Évaluation

Proptech et contech : plus de 740 M d’€ levés au T2 2022 par les startups

Le | Services pour évaluer

Malgré une situation économique dégradée, la dynamique se maintient. Plus de 740 millions d’euros ont été levés, au deuxième trimestre 2022, par les startups de la proptech (property technologies) et de la contech (construction technologies), soit une baisse de 15 % par rapport au premier trimestre (881 millions d’euros levés), révèlent Axeleo Capital, société de gestion spécialisée en capital-risque et le label RENT dans la seconde édition de leur « Proptech & Contech Index ».

131 tours de table ont été recensés au sein des deux écostytèmes. - ©  D.R.
131 tours de table ont été recensés au sein des deux écostytèmes. - ©  D.R.

Cette résilience s’explique par un nombre de levées plus important (131 tours au 2e trimestre contre 108 tours au 1er trimestre), par une hausse du nombre de deals de taille moyenne et enfin par la montée en puissance de la verticale « Rénovation énergétique », le meilleur exemple étant la levée de 200 millions d’euros de 1Komma5° en Allemagne, entreprise qui fournit des solutions énergétiques bas-carbone pour les logements résidentiels).

Des investissements early-stage

On observe très peu de tours de table dépassant les 50 millions d’euros : seulement deux sur le 2e trimestre, en baisse par rapport au 1er trimestre (cinq tours de plus de 50 millions d’euros).

Les conditions de marché actuelles semblent entraîner un ralentissement au niveau des tours proptech/contech late-stage (forte baisse des tours de plus de 20 millions d’euros : huit au 2e  trimestre contre 20 au 1er trimestre), mais cela n’impacte pas le dynamisme de l’écosystème early-stage (50 levées entre 1 et 5 millions sur le 2e  trimestre, contre seulement 30 au 1er trimestre).

Une montée en puissance des deals ESG

La proportion des levées de startups à dimension impact/ESG forte atteint 33 % des tours de table, en hausse de trois points par rapport au 1er trimestre.

Parmi les vingt plus grosses levées du trimestre, nombreuses sont les entreprises qui se positionnent sur les thématiques du développement durable (Gropyus, Stonal, Vestack…), et plus particulièrement sur la rénovation énergétique (levées de 200 millions d’euros pour 1Komma5°, de 7,7 millions d’euros pour Ecoworks…).

Avec neuf tours de table, la thématique « Smart Home & Solutions énergétiques » est la deuxième la plus financée. A noter que cette montée en puissance de l’ESG s’observait déjà au premier trimestre, marqué notamment par la levée de 150 millions d’euros de la startup française Deepki, qui propose un outil SaaS d’aide à la décision pour la réduction des émissions de CO2 dans l’immobilier commercial.

Les technologies Software toujours privilégiées par les investisseurs

Les investisseurs proptech/contech restent focalisés sur les outils légers types SaaS (quarante-cinq levées) ou Marketplace (dix-huit levées). Avec quatrorze tours de table, la thématique la plus financée est celle des logiciels SaaS de gestion immobilière (« Property Management »).

À l’inverse, les solutions types Hardware (Internet des objets, nouveaux matériaux, impression 3D, construction modulaire…) ne récoltent « que » 16 % des investissements pour 22 % du nombre de levées.

Un clivage Est / Ouest en Europe très visible

La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne constituent les trois marchés immobiliers les plus dynamiques : ils cristallisent 75 % des investissements pour 50 % des levées réalisées. On observe également un beau dynamisme en France qui, pour la première fois, dépasse le Royaume-Uni en termes de nombre de levées proptech/contech, avec vingt-sept levées de startups françaises contre vingt-et-un au Royaume-Uni.

Transférer cet article à un(e) ami(e)