Franchise

Diagnostic en franchise : Defim lance son concept de « Freechise »

Par Christian Capitaine | le | Actualité

Pour répondre à la forte demande du secteur - le déficit du nombre de diagnostiqueurs en France oscille entre 1 000 et 2 000 professionnels - la franchise spécialisée Defim lance un nouveau concept pour les travailleurs indépendants : la Freechise Defim, sans droit d’entrée dans l’enseigne. Explication du dispositif et ambition du réseau avec sa directrice du développement, Alexandra Hiss.

Alexandra Hiss, directrice du développement du réseau Defim - © D.R.
Alexandra Hiss, directrice du développement du réseau Defim - © D.R.

Il manquerait en France, selon les estimations, entre 1 000 et 2 000 diagnostiqueurs. C’est pour combler en partie ce déficit que le réseau Defim, spécialisé dans le diagnostic immobilier (un CA prévisionnel 2021 de 5 millions d’euros et 43 franchisés), lance un nouveau concept : la Freechise Defim

Parmi ses principaux points forts, selon Alexandra Hiss, directrice du développement de l’enseigne : sa facilité d’accès. Elle détaille : « Pour devenir un membre de la Freechise Defim et ainsi lancer son cabinet en qualité d’indépendant, seules deux conditions sont requises : suivre une formation de six à huit semaines qui débouche, une fois achevée, sur une certification professionnelle ; puis s’acquitter, en nous rejoignant sous une licence de marque, d’une redevance mensuelle de 449 euros par mois. » Et d’insister : « Pour intégrer le réseau, Il n’y a donc aucun droit d’entrée à payer. »  

Exercer sans contrainte 

La Freechise Defim cible notamment les professionnels en reconversion (restauration, banque, grande distribution…) qui développent une affinité particulière et un goût prononcé pour les secteurs de l’immobilier et du bâtiment. « Pour tous ces publics, une donnée importe prioritairement : pouvoir créer leur entreprise facilement et exercer sans contrainte, reprend Alexandra Hiss. C’est précisément ce que nous leur proposons avec ce nouveau concept : ils peuvent, bien sûr, travailler depuis chez eux, et organiser leur agenda comme bon leur semble. »  

Une formation de 6 à 8 semaines

La formation dispensée par Defim (trois sessions en présentiel et deux webinaires) comprend trois volets : un accompagnement informatique, un accompagnement technique (qui comprend notamment des stages d’observation et d’immersion au sein des franchisés du réseau) et un accompagnement sur le plan de la communication.

Sur ce dernier point, une page web sur le site defim.pro est créée pour chaque nouveau diagnostiqueur, ainsi qu’une page Google afin d’améliorer son référencement local. « Nous lui créons également une newsletter pour qu’il puisse se présenter aux prospects de sa région - notaires, agents immobiliers, syndics de copropriétés - et lui établissons un planning de prospection personnalisé pour les trois premiers mois de son activité  », précise la directrice du développement de Defim.

Enfin, une hotline technique et juridique est accessible tous les jours de 8h à 18h avec un accès direct aux coachs et aux experts.  

Une centaine de Freechisés d’ici 2 à 3 ans 

Disposant de places fortes essentiellement dans le Nord de la France, en région Rhône-Alpes et en Ile-de-France, le réseau Defim souhaite se diffuser « plus largement partout ailleurs sur le territoire avec ce nouveau concept  », indique Alexandra Hiss.

Elle ajoute : « A ce jour, nous comptons cinq Freechisés : aux Sables-d’Olonne, à Limoges, à Compiègne, à Reims et à Villeneuve-d’Ascq. Et une vingtaine de nouveaux cabinets nous rejoindront l’an prochain.  » Sur le plus long terme, l’objectif de l’enseigne est le suivant : en recenser une centaine à horizon 2023-2024.

Transférer cet article à un(e) ami(e)