Logiciels

Bien’ici rachète Habiteo

Par Christian Capitaine | le | Actualité

Le portail d’annonces immobilières Bien’ici devient le propriétaire du spécialiste des technologies 3D dédiées à l’immobilier neuf Habiteo. Jeanne Massa, fondatrice d’Habiteo et Cyril Janin, président de Bien’ici, expliquent, dans les colonnes d’ImmoMatin, les raisons de ce rapprochement.

Jeanne Massa (Habiteo) et Cyril Janin (Bien’ici) - © D.R.
Jeanne Massa (Habiteo) et Cyril Janin (Bien’ici) - © D.R.

Première opération de croissance externe pour Bien’Ici. Le portail d’annonces immobilières aux 15 millions de visites mensuelles devient le propriétaire d’Habiteo, la startup qui revendique le statut de leader, en France, des technologies 3D dédiées à l’immobilier neuf.

Cette opération, dont le montant est gardé confidentiel, donne naissance à un groupe qui pèse plus de 40 millions d’euros de chiffre d’affaires avec ses 170 collaborateurs, dont une quarantaine d’ingénieurs spécialisés sur les questions de 3D et de modélisation.

« Je reste à la tête de l’entreprise  » (Jeanne Massa)

« Nous avons cédé 100 % du capital à Bien’ici, précise à ImmoMatin Jean Massa, fondatrice et PDG d’Habiteo, entreprise qui a levé, depuis sa fondation en 2014, plus de 12 millions d’euros et qui a réalisé, en 2021, un CA de 5 millions d’euros et une croissance de son activité de 100 % au premier trimestre 2022. Je reste à la tête de l’entreprise, avec la volonté de poursuivre l’aventure aux côtés de Bien’ici. »

Elle ajoute : « Aujourd’hui en France, à peine 30 % des programmes immobiliers sont modélisés en 3D. C’est dire le gisement d’affaires qui s’offre encore à Habiteo. Sur ce marché de la promotion immobilière, beaucoup reste à faire sur le plan de la digitalisation. Grâce à la puissance de l’audience de Bien’ici, nous allons pourvoir démontrer aux promoteurs la force de nos outils. Et les déployer encore davantage. »

Convaincre davantage de promoteurs régionaux

Parmi les 1 400 à 1 500 promoteurs immobiliers actifs à ce jour en France, 550 figurent déjà dans le portefeuille de clients d’Habiteo. « Notre ambition est de convaincre tous les autres  », ajoute Jeanne Massa. Et alors que, certes, les plus gros d’entre eux ont déjà franchi le pas de la modélisation 3D (« mais pas sur la totalité de leur activité », selon la PDG), « notre objectif va consister à nous développer auprès des acteurs régionaux, poursuit-elle. Et en insistant auprès d’eux que cette alliance entre Habiteo et Bien’ici va leur permettre de récolter plus de prospects qu’ils n’en n’avaient jusqu’alors. »

Lever les freins auprès des élus

Pour expliquer les raisons qui ont convaincu le portail Bien’ici de procéder à ce rachat, son président et directeur général, Cyril Janin, avance deux arguments. La premier se situe du côté de l’offre. En plus des hausses du foncier et des coûts de construction liés à la hausse des matières premières qui obligent les promoteurs à réviser à la baisse leurs investissements (publicité via flyers, installation de bulles de ventes, réalisation de maquettes), ces derniers font face à une problématique : l’obtention des permis de construire.

« Or, avec les outils de modélisation, d’immersion et de projection en 3D d’Habiteo qui sont parfaits pour se projeter, de nombreux freins pourront être levés en ce sens, affirme-t-il. De plus, les maquettes 3D d’Habiteo entrent bien dans la chaîne de valeur du promoteur, jusqu’à l’acte de vente. Ainsi, ce rachat d’Habiteo permet à Bien’ici de monter en gamme de façon certaine sur la partie promotion immobilière. »

Avant d’attaquer le marché de l’ancien ? « Il n’y a, en tout cas, pas de barrières techniques », répond Jeanne Massa, qui ajoute que ce déploiement vers l’immobilier existant pourrait avoir lieu début 2023.

Une technologie intégrée au parcours de recherche Bien’ici

Le second argument avancé par Bien’ici se place, lui, du côté de la demande. « En matière d’immobilier, on observe un usage de plus en massif du digital par les Français, poursuit le président de Bien’ici. Ce phénomène, qui est intimement lié à la crise sanitaire, se traduit par une demande de plus en plus forte des consommateurs en modélisations 3D et en cartographies interactives.

Aussi, tous nos clients professionnels nous le disent : les particuliers, et y compris ceux positionnés sur les marchés tendus où les biens partent rapidement, ont pris l’habitude de rechercher plus d’informations sur les biens. Soit autant d’informations supplémentaires qu’est en mesure de leur apporter la technologie d’Habiteo, qui est entièrement intégrée au parcours digital de recherche mis en place par Bien’ici. »

Les annonces immobilières accompagnées d’informations riches, types modélisation 3D, génèrent, en moyenne, 50 % de contacts en plus que celles qui en sont dépourvues, affirme Cyril Janin. On comprend mieux pourquoi la quarantaine d’actionnaires que comptent Bien’ici - dont des leaders de la promotion immobilière tels que Kaufman & Broad et Nexity - se soient entichés de la startup Habiteo.

Transférer cet article à un(e) ami(e)