Logiciels

« La Boîte Immo est devenu le premier partenaire des agences immobilières indépendantes »

Par Christian Capitaine | Le | Logiciels de transaction

Deuxième témoin de notre série d’interviews réalisées pour célébrer les dix ans d’Immomatin : Olivier Bugette, fondateur et PDG de La Boîte Immo. Fondée en 2009, celle-ci est devenue, au fil des ans, « le premier partenaire des agences immobilières indépendantes », relève-t-il, grâce à la livraison de solutions digitales qui leur permet de gérer leur activité dans leur globalité.

Olivier Bugette, CEO de La Boîte Immo - ©  D.R.
Olivier Bugette, CEO de La Boîte Immo - ©  D.R.

En 2022, Immomation fête ses dix ans. Pour célébrer cet anniversaire, nous vous proposons une série d’interviews d’acteurs du secteur de l’immobilier qui sont à nos côtés depuis notre lancement. Trois questions, sous la forme d’un clin d’oeil, leur seront posées :

  • Que faisiez-vous, il y a dix ans, sur le plan professionnel ?
  • Quelle activité développez-vous en 2022 ?
  • Où serez-vous dans dix ans ?

Olivier Bugette, CEO de La Boîte Immo, nous livre son témoignage.



Que faisiez-vous, il y a dix ans, sur le plan professionnel ?

En 2012, La Boîte Immo, société dont je suis toujours le PDG, avait trois ans. Nous étions en plein démarrage, installés dans un grand appartement. Nous poussions les murs !

Les vingt-cinq collaborateurs que comptait, à l’époque, La Boîte Immo, travaillaient en mode R&D sur le lancement du logiciel immobilier Hektor, cet outil qui est devenu, dix ans plus tard, le logiciel leader sur le marché des agences immobilières indépendantes.

Nous avions, à cette époque, de fortes ambitions. Et surtout, celle d’accompagner les professionnels de l’immobilier dans leur transition numérique. Ce qui était loin d’être acquis. Il y avait, sur le plan de la numérisation des outils et des usages sur notre secteur, beaucoup à faire.

Puis au fil des ans, et à la faveur, notamment, d’un renouvellement générationnel, nous avons été les témoins et les acteurs de cette mutation.

Les exigences des agents immobiliers ont, ces dernières années, grandement évolué : les outils numériques, telle que la visite virtuelle, la visite à distance ou la signature électronique, font aujourd’hui partie de leur quotidien.

Quelle activité développez-vous en 2022 ?

Je suis toujours à la barre de La Boîte Immo. Aujourd’hui, l’entreprise compte plus de 200 collaborateurs. Nous sommes installés dans un bel immeuble de bureau, à Hyères (83).

Et fort de notre portefeuille de clients de plus 8 000 agences immobilières (contre 200 il y a dix ans), nous mesurons tout le chemin parcouru depuis 2012. Il y a dix ans, La Boîte Immo était, avec Hektor, un éditeur de logiciel pour les agents immobiliers indépendants. Désormais, l’entreprise est un acteur majeur du marché de l’immobilier et le premier partenaire des agences immobilières indépendantes.

Un exemple avec notre solution globale Le Pack. Celle-ci met à disposition des agents immobiliers indépendants d’une part des outils de prospection, d’estimation et de prise de mandats (dossier d’estimation personnalisée, pige immobilière…), des outils de diffusion et de valorisation des mandats (création de visites virtuelles, sites internet dédiés…), ainsi que des solutions de professionnalisation marketing et de formation des collaborateurs.

Pour résumer, en 2022, La Boîte Immo intervient dans la gestion globale de l’activité d’une agence immobilière indépendante.

Et n’oublions pas Interkab, qui est devenue la première communauté des agents immobiliers indépendants en regroupant plusieurs centaines de milliers de mandats, simples et exclusifs, et fédérant plus de 8 000 agences immobilières en France. 

Où serez-vous dans dix ans ?

Toujours aux côtés de nos clients. En tout cas, je l’espère ! Avec cette immuable ambition de relever les défis technologiques qui se présenteront à nous. Et qui, nul doute, seront nombreux.

La digitalisation des usages, sur nos marchés, s’accélère. Et pour faire face à ces enjeux, les agents immobiliers auront toujours besoin d’être épaulés. Telle est notre vocation : continuer à rendre accessibles à la profession les technologies de pointe.

Et parmi les sujets de demain (qui émergent aujourd’hui) et qui nous concerneront tous, citons l’intelligence artificielle, les NFT, la blockchain ou encore le metavers.

Transférer cet article à un(e) ami(e)