Évaluation

Transactions en Ile-de-France : volumes de ventes élevés sous fond de tendance baissière

Le | Services pour évaluer

Un contexte économique et social tendu, un accès plus difficile au crédit et des hausses notables du taux des crédits à l’habitat inscrivent le marché immobilier dans l’ancien dans un contexte moins favorable, observent les Notaires du Grand Paris dans leur dernière note conjoncturelle. Parallèlement, et alors que le logement bénéficie encore pleinement de la confiance des ménages, l’activité reste très soutenue.

Entre août 2021 et août 2022, les prix des logements ont augmenté de 1,9 % en Ile-de-France. - ©  D.R.
Entre août 2021 et août 2022, les prix des logements ont augmenté de 1,9 % en Ile-de-France. - ©  D.R.

Baisse de 9 % des transactions dans la région…

51 400 logements anciens ont été vendus en Ile-de-France de juin à août 2022. C’est une baisse de 9 % par rapport à la même période il y a un an.

Comme les mois précédents, et après un niveau d’activité exceptionnelle en 2020 et 2021, le marché de la maison affiche un repli plus soutenu soit -15 % en Ile-de-France, avec un recul de 17 % en petite couronne et de 15 % en grande couronne. Notons cependant que ces volumes de ventes restent 16 % au-dessus de la moyenne observée au cours de ces dix dernières années.

« D’après nos premiers résultats, ces tendances baissières, qui permettraient tout de même de maintenir un bon niveau d’activité, se prolongeraient dans les prochains mois », notent les Notaires du Grand Paris. A l’inverse, Paris enregistre des volumes de ventes en progression de 4 %, avec plus de 10 600 appartements vendus en trois mois.

…Et prix en très légère hausse à Paris

Entre août 2021 et août 2022, les prix des logements ont augmenté de 1,9 % dans la région francilienne. Comme c’est le cas depuis plus d’un an et demi, les hausses de prix restent beaucoup plus modérées pour les appartements (+0,4 %) que pour les maisons (+5,3 %).

A Paris, le prix au mètre carré s’établit à 10 630 € en août 2022, en très légère hausse en un trimestre (+0,9 %). En un an, la tendance reste encore baissière (-1,2 % d’août 2021 à août 2022).

D’après les prix issus des avant-contrats, le prix au mètre carré des appartements dans la Capitale devrait être de 10 620 euros en décembre 2022, au même niveau qu’un an auparavant. Comme c’est le cas depuis de nombreux mois, les évolutions de prix restent très modérées, « très loin des fortes variations annoncées par certains commentateurs », notent les Notaires du Grand Paris.

De décembre 2020 à décembre 2022, les prix évoluent entre 10 500 et 10 800 euros le mètre carré, avec de légers mouvements de hausses puis de baisses.

En Ile-de-France, entre décembre 2021 et décembre 2022, les prix des appartements devraient évoluer de +1,6 %, avec une hausse de prix toujours plus modérée en petite couronne (2,1 %) qu’en grande couronne (4,2 %). Toujours d’après les indicateurs avancés sur les avant-contrats, les prix devraient être orientés à la baisse pour les maisons d’ici décembre, notamment en petite couronne.

Ce marché rentre habituellement dans une phase de repli des prix, une fois passés la rentrée scolaire et ses déménagements. On attend des hausses annuelles de prix des maisons limitées à 2,9 % sur l’ensemble de la région (+0,9 % en petite couronne, +3,9 % en grande couronne) qui confirmeraient que le relâchement des tensions sur ce marché, jusqu’à présent très dynamique, limite la hausse des prix.

Transférer cet article à un(e) ami(e)