Franchise

« Nous sommes la première entreprise à mission parmi les réseaux de mandataires »

Par Christian Capitaine | le | Réseau de mandataires

Le nouveau réseau de mandataires Neos Immo, lancé en juin 2021 et qui compte, à ce jour, une cinquantaine d’agents commerciaux, revendique le statut de première entreprise du secteur « à mission ». Les piliers de son engagement : l'éco-responsabilité et la solidarité. Interview de son animateur dans le Var et responsable de la communication, David Moizeau, qui nous décrit son fonctionnement et son business modèle.

Six mois après son lancelent, le réseau compte une cinquantaine de mandataires - © D.R.
Six mois après son lancelent, le réseau compte une cinquantaine de mandataires - © D.R.

Sur quels piliers repose le concept de votre réseau ?

Neos Immo, qui a été officiellement lancé un juin 2021, est d’abord une entreprise à mission, c’est-à-dire que sont fixées, dans nos statuts, des finalités d’ordres environnementales et sociétales. Et pour un réseau de mandataires, c’est une première en France.

Plus précisément,  notre ambition est la suivante : placer l’écoresponsabilité et la solidarité au cœur de nos engagements, sans oublier l’humain, car l’objectif est également de redorer l’image du négociateur immobilier, qui est souvent encore perçue comme négative et caricaturale.

Comment ces engagements se traduisent-ils dans votre fonctionnement ?

De plusieurs façon. Par exemples, en utilisant uniquement des papiers recyclés pour la réalisation de nos supports publicitaires et en dématérialisant autant que possible nos documents.

Puis, dans la dimension « conseils », en sensibilisant les propriétaires vendeurs et les acquéreurs en les accompagnant sur la rénovation énergétique et les économies d’énergies (choix de matériaux isolants, rapprochement vers des professionnels compétents…) en lien avec les critères du nouveau DPE (diagnostique de performance énergétique).

Enfin, et concernant le volet « solidarité », en reversant, pour chaque vente réalisée, 100 euros à une association impliquée dans la lutte contre l’habitat précaire, à l’instar de Stop à l’Exclusion Energétique, soutenue par Emmanuelle Béart.

L'équipe fondatrice de Neos Immo - © D.R.
L'équipe fondatrice de Neos Immo - © D.R.

Quelles raisons vous convainquent que votre concept est porteur et qu’il va marcher ?

Tout d’abord, le réseau Neos Immo a été créé par des professionnels aguerris, dotés d’une forte expérience du marché de la transaction immobilière. Pour ma part, cela fait 24 ans que je travaille sur le secteur, dont plusieurs années en tant que manager d’agences et responsable régional, que ce soit au sein des enseignes ERA Immobilier et Nestenn.

De plus, l’écoresponsabilité est une notion à laquelle sont fortement attachés les Français (1), et plus encore la jeune génération d’aujourd’hui qui, demain, sera celle des porteurs de projets immobiliers.

Comment est organisé le réseau et quelle est votre stratégie de recrutement de mandataires ?

Nous comptons, après six mois d’activité, une cinquantaine d’agents commerciaux. Une quinzaine supplémentaire devrait rapidement nous rejoindre. Le réseau s’appuie, par ailleurs, sur des animateurs départementaux (ou régionaux), qui prennent en charge la formation et l’accompagnement des mandataires. Ils sont aujourd’hui une douzaine. Etre au près de nos mandataires nous apparaît indispensable. Nous ne voulons pas qu’ils soient seuls et abandonnés dans la nature.

C’est pourquoi, nous organisons, tous les mois au minimum, une réunion fédérant tous les agents du département ou de la région, dans le cadre d’un vrai travail participatif.

Aussi, nous nous appuyons sur le marketing de réseau, avec, sur le plan de la rémunération, 75 % du montant de la transaction reversé à l’agent, et 5 % sur quatre niveaux de parrainage. Quant aux mandataires qui nous rejoignent, ils sont de profils très divers : des débutants et des expérimentés.

Quel est le positionnement du réseau ?

Nous ne sommes pas un réseau low-cost. Et après mûre réflexion, nous avons décidé, pour les biens en dessous de 250 000 euros, de pratiquer des honoraires au tarif fixe compris entre 7 000 et 9 000 euros ; puis, pour les biens au-dessus de 250 000 euros, de pratiquer un taux compris entre 4,5 % et 5 %.

Notre modèle doit permettre à nos mandataires, qui s’acquitte par ailleurs de 150 euros par mois pour bénéficier de notre pack, de réaliser un chiffre d’affaires annuel de 40 000 euros (HT), soit la réalisation de 5 à 7 ventes par an. Et j’ajoute, qu’à ce jour, nous avons un taux d’exclusivité de 40 %.

(1) Selon un enquête réalisée, en 2018, par Harris Intervactive, 72 % des Français interrogés déclarent attachés de l’importance à l’écoresponsabilité de leur habitation.

Transférer cet article à un(e) ami(e)