Franchise

4 conseils pour optimiser la visibilité de vos mandats sur Internet

Par Christian Capitaine | le |  Réseaux-Franchise

9 projets immobiliers sur 10 commencent sur le web. C’est dire combien il s’avère important de s’y démarquer par rapport à la concurrence. Comment ? En y optimisant la visibilité de vos mandats. Voici comment avec Didier Dostes, responsable grands comptes du portail Bien’ici.

Visibilité « on-line » -
Visibilité « on-line » -

Sur les portails immobiliers, le porteur de projet, après avoir entré ses critères objectifs dans le moteur de recherche (appartement ou maison, prix, nombre de pièces, etc.), ne sélectionne plus, il élimine. « C’est-à-dire qu’il exclut de sa sélection un ensemble de données sur la base de critères subjectifs », relève Didier Dostes, responsable grands comptes du portail Bien’ici.

Et c’est précisément sur ces critères dit « subjectifs » que propose de s’attarder notre expert pour vous aider à optimiser la visibilité de vos mandats, aussi bien sur les portails d’annonces que sur votre site Internet.

Travaillez soigneusement vos visuels

Dans sa stratégie d’élimination des biens, le futur loueur ou acquéreur commence par les visuels. Lorsque sa sélection apparaît sur l’écran, sa première action consiste à éliminer les biens qui lui sont proposés en se fiant uniquement à leur vignette, c’est-à-dire à la photo principale. « Premier conseil, donc, et même si cela paraît évident : bien travailler ce visuel », affirme Didier Dostes.

Toujours sur ce volet image, le nombre de photos que vous accolez au bien doit correspondre à la réalité. « Tout ce qui ne va pas être montré, ne va pas exister pour l’internaute », soutient le responsable grands comptes de Bien’ici. En conséquence, le nombre de photos que vous insérez doit correspondre au nombre de pièces qui composent le bien. « N’oubliez pas de mettre en valeur ses atouts, par exemple une vue dégagée, un jardin ou une terrasse, poursuit notre expert. Et même si la salle de bains mérite d’être refaite, montrez-la ! » En somme : soyez parfaitement transparents.

Didier Dostes conclut : « 6 internautes sur 10 ne regardent que les visuels pour faire leur première sélection. Et avec 4 ou 5 photos, vous générez 3 fois plus de vues et 2 fois plus de contacts. »

Exploitez les visites virtuelles

On ne dira jamais assez combien les visites virtuelles peuvent vous aider à optimiser votre visibilité sur le web. « Les chiffres le prouvent : sur les portails, un bien avec de la visite virtuelle réalise bien plus de visites et de contacts qu’un bien qui en est dépourvu », affirme l’expert chez Bien’ici.

Pour une agence immobilière, cette technique offre de nombreux avantages, que recense ici le fournisseur Netty : « Une visite physique est chronophage et, très souvent, il faut en faire une dizaine avant de trouver l’acquéreur qui souhaite acheter le bien. Avec la visite virtuelle, le professionnel de l’immobilier gagne donc un temps considérable. » Mais pas seulement ! « Les agences immobilières qui proposent des visites virtuelles des biens inspirent globalement plus confiance, car elles proposent un service de qualité qui est au-delà des habitudes de la clientèle », renchérit le réseau Pastel-Immo. Trois autres avantages de la visite virtuelle : « Elle modernise l’image de votre entreprise, améliore le référencement naturel de votre site et rend plus attrayants vos réseaux sociaux », affirme-t-on chez Netty.

Rédigez des descriptifs précis et complets

Autre moyen d’améliorer votre visibilité « on-line » : en soignant le texte de vos annonces. « Il est important de décrire le bien de la façon la plus précise possible, soutient le responsable grands comptes chez Bien’ici. Et n’oubliez pas ceci : ce qui n’est pas écrit n’existe pas. Soyez donc complets dans vos descriptifs, décrivez tout ce qui vous semble utile. » « Et ne soyez pas avares de mots !, renchérit-il, car n’oubliez pas que sur Bien’ici vous n’êtes pas restreints en nombre de mots pour la rédaction de vos descriptifs. »

Et ce dernier de faire un parallèle : « Lorsque vous faites visiter un bien à un client, vous le faites vivre, vous lui racontez une histoire. Avec le descriptif écrit, procédez de la même manière. N’hésitez pas à mettre en avant ses atouts et son environnement. » Mais attention : bannissez les abréviations et les acronymes, car les moteurs de recherche ne les comprennent pas.

Exploitez la géolocalisation

9 internautes sur 10 plébiscitent la géolocalisation (procédé qui permet de positionner un bien sur un plan à l’aide de ses coordonnées géographiques), selon les données relevées par le portail Bien’ici. « Les informations qu’elle leur délivre se révèlent primordiales pour se projeter dans leur projet », affirme Didier Dostes. Et de citer en exemple « l’emplacement des écoles, de la gare ou du métro le plus proche, sans oublier les voies de communication et les commerces du quartier.  »

Soit, pour résumer, toutes ces informations qu’il se pose avant de vous contacter pour visiter le bien. Ainsi, vous avez affaire à des contacts plus qualifiés. « Et c’est pour vous un gain de temps précieux, et donc d’argent  », observe notre expert. Avant de conclure : « Une annonce géolocalisée génère 2 fois plus de contacts et 3 fois plus de vues qu’une annonce qui en demeure dépourvue. » Alors, pourquoi s’en priver ?

Pour en savoir plus:

Transférer cet article à un(e) ami(e)