Une levée de fonds d’un million d’euros pour Flatsy !


Par Morgan Robert | le mardi 10 juillet 2018 | Services pour évaluer
Une levée de fonds d’un million d’euros pour Flatsy !

Spécialisée dans la délégation de visite immobilière, Flatsy vient de mener à bien sa seconde levée de fonds pour un montant d’un million d’euros. Parmi ses nouveaux partenaires : Jean-Fabrice Mathieu, ancien directeur général de Seloger.com et Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef.

Et de deux ! Après avoir opéré, en avril 2016, une première levée de fonds de 200 000 euros, Flatsy vient de boucler début juillet un nouveau tour de table d’un montant cinq fois supérieur. Une opération à un million d’euros d’autant plus intéressante que la start-up accueille, en plus de ses investisseurs historiques, deux partenaires prestigieux. A savoir Jean-Fabrice Mathieu, ancien DG de Seloger.com et le fonds d’investissement Notus Technologies, dont le fondateur est le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux. Une vraie satisfaction pour Flatsy, dont le métier consiste à proposer aux professionnels de l’immobilier de gérer, à leur place, la prise de rendez-vous et les visites de biens. Deux tâches confiées à une plateforme web et à une centaine « FlatGuides » – étudiants, voisins, retraités – répartis entre Paris, Lyon, Aix-Marseille ou encore Nantes. « Plusieurs facteurs ont joué en notre faveur, explique Alexis Chauffert-Yvart, co-fondateur et CEO de Flatsy. Tout d’abord la complémentarité de l’équipe de direction composée d’un manager et de deux ingénieurs et ensuite un business model déjà éprouvé, où chacune de nos opérations est rentable. Notre chiffre d'affaires, en croissance à deux chiffres tous les mois, n’a pas, non plus, manqué de rassurer. »

"Réinventer la visite immobilière"

Grâce à ces nouvelles ressources, Flatsy compte désormais accélérer son développement pour s’installer, dès cet été, de manière pérenne, à Toulouse et à Lille. Deux autres ouvertures sont, par ailleurs, programmées à Nice et Toulon dans le courant de l’automne. « Cette levée de fonds va nous permettre de satisfaire bon nombre de sollicitations émanant d’agences, de réseaux ou encore de bailleurs sociaux auxquelles nous ne pouvions pas répondre jusqu’ici, se réjouit Alexis Chauffert-Yvart. La période est propice puisqu’un grand nombre de visites et de locations se concluent entre mai et octobre. » Autre priorité : recruter. Actuellement composée d’une dizaine de salariés, la start-up compte renforcer ses équipes dans plusieurs domaines dont la prospection mais aussi la gestion des équipes de FlatGuides. Il est enfin prévu d’embaucher de nouveaux développeurs pour faire évoluer le service. « Notre ambition est de réinventer la visite, qui, aujourd’hui encore, demeure le vrai maillon faible de toute opération immobilière. » Depuis son lancement début 2016, Flatsy a permis de mener à bien plus de 10 000 visites pour une centaine de clients avec, à la clé, 2 000 biens vendus ou loués.

Transférer cet article à un ami