Franchise

« Maille’Immo, pour repenser l’immobilier de demain »

Par Nadia Daki | le | Réseaux-franchise

Cette association, créée en 2018 à l’initiative du réseau Sergic et des promoteurs Nacarat et Rabot Dutilleul, rejointe ensuite par Dalkia, est le premier cluster d’innovations technologiques et sociales de l’immobilier. Son objectif, selon Corentin Brabant, son directeur : « S’appuyer sur des startups pour imaginer l’immobilier du futur. »

Corentin Brabant, directeur de Maille’Immo - © D.R.
Corentin Brabant, directeur de Maille’Immo - © D.R.

Pouvez-vous nous présenter Maille’Immo ?

Depuis deux ans, Maille’Immo crée un écosystème global pour les différents acteurs de l’immobilier dans les Hauts-de-France. Nous avons été rejoints récemment par Vilogia, Decayeux, une entreprise qui fabrique des boîtes aux lettres, et par le groupe Bouvier, spécialisé dans la sécurité incendie. L’idée du cluster est de réinventer le futur de l’immobilier en repensant la façon de construire, de dessiner ou encore de gérer. Pour ce faire, nous concentrons nos expertises pour éviter de raisonner en vase clos. Nous sommes convaincus qu’il faut conjuguer les aspects sociaux, sociologiques et technologiques afin de repenser les différents métiers de l’immobilier, qui accusent un certain retard vis-à-vis de nos façons de vivre et de l’évolution des métiers. C’est pourquoi nous avons lancé un appel à projets fin 2019.

En quoi consiste cet appel à projet ?

Nous allons recruter six startups qui s’installeront pendant un an dans nos locaux à Roubaix, dans l’incubateur Blanchemaille by Euratechnologies. Les lauréats seront annoncés courant février. Chaque startup proposera des innovations applicables aux métiers des partenaires de manière personnalisée ou transversale. La promotion rejoindra le plateau Maille’Immo de 2000 m2 où plus de 100 collaborateurs travaillent chaque jour, à l’instar de Syndic One, leader du syndic digital en France (filiale du groupe Sergic). Les startups pourront avoir accès à des spécialistes métiers ainsi qu’au réseau business des  entreprises, mettre en œuvre leurs innovations sur des sites immobiliers en lien avec Sergic, Dalkia et Nacarat. Sergic offrira aux startups la possibilité de tester leurs innovations au Canada où l’une de ses filiales gère plus de 10 000 lots de copropriété. Dans un second temps, la promotion disposera d’un accès aux clients de Sergic, Dalkia et Nacarat pour prospecter plus largement et développer leurs nouveaux services et usages.

Maille’Immo se veut également un centre de formation ?

La formation est un axe important de Maille’Immo. Avec nos différentes expérimentations, nous allons faire émerger de nouveaux métiers et de nouveaux usages. Nous allons, par exemple, former nos collaborateurs à la gestion de nouveaux outils. Nous allons également nous intéresser à la rénovation énergétique dans l’habitat ainsi qu’à des thématiques plus sociales comme la façon dont fonctionnent les groupes et notamment les copropriétés et les quartiers mixtes (qui regroupent des bureaux, des logements, des résidences étudiantes et des commerces). D’autres thématiques sont également à l’ordre du jour comme la gestion, l’exploitation et la maintenance ou encore les usages du BIM (NDLR : Building Information Modeling)

Transférer cet article à un(e) ami(e)