Évaluation

Parc locatif : L’Unis va prendre la présidence de l’observatoire Clameur

Par Christian Capitaine | le | Actualité

L’Union des syndicats de l’immobilier (Unis) prendra, à partir du 1er novembre 2020, la présidence de l’observatoire Clameur, l’observatoire privé du marché locatif privé, succédant à Jean-Michel Camizon, président de Plurience

Parc locatif : L’Unis va prendre la présidence de l’observatoire Clameur
Parc locatif : L’Unis va prendre la présidence de l’observatoire Clameur

« Nous souhaitons que Clameur devienne un observatoire privé, compétitif de référence, exclusif sur le parc locatif, a déclaré, le 8 septembre 2020, Danielle Dubrac, présidente de l’Unis. Les tentatives qu’on voit ne prospèrent pas. Seule une mutualisation des données des professionnels permettent d’avoir cette vision quasi exhaustive du marché. L’intérêt, ce sont les données ». A noter qu’en février dernier, l’observatoire Clameur comptait 28 membres associés.

Une logique de filière

Danielle Dubrac, présidente de l’Unis
Danielle Dubrac, présidente de l’Unis - © D.R.

« Cette période de pandémie nous a permis de démontrer l’utilité de notre syndicat, avec beaucoup d’humilité, mais surtout de compétences. C’est une logique de filière. Nous sommes un maillon, parmi beaucoup d’autres, mais la profession doit comprendre que si un maillon a une difficulté, l’ensemble de la chaîne est affecté », a poursuivi Danielle Dubrac. Et de rappeler « l’importance de légiférer en faveur du plan pluriannuel de travaux ».

« Rejetée en 2019, l’obligation, pour les copropriétés, de dessiner un plan de travaux sur dix ans et de cotiser sur cette base à un fonds dédié pourrait voir le jour. Ce serait un impact positif sur l’état général des copropriétés. De plus, des audits financés et des travaux subventionnés devraient inciter les copropriétés à voter ces audits », a indiqué Danielle Dubrac. Pour rappel, Clameur (Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux) est une association régie par la loi 1901. « Son observatoire privé des marchés locatifs privés, appelé également Clameur, est devenu essentiel à la connaissance des loyers du secteur privé et à une bonne analyse du fonctionnement des marché locaux de l’habitat », indique l’Unis.

Quand Clameur remplace Snoupi

Créé en 1998 à l’initiative de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), l’observatoire Snoupi recueillait les données liées à la gestion locative directe. Au fur et à mesure que l’observatoire s’est enrichi d’acteurs immobiliers et de leurs données, il est remplacé par Clameur. Des associations, fédérations, assurances, banques, groupes, réseaux, promoteurs, constructeurs du secteur de l’immobilier adhèrent à l’association. 

Un projet initié à la fin des années 1990

Michel Mouillard, professeur d'économie et statisticien, a eu pour mission, en tant que bénévole, de collecter les données transmises par les membres de l’association, de les interpréter et de les mettre à jour. Il a initié le projet d’un observatoire des loyers du marché locatif privé à la fin des années 1990 et contribué à créer Clameur avec Foncia, le SNPI, l’UNIS et l’UNPI.

« Depuis l’origine de l’observatoire, j’ai pris à ma charge l’acquisition, la maintenance du matériel informatique, des logiciels, je créais à titre bénévole les applications, leur mise à jour et celle des bases de données. Une demande de contractualisation des engagements a été à l’origine de ma séparation en 2019 », a-t-il expliqué aux Entretiens d’Inxauseta à Bunus, le 28 août 2020.

 

Transférer cet article à un(e) ami(e)