Évaluation

Immobilier résidentiel : « Le marché français en forte progression de 85 % depuis 2016 » (Ikory)

Le | Services pour évaluer

« L’investissement des institutionnels en immobilier résidentiel a battu des records en 2021 », a indiqué, le 17 février 2022, Stéphane Imowicz, PDG d’Ikory, société, fondée en 2015, qui accompagne les investisseurs et les propriétaires dans leurs projets d’acquisition, de transformation, de valorisation ou d’arbitrage et dans la gestion de leurs actifs. Explications et coup de projecteurs sur les principaux chiffres du marché.

De nombreux investisseurs se polarisent sur le neuf, soit 57 % des volumes investis en 2021. - © D.R.
De nombreux investisseurs se polarisent sur le neuf, soit 57 % des volumes investis en 2021. - © D.R.

« La tendance haussière, constatée depuis 2016, se confirme puisque le résidentiel progresse de 85 % en cinq ans. Généré par la baisse des taux, qui rend comparativement le logement plus attractif que le tertiaire, accéléré par la crise sanitaire, le mouvement se concentre sur quelques ventes. Les dix premières transactions ont totalisé 3,2 milliards d’euros en 2021 dont 2 milliards d’euros pour le seul partenariat signé entre In’li et AXA Investment Managers - Real Assets  », relève Stéphane Imowicz, PDG d’Ikory

Ikory est l’un des spécialistes du marché résidentiel, avec Catella, BPCE Solutions immobilières (Groupe BPCE), Foncia Valorisation, qui intègre, depuis 2017, les données des volumes des actifs résidentiels en bloc auprès du GIE ImmoStat.

7,4 milliards d’euros ont été investis dans l’immobilier résidentiel en France en 2021 (6,8 milliards d’euros en 2020, +7 %), selon les données d’ImmoStat, le 14 février 2022.

L'Île-de-France concentre 70 % des montants mis en vente

En 2021, « le marché a été marqué, au 31 mais 2021, par la signature d’une cinquantaine d’opportunités d’investissement d’un montant unitaire supérieur à 10 millions d’euros. Les 50 opérations ont représenté 4 Md€ (dont près de 15 d’une valeur unitaire supérieure à 50 millions d’euros » L'Île-de-France concentre 70 % des montants mis en vente en 2021.

Selon Stéphane Imowicz, le « marché de l’investissement en résidentiel s’est montré dynamique en 2020. Cette année-là, 5,5 milliards d’euros ont été investis en résidentiel dont 2,8 milliards d’euros par CDC Habitat  ». Hormis les acquisitions de CDC Habitat, le résidentiel classique a concentré 75 % des montants investis en 2020, le résidentiel géré senior (15 %), le géré étudiant (9 %) et le co-living (1 %).

« 3 typologies d’acteurs dans l’immobilier résidentiel » 

« Nous identifions 3 typologies d’acteurs dans l’immobilier résidentiel. Les institutionnels comme AXA, Gecina, CDC II historiquement présents sur le marché de l’investissement. Ils font en 2022 un retour remarqué après avoir continument désinvesti le logement. Les fonds d’investissement, comme JP Morgan Asset Management, M&G International Investments, Blackrock suivant un plan international, renforcent le mouvement. Le marché français, longtemps délaissé au profit d’autres pays européens, retrouve son attractivité à leurs yeux, par sa stabilité et la dynamique de sa population. la 3ème catégorie d’acteurs sont les asset managers. Nos activités chez Ikory Asset Management, Scaprim, Picture Asset Management viennent étudier les dossiers à la vente pour leur compte », indique Guillaume Atten, directeur Ikory Capital Markets. 

57 % des volumes investis en 2021 dans le neuf

« Beaucoup d’investisseurs se polarisent sur le neuf (57 % des volumes investis en 2021) et la région parisienne (68 %) où, Grand Paris oblige, les offres sont plus abondantes, avec des rendements de plus de 3 %. D’autres investisseurs, poussés par une vision plus patrimoniale, privilégient les immeubles anciens, souvent haussmanniens, aux meilleures adresses avec des taux de rendement plus faibles. Les marchands de biens et les fonds d’investissement à valeur ajoutée recherchent des immeubles ou des portefeuilles offrant une valorisation potentielle plus importante », indique Guillaume Atten.

Transférer cet article à un(e) ami(e)