoué avec la croissance au premier semestre 2022, et ce de façon plus vigoureuse sur le marché des appartements que sur celui des maisons où le rééquilibrage des prix se révèle moins substantiel.

L’activité repart à Paris

S’agissant du marché parisien, « il s’est comporté à l’inverse des tendances nationales », a observé Charles Marinakis. Le prix au mètre carré y a été stable, ce qui a favorisé le dynamisme du marché immobilier, dont les ventes ont progressé, sur un an, de 17,3 %.

Parallèlement, les délais de vente s’allongent dans la Capitale, pour atteindre des niveaux jamais observés. Enfin, en Ile-de-France, ce sont les maisons qui ont tiré leur épingle du jeu : leur prix moyen au mètre carré a atteint des sommets, soit 3 736 euros le prix au mètre carré avec, pour corollaire, un montant moyen d’acquisition record pour une maison francilienne, soit 424 473 euros.

Transférer cet article à un(e) ami(e)