Franchise

« Nous n’avons jamais déploré un seul impayé »

Par Christian Capitaine | le | Agence immobilière indépendante

Après sept années passées, en tant qu’animatrice, au sein de l’association Habitat et Humanisme, Caroline Liby a lancé, en 2017, l’agence immobilière Appart & Sens. Le coeur de son projet : proposer des biens à la location en zones tendues à des personnes solvables mais exclues du parc locatif. Déployée à Lyon et à Paris, l’entreprise s’installe à Marseille.

Caroline Liby, la fondatrice, entourée de deux associés : Thierry Buffet et Gaëlle Duranton. - © D.R.
Caroline Liby, la fondatrice, entourée de deux associés : Thierry Buffet et Gaëlle Duranton. - © D.R.

Quels sont les éléments-clés du modèle d’Appart & Sens ?

Nous sommes une agence immobilière responsable. Et de ce fait, deux éléments-clés nous caractérisent : nous sommes, d’une part, intégrés au cœur de l’Economie sociale et solidaire (ESS) ; et nous sommes agréés ESUS - ce qui est très rare sur le marché des agences immobilières.

Pour recevoir cet agrément, il faut remplir trois conditions : 1/ poursuivre une utilité sociale à titre d’objectif principal ; 2/ prouver que cet objectif a un impact sur le compte de résultat, ou la rentabilité de l’entreprise ; 3/ et pratiquer une politique de rémunération responsable.

Plus concrètement, notre activité consiste à proposer des biens à la location en zones tendues à des personnes solvables qui sont exclues du parc locatif : parents solos, professionnels indépendants, intermittents du spectacle, CDI en période d’essai… 78 % des locataires sont hors CDI et depuis notre existence, nous n’avons jamais déploré un seul impayé.

Du côté des bailleurs privés, nous cherchons des personnes qui veulent donner du sens à leur vie et à leur consommation, à des personnes qui placent l’humain au cœur de leur préoccupation, et qui veulent permettre une « consommation » responsable de leur patrimoine.

Comment procédez-vous pour la sélection des candidats à la location ?

Une fois que nous avons reçus les dossiers de candidatures, nous les étudions minutieusement puis nous rencontrons les candidats. Nous présentons ensuite les dossiers aux propriétaires qui mettent leur bien en location, mais sans révéler l’identité des candidats. Enfin, après concertation avec les équipes d’Appart & Sens, les bailleurs décident à qui ils souhaitent louer leur bien.

Dernière étape : quelques semaines plus tard, nous organisons une rencontre entre le bailleur et le locataire, ce qui nous permet souvent de réaliser la levée de réserve définitive avec le promoteur, la moitié de notre parc locatif étant installée dans le neuf.

Un point important sur notre positionnement : nous ne sommes pas une agence low cost (soit en droite ligne avec la philosophie des acteurs de l’Economie sociale et solidaire), nos honoraires étant situés dans la tranche haute du marché, soit à 7 %. Et pour cause : au quotidien, nous réalisons pour nos clients bailleurs in travail d’orfèvre.

Où déployez-vous votre activité sur le territoire et dans quelle proportion ?

Nous rayonnons aujourd’hui à Lyon, qui est notre berceau et où nous comptons une agence qui a pignon sur rue, ainsi qu’à Paris. 2022 marque l’année de notre déploiement : nous ouvrirons, en mars prochain, la ville de Marseille et avons pour ambition de renforcer notre présence à Paris et en Ile-de-France.

Depuis notre lancement, nous avons permis à 210 locataires de trouver un logement. Côté bailleurs (je précise, ici, qu’ils participent également à notre comité de gouvernance, ainsi que le veulent nos statuts) nous en comptons aujourd’hui 65, ce qui correspond à 110 lots en gestion.

J’ai lancé Appart & Sens en fonds propre, en 2017. La structure compte désormais 15 associés. En 2021, nous avons également réalisé une levée de fonds de 275 00 euros. Et nous nous félicitons, enfin, de recevoir le soutien sans relâche de la Fnaim.

Transférer cet article à un(e) ami(e)