Franchise

Net ralenti des transactions au troisième trimestre 2021

Par Christian Capitaine | le | Actualité

Pénalisé par des niveaux de prix « jamais atteints », le marché français de l’immobilier a accusé un repli de son activité de 19 % sur le maisons et de 10,6 % sur les appartements au troisième trimestre 2021, selon la dernière note de conjoncture publiée par le réseau Century 21 France.

Laurent Vimont, président de Century 21 France - © Benoît Barbedette
Laurent Vimont, président de Century 21 France - © Benoît Barbedette

Un coup de frein aussi inattendu que brutal. Encore « en surchauffe » à la fin du premier trimestre 2021, relevait, au début de l’été, Laurent Vimont, président de Century 21 France, avec une progression de 6 % par rapport à 2019 (année référente), le marché de l’immobilier dans l’ancien accuse le coup.

Les volumes de transactions ont en effet dérapé au troisième trimestre 2021, soit -19 % pour les maisons et -10,6 % pour les appartements par rapport au troisième trimestre 2020, a indiqué, en début de semaine, le réseau Century 21 France dans une note de conjoncture.

« Mais comparons ce qui est comparable !, rétorqueront une majorité des acteurs de l’industrie immobilière : Le T3 2020 fut une période d’euphorie, nous sortions du confinement et le marché se trouvait en plein ephase de rattrapage.  » Certes. Comparons alors ce troisième trimestre 2021 avec le T3 2019. Que nous disent les chiffres ? Il font état d’une activité en baisse de 5 %.

Une année 2021 néanmoins record ?

Conclusion : le marché a bel et bien été marqué, au troisième trimestre cette année, par un coup d’arrêt. « Nous avons connu, en juillet et août, un ralentissement de l’activité, a confirmé, lundi 4 octobre, sur la chaine BFM Business, Stéphane Fritz, président de l’enseigne Guy Hoquet, lié au départ de nombreux français en vacances. » Avant de nuancer : « Mais en septembre, la dynamique est repartie, ce qui augure une très bonne année 2021, voire une année record en terme de nombre de transactions. »

Principal responsable de ce coup de frein des volumes de transactions au troisième trimestre 2021 : « Les prix, qui ont progressé trop rapidement, décorrélés de l’inflation ou de l’augmentation moyenne des salaires », analyse-t-on chez Century 21 France, soit 2 356 euros le mètre carré pour les maisons (+11 % sur douze mois) et 3 895 euros le mètre carré en moyenne pour un appartement (+7,3 %)

« Et même si les taux d’intérêt, historiquement bas, favorisent les acquisitions, ils ne peuvent pas neutraliser cette hausse, remarque-t-on chez Century 21 France. Le montant moyen d’une transaction atteint des sommets : 268 639 euros pour une maison et 229 533 euros pour un appartement. »

Les Français ont repensé leur logement

Il faut dire que « le confinement a modifié la manière dont les Français envisagent leur logement, reprennent les experts chez Century 21 France. C’est un lieu où ils passent davantage de temps aujourd’hui grâce notamment au télétravail, qui répond bien entendu aux besoins physiologiques de sécurité (un toit sur sa tête) mais qui s’apparente de plus en plus à un refuge face aux risques extérieurs, un cocon garant d’un « mieux vivre ».

Cette manière de repenser son logement a fait naître de nombreux projets immobiliers que l’offre sur le marché ne peut absorber entièrement. »

Par publics analysés par l’étude, alors que les moins de 30 ans et les 30/40 ans voient leur proportion parmi les acquéreurs baisser (respectivement de -11,5 % et de -6,3 %), seuls les cadres supérieurs ou professions libérales et les retraités voient leur part parmi les acquéreurs progresser (+10,5 % et +9,9 %). A l’inverse, celle des commerçants et artisans s’amenuise fortement (-13,4 %).

Quelles dynamiques en fonction des régions ?

A Paris, comparée aux tendances nationales, la Capitale enregistre des volumes en retrait de seulement -3,2 % entre le troisième trimestre 2020 et le troisième trimestre 2021. « L’explication est simple : contrairement au reste de la France, le prix moyen au mètre carré a baissé au premier semestre 2021 et il se stabilise au troisième trimestre (-0,1 %) pour se situer à 10 522 euros le mètre carré. »

En région, enfin, les prix évoluent de manière très hétérogène selon les régions : la Bretagne, par exemple, voit le prix de ses maisons et appartements progresser de +24 %, quand en Normandie les maisons ont pris +19 % et les appartements + 14,5 %. En PACA, le prix moyen au m2 des maisons explose : +31,2 % entre le troisième trimestre 2020 et le troisième trimestre 2021. Et à l’inverse, dans Les Pays-de-la-Loire, le prix moyen au mètre carré des maisons recule légèrement (-1,7 %), quand en Auvergne-Rhône-Alpes, ce sont les appartements qui voient leur prix en retrait de -3,5 %.

Transférer cet article à un(e) ami(e)