Logiciels

4 conseils pour multiplier vos rendez-vous d’estimation depuis votre site web

Par Christian Capitaine | le | Modedemploi

La page d’estimation du site de votre agence est un outil déterminant pour qualifier vos prospects et les convertir en vendeurs ou en acquéreurs. Toutefois, celle-ci doit être construite en suivant des règles précises, aussi bien en terme de contenus visuels qu’écrits. Lesquelles ? Les réponses avec Jade Lesel, chef de projets digital chez Netty, qui a tenu un atelier sur cette thématique dans le cadre du salon RENT 21.

La page d’estimation : un outil clé de votre site pour développer votre CA - © D.R.
La page d’estimation : un outil clé de votre site pour développer votre CA - © D.R.

1/ Choisir les bons arguments

Les arguments, tout d’abord. La page d’estimation de votre site web doit intégrer la mention « Estimation offerte ». Aussi, celle-ci doit être parfaitement visible et proposer au prospect un délai pour la réalisation de la prestation, « par exemple sous 48 heures, illustre Jade Lesel, chef de projets digital chez Netty, société à la triple fonction d'éditeur de logiciels de transactions, de créateur de sites web et de prestataires dans le domaine du webmarketing. Cela permet, d’une part, de le rassurer, puis de renforcer votre crédibilité et d’apparaître, à ses yeux, plus transparents. »

Deuxième argument à intégrer sur votre page d’estimation  : « Une proposition de valeur unique », c’est-à-dire, une accroche qui vous distingue de la concurrence et met en valeur votre savoir-faire et votre valeur ajoutée. Voici deux exemples : « Votre bien mérite une estimation réalisée par un expert  » ou bien « Votre estimation immobilière en ligne en deux minutes. »

Troisième argument en mettre en avant : le dossier d’avis de valeur (ou d’estimation) qui permet d’appuyer la qualité de votre prestation.

2/ Soigner la présentation de la page

Cette page d’estimation doit aussi être pourvue d’un contenu textuel qui a pour objet « de vous présenter aux internautes », relève Jade Lesel, c’est-à-dire « votre agence, vos collaborateurs, les valeurs que vous véhiculez », ainsi que les arguments que vous mettez généralement en avant et qui ont pour dessein de convaincre les porteurs de projets immobiliers de vous faire confiance.

« Il est également important d’apposer à ce contenu textuel une photo de votre équipe », poursuit la chef de projets chez Netty. Cet élément visuel, qui permet d’humaniser votre page, doit, dans sa mise en scène, vous présenter à la fois de façon décontractée, sympathique, mais tout en restant professionnel.

Et Jade Lesel de compléter : « Ne négliger pas non plus l’incrustation de pictogrammes et l’intégration d’une vidéo de présentation de votre activité. Cette dernière vous permettra notamment d’améliorer le référencement naturel de votre page d’estimation. » Autre preuve de l’utilité de l’insertion d’une vidéo : 75 % des internautes sont plus enclins à rester sur une page web si celle-ci en contient une.

3/ Intégrer des éléments de réassurance

Pour rassurer le prospect et lui prouver que vous êtes un bon professionnel, « affichez sur cette page d’estimation les biens que vous avez vendus sous la forme d’un diaporama, indique la chef de projets chez Netty. C’est une bonne façon de lui prouver que vos actions portent leurs fruits. »

Deuxième élément de réassurance à proposer aux internautes : l’affichage des avis clients. « La publication de ces données est devenue primordiale dans le processus de passage à l’acte d’achat, poursuit notre experte chez Netty. Elles sont devenues aujourd’hui une arme de persuasion très efficace, et ce, dans de nombreux secteurs d’activité, comme par exemple dans la restauration. »

Enfin, publier quelques éléments chiffrés, très factuels, qui renseignent sur votre activité rassurera le porteur de projet, par exemples : le nombre de transactions que vous réalisez par an, ou bien le nombre de collaborateurs que compte votre agence, votre ancienneté, etc. « Et n’oubliez pas aussi de faire figurer les logos de vos partenaires  », ajoute Jade Lesel.

4/ Insérer des points de contacts

Le premier point de contact qui doit être associé à votre page est le formulaire d’estimation. Celui-ci, qui s’adresse davantage encore aux prospects qui ont déjà un projet mûr, permet de collecter un ensemble de données très précieuses (une fourchette de prix du bien, par exemple).

Pour les autres ? Vous pouvez leur proposer de prendre contact avec vous par le biais d’un formulaire plus général, que le client activera via un bouton contact. « Veillez bien à ce qu’il donne envie d’être rempli, prévient la chef de projet digital chez Netty, en rendant son contenu aéré, pas trop fourni et auquel on peut adjoindre des visuels. »

Autre point de contact dont on ne peut faire l’économie sur cette page d’estimation : le numéro de téléphone auquel on peut vous joindre le plus facilement. « Mais surtout, un numéro qui soit « cliquable » pour pouvoir vous contacter directement, relève notre experte, car les porteurs de projets utilisent de plus en plus leur smartphone comme outils de prospection. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)