Évaluation

Immobilier d’entreprise : 5,4 Md€ investis au 3e trimestre 2021 en France (-6 %)

Le | Services pour évaluer

Immostat vient de publier les principales données statistiques relatives à la dynamique, en France, du marché de l’immobilier d’entreprise au troisième trimestre 2021.

Gros plan sur le marché de l’immobilier d’entreprise en France au T3 2021 - © D.R.
Gros plan sur le marché de l’immobilier d’entreprise en France au T3 2021 - © D.R.

 

  • 1,207 million de m² en demande placée de bureaux en Île-de-France (+32 % entre janvier et septembre 2021 par rapport aux 9 premiers mois 2020) dont 406 200 m² au 3e trimestre (+66 % vs. 3e trimestre 2020).  3,992 millions de m² disponibles en offre immédiate de bureaux en Île-de-France au 30/09/2021 (+21 % vs. 3etrimestre 2020).
  • Loyer facial des bureaux (en moyenne) de 406 € HT HC le m²/an pour les biens de seconde main et 414 € HT HC le m²/an pour les biens neufs ou restructurés (+1 % sur 1 an). • 5,4 Md€ investis dans l’immobilier d’entreprise banalisé en France (bureau, commerce, industriel et logistique), -6 % au 3e trimestre 2021 par rapport au 3e trimestre 2020. Le volume arrêté du montant de l’investissement depuis le 01/01/2021 s’établit à 14 Md€ (-19 % par rapport au même cumul au 01/01/2020).
  • 2,9 Md€ investis en immobilier d’entreprise en Île-de-France (-32 % au 3e trimestre 2021 par rapport au 3e trimestre 2020). Le volume arrêté du montant de l’investissement depuis le 01/01/2021 est de 8,3 Md€ (-32 %) par rapport au même cumul le 01/01/2020.
  • 8 150 €/m² (droits inclus), prix moyen des bureaux achetés en Île-de-France au 3e trimestre 2021.
  • 1,8 Md€ investis dans le commerce et retail en France depuis le début 2021.
  • 3,4 Md€ investis dans l’immobilier logistique (+30 % sur 1 an), dopé par des portefeuilles supérieurs à 100 M€ (9 portefeuilles pour un volume proche de 2 Md€).

Tels sont les principaux chiffres et tendances du GIE Immostat au 3e trimestre 2021, publiés le 7 octobre 021. Ils agrègent les résultats des 4 principaux conseils en immo­bilier d’entreprise (BNP Paribas Real Estate, CBRE, JLL France et Cushman & Wakefield France).

« Il est fort à parier que l’atterrissage de la demande placée autour de 1,6 voire 1,7 million de m² ne reflètera pas pleinement le dynamisme du marché impulsé par une reprise économique plus favorable qu’initialement prévue », indique Alexandre Fontaine, executive director Bureaux Ile-de-France chez CBRE.

1,2 million de m² en demande placée lors des 9 premiers mois de l’année (406 200 m² au T3 2021)

La « hausse des volumes investis à La Défense à la fin du 3e trimestre 2021 doit être relativisée. Après une année 2020 quasi blanche et malgré quelques grandes transactions à venir, les sommes engagées en 2021 resteront significativement inférieures à la moyenne annuelle entre 2015 et 2019, soit 2,7 Md€. Néanmoins, le redressement du quartier d’affaires est indéniablement en marche, d’autant que les transactions locatives sont également plus nombreuses et que les livraisons de grandes surfaces neuves-restructurées vont progressivement se raréfier après une période de forte production », indique Matthieu Garreaud, codirecteur du département Investissement de Knight Frank France, le 06/10/2021, dans son bilan du marché de l’investissement en France et du marché locatif des bureaux en Île-de-France.

  • À l’échelle nationale, la baisse de l’activité est liée au recul des grandes transactions. 35 opérations supérieures à 100 M€ sont recensées depuis le 01/01/2021, contre 46 au 01/01/2020 et 50 lors des 9 premiers mois de 2019, selon Knight Frank.

Au plan des investissements, « les bureaux continuent de porter le marché avec 2/3 des volumes, même si la logistique attire de plus en plus ce capitaux (4 Mds € investis depuis le début de l’année) », indique Alexandre Fontaine, executive director Bureaux Île-de-France de CBRE, le 07/10/2021.  La demande placée de bureaux en Île-de-France (volume des transactions locatives et ventes à utilisateurs) atteint 1,2 million de m² au terme des 9 premiers mois 2021 (406 200 m² au T3 2021). « Si l’activité reste encore en deçà de sa moyenne de longue période, l’écart se réduit progressivement, soulignant les besoins immobiliers des utilisateurs dans cette phase de reprise économique et de (re)création d’emplois », déclare Alexandre Fontaine.

5 principales attentes en France en matière du bureau

Selon une étude de Savills publiée en septembre 2021 sur les « attentes des collaborateurs et besoins des entreprises », les 5 principales attentes en France en matière du bureau sont : une maîtrise du niveau sonore et une meilleure proximité des transports (4,55), mise à disposition d'espaces communs (4,38), des fenêtres ouvrantes (4,34) et la mise en place d’un protocole strict de nettoyage (moyenne pondérée sur 5). Le consensus autour de 2 jours de télétravail par semaine se confirme, aussi bien en France que dans la zone EMEA, indique Savills, le 04/10/2021.

Pour réaliser l'étude, Savills a interrogé plus de 100 000 clients, propriétaires, utilisateurs et employés en Europe, au Royaume-Uni, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA) en 2020 et 2021.

Transférer cet article à un(e) ami(e)