Franchise

6 conseils pour rendre votre agence immobilière attractive

Par Christian Capitaine | le | Réseaux-franchise

C’est un fait : le parcours client se digitalise. Pour autant, soigner l’attractivité de votre agence immobilière, aussi bien au niveau de sa vitrine que de son aménagement intérieur, se révèle fondamental pour bien accompagner les projets de votre clientèle. Anne Babkine, directrice de l’offre et de l’expérience clients chez Foncia, vous livre notamment ses précieux conseils en la matière.

Agence Foncia, dont le concept a été entièrement repensé en 2020 - © D.R.
Agence Foncia, dont le concept a été entièrement repensé en 2020 - © D.R.

1/ En faire un lieu à haute valeur ajoutée

80 % des projets immobiliers des Français démarrent sur le web. Et un grand nombre d’entre eux s’y poursuivent, jusqu’à la prise de rendez-vous avec un agent immobilier. Cette multiplication des interactions digitales entre les porteurs de projets et les professionnels signe-t-elle l’arrêt de mort des agences immobilières ?

En aucun cas. Mais, digitalisation des parcours clients oblige, il convient de repenser sa fonction et son usage. Avec un impératif : en faire un lieu à haute valeur ajoutée. Et ce, en insistant sur trois leviers : le sens de l’accueil (c’est tout l’art de bien recevoir ses clients) ; la relation humaine (le client doit s’y rendre pour une raison valable, et non pas simplement pour signer un papier) ; et la valorisation des services qui y sont proposés.

2/ Privilégiez une vitrine « habitée »

Anne Babkine, directrice de l’offre et de l’expérience clients chez Foncia
Anne Babkine, directrice de l’offre et de l’expérience clients chez Foncia - © Patrick Gaillardin / Hans Lucas

La vitrine d’une agence immobilière, c’est le premier élément qui lie le chaland au professionnel. C’est dire son importance ! Pour la rendre attractive, « misez sur une vitrine habitée, indique Anne Babkine, directrice de l’offre et de l’expérience clients chez Foncia, c’est-à-dire ouverte sur l’intérieur de l’agence, la plus transparente possible, et donc dépourvue de mur. »

L’objectif ici est clair : montrer aux clients que l’agence vit, qu’en son cœur y règne de l’activité, voire une certaine effervescence ! Intégrer tous ces éléments de transparence invitera immanquablement les clients à entrer dans votre agence, à vous rendre visite. Et n’oubliez pas d’y apposer votre nom en haut de la vitrine ! Et en mentionnant un caractère digital (.com ou .fr) car n’oubliez pas que 8 projets sur 10 commencent sur la Toile.

3/ Annonces immobilières : misez sur une approche mixte

Se débarrasser, dans votre vitrine, des annonces papiers, est-ce la bonne stratégie à adopter ? De nombreuses tentatives ont été faites par les enseignes, mais pas sûr qu’il convienne de la mettre en œuvre.

Consulter une annonce en format papier en vitrine, pour les chalands et badauds, fait partie de la tradition. « A terme, il est évident que la tendance est au tout digital pour des raisons d’efficacité et de souplesse. On peut imaginer à court terme, une approche mixte, poursuit notre experte, qui intègrerait dans la vitrine quelques annonces papiers et des messages commerciaux et annonces au format digital. »

Installer des écrans numériques qui délivrent  des messages commerciaux ou à vocation pédagogique (« Qui sommes-nous ? », « Quels sont nos métiers ? » « Combien de biens avons-nous vendus ces derniers mois ? », etc.) est également une bonne idée.

4/ Scindez votre espace intérieur en deux

Si la surface de votre agence immobilière le permet - et si sa configuration s’y prête bien - n’hésitez pas à la séparer en deux univers distincts. Le premier, à l’entrée de votre intérieur, doit servir à accueillir le client, à entamer avec lui un premier échange, rapide. C’est un espace que l’on pourrait qualifier de public.

Si les échanges se nourrissent, invitez-le alors dans un deuxième espace, plus privé, à l’abri des regards. Pas nécessairement cloisonné à l’extrême, celui-ci, plus intime, doit pouvoir lui garantir un maximum de confidentialité. C’est un espace, en somme, que l’on pourrait qualifier de privé.

5/ Aménagement : attention à l’ergonomie !

Sur le plan de l’aménagement intérieur, un premier élément à ne pas négliger est l’ergonomie. La question à se poser est la suivante : quels mobiliers dois-je installer pour que mon client se sente le plus à l’aise possible ? Bannissez ainsi les tables à angles pour éviter qu’il ne se cogne, et rendez votre agence immobilière accessible aux personnes en situation de handicap.

Sur le plan esthétique, « choisissez un mobilier qui ne soit pas trop mode, indique Anne Babkine. Et côté look, n’en faites pas trop. Il ne s’agit pas ici d’écraser le client. Chez vous, il doit se sentir bien.  »

6/ Sortez de la logique du bureau individuel

Sur le plan des conditions et de l’organisation du travail dans le secteur tertiaire, nous sommes entrés de plain-pied dans l’ère du flex-office. Ce nouveau paradigme se traduit concrètement par le bannissement du bureau individuel, chaque collaborateur pouvant, à sa guise, s’installer où bon lui semble pour travailler.

Bienvenus dans un monde qui fait la part belle à l’ouverture ! « Mais pour que cela marche, il faut que tout le monde joue le jeu, prévient notre experte chez Foncia, à commencer par la directrice ou le directeur de l’agence. Ils doivent donner l’exemple. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)