Franchise

« Je serai un président de proximité » (Charles Marinakis, président de Century 21 France)

Par Christian Capitaine | le | Réseau de franchisés

Après le décès tragique, le 11 mars 2022, de Laurent Vimont à l’âge de 61 ans, son successeur à la présidence de Century 21 France vient d’être nommé par l’actionnaire unique du réseau, le groupe Arche. Il s’agit de Charles Marinakis, vingt-deux ans de maison et ancien directeur général depuis 2018. Il confie à ImmoMatin quel président il sera et revient sur les conditions de sa nomination.

Charles Marinakis a rejoint Century 21 France en 2000 en créant Century 21 Entreprise et Commerce - © Geoffrey Hubbel
Charles Marinakis a rejoint Century 21 France en 2000 en créant Century 21 Entreprise et Commerce - © Geoffrey Hubbel

Vous succédez à Laurent Vimont dans les conditions que l’on sait. Quel est votre état d’esprit ?

Nous sommes toujours envahis par l’émotion. Ce qui nous est arrivé, avec la disparition de Laurent, fut aussi brutal qu’extravagant. Cette période est si étrange, si inattendue. Laurent n’avait aucune pathologie. On n’est jamais préparé à ce type de succession. Ma proximité avec lui était grande, et ce depuis 2013 lorsqu’il m’a confié la direction générale adjointe du réseau. Mais la fonction me rattrape. La raison l’emporte. Elle doit prendre le pas sur l’émotion. C’est ma responsabilité.

Est-ce difficile de succéder à Laurent Vimont ?

Oui, naturellement. Laurent était un homme charismatique. Il avait tant oeuvré pour le marché. Il en allait de ma responsabilité d’accepter de reprendre le flambeau. Car telle est la fonction du président chez Century 21 France : préserver les intérêts de la marque et du réseau. C’est pour cela que j’ai accepté cette mission. C’est ce qui m’a motivé. Mais je ne découvre rien, cela fait vingt-deux ans que je travaille chez de Century 21 France.

Vous étiez directeur général du réseau depuis 2018. Votre nomination s’est-elle faite naturellement ?

En me nommant président, Philippe Briand, le président de notre actionnaire unique, le groupe Arche, a fait le choix de la continuité. Il m’a reconnu cette légitimité professionnelle, cette très bonne connaissance de l’entreprise et du réseau. Comme je le disais : je suis dans le décorum depuis de nombreuses années. Alors oui, on peut dire que mes prises de fonction à la présidence de Century 21 France se sont faites naturellement. En tout cas, la transition s’est faite de manière fluide et intelligente. Et, bien sûr, après avoir respecté la période de deuil.

Quel président serez-vous ?

Je serai un président en fonction et un président opérationnel. Ma mission consistera à défendre notre marque et notre vision. Elle sera également d’accompagner nos franchisés sur le chemin de la croissance et de soutenir le développement de l’enseigne. Je serai un président simple et accessible. Un président proche. Un président de proximité.

Votre nomination a-t-elle été accompagnée de changements à la tête du réseau ?

Nous avons légèrement réorganisé la tête de réseau. Bahi Khoury, ancien directeur exécutif, a été nommé directeur général opérationnel, et Damien Maur assure désormais la direction administrative et financière du réseau et a en charge les ressources humaines.

Quelles seront vos priorités ? Avez-vous déjà un programme ?

Même si, bien sûr, j’ai des convictions et des idées pour notre avenir, notre schéma de développement est construit de longue date. Notre stratégie est déjà posée et notre business plan bien établi. Je n’imposerai rien, pour l’heure. Il n’y a pas d’urgence. Avant d’écrire une nouvelle page, il faudra certainement attendre 2023. Pour 2022, la cadence est déjà fixée. Nous avons fait notre deuil. Mais jamais nous n’oublierons Laurent Vimont.

Charles Marinakis : Bio-express

Diplômé de l’École des dirigeants et créateurs d’entreprise en 1985, Charles Marinakis a rejoint Century 21 France il y a vingt-deux ans. Associé à Michel Trollé, fondateur du réseau, il crée, en 2000, Century 21 Entreprise et Commerce, la branche dédiée aux agences spécialisées en immobilier de commerce et d’entreprise. Il en devient le directeur général. En septembre 2013, ses fonctions s’élargissent, Laurent Vimont lui confie le poste de directeur général adjoint avant de le nommer directeur général de Century 21 France en 2018. Le réseau national fédère aujourd’hui 937 agences et plus de 7 500 collaborateurs.

Transférer cet article à un(e) ami(e)