Évaluation

Observatoire Clameur : « Un nouvel outil pour plus de transparence et de méthodologie »

Le | Services pour évaluer

Clameur, l’observatoire du marché locatif privé, se réinvente. Il vient d’annoncer l’intégration de nouveaux outils qui permettront notamment à ses utilisateurs de « produire des analyses en autonomie sur la base d’une collection d’indicateurs qui seront complétés et enrichis dans les prochaines semaines », indique Jean-Michel Camizon, son président. Gros plan sur les innovations de l’outil.

Quelle stratégie de Clameur pour se réinventer ? - © D.R.
Quelle stratégie de Clameur pour se réinventer ? - © D.R.

« Le maître mot du nouveau Clameur (observatoire du marché locatif privé) est la transparence, en termes de méthodologie et de diffusion. C’est le premier observatoire privé du logement au service de la filière logement créé en 1998. Cet outil d’analyse requiert des données de qualité, il compte un nombre inégalé de références, avec plus d’un million de données collectées chaque année, à l’échelle des métropoles, des villes moyennes et des zones rurales. »

« Le nouveau Clameur permettra aux utilisateurs de produire des analyses en autonomie sur la base d’une collection d’indicateurs qui seront complétés et enrichis dans les prochaines semaines », indique Jean-Michel Camizon, président de l’observatoire Clameur et du groupe Plurience, en présence de Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim, et de Henri Deligne, délégué général de Plurience, le 01/06/2021. 

L’outil fédère environ 2 millions de références

Clameur est un outil ouvert aux collectivités locales, délégataires de compétence. Les EPCI signataires d’une convention d’usage avec l’association deviennent utilisateurs associés. L’observatoire enregistre environ 2 millions de références, couvrant métropoles, villes moyennes et zones rurales. 

L’UNIS a pris la présidence de l’observatoire le 01/11/2020, après Plurience. Selon Jean-Michel Camizon, « l’apparition de cartographies ludiques, d’une nouvelle base de données, et d’indicateurs (prix, surface, durée des baux) plus précis et la possibilité de consulter ces indicateurs à l’échelle de l’École supérieure d’informatique et de numérique à Paris (IRIS) notamment sur les sujets (découpage administratif infra communal). » 

Clameur mettra à disposition de nouvelles données et indicateurs sur le marché immobilier, en intégrant sur l’ensemble du territoire des données portant sur les annonces immobilières, leur volume, leur structuration, la révision des offres, la mise en perspective des mises en location par rapport au marché global ; la performance énergétique des logements (enjeu majeur dans l’évolution du parc) ; les typologies de marché intermédié et non, les tendances ; le contexte du marché immobilier (via des données socioéconomiques et données descriptives du marché par commune) ; des indicateurs historiques sur les valeurs de loyers, sur la réversion des loyers, les rentabilité locative et rentabilité en capital des logements et garages.

« Un outil de mesure pour la politique publique » (Henri Deligne, Plurience)

« La carte de France des loyers mise en ligne par le Gouvernement en 2020 (utilise) des estimations basées sur des annonces de 2018 manquent de précision. C’est pourquoi, ce nouvel outil s’inscrit en complément », affirme Jean-Michel Camizon, le 01/06/2021.

« Il s’agit d’un outil de mesure pour la politique publique, pour les contributeurs, pour les professionnels, et pour les collectivités locales  » indique Henri Deligne, délégué général du groupe Plurience, l’un des membres fondateurs de l’Observatoire Clameur. 

« Ce rapprochement récent de la Fnaim, de ses adhérents auprès de Clameur a permis de faire en sorte que cet outil soit celui qui incarne le marché du parc locatif privé dont on sait qu’il est déterminant pour le logement des Français. Nous avons rejoint Clameur pour des raisons politiques, techniques et scientifiques », déclare Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim.

À l’initiative de l’Union nationale des propriétaires immobiliers

Clameur (Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux) est une association régie par la loi 1901. Crée en 1998 à l’initiative de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), l’observatoire Snoupi recueillait les données liées à la gestion locative directe. Au fur et à mesure que l’observatoire s’est enrichi d’acteurs immobiliers et de leurs données, il est remplacé par Clameur.

Des associations, fédérations, assurances, banques, groupes, réseaux, promoteurs, constructeurs du secteur de l’immobilier adhèrent à l’association. Michel Mouillart, docteur d'État et professeur d'économie, a eu pour mission (bénévolement) de collecter les données transmises par les membres de l’association, de les interpréter et de les mettre à jour. Il a initié le projet d’un observatoire des loyers du marché locatif privé à la fin des années 1990 et contribué à créer Clameur avec Foncia, le SNPI, l’UNIS et l’UNPI. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)