Franchise

« Nos agences immobilières sont, pour nos collaborateurs, des lieux de vie »

Par Christian Capitaine | le | Agence immobilière indépendante

Joya - Rencontres Immobilières, c’est l’histoire de deux agents immobiliers, Josselin Lespagnol et Guillaume Varnier, respectivement implantés en Ile-de-France et dans l’Aube, qui ont décidé, en 2021, de fédérer leurs agences immobilières au sein d’une marque commune et bâtie autour de trois piliers : le plaisir, la loyauté et la réussite.

Joya - Rencontres Immobilières (agence de Troyes, Aube) - © D.R.
Joya - Rencontres Immobilières (agence de Troyes, Aube) - © D.R.

Comment est né le groupe Joya - Rencontres Immobilière ? 

Il est le fruit de la fusion de deux structures, opérée en 2021. Une première, composée de deux agences immobilières, dirigées par mon associé Guillaume Varnier, en Ile-de-France, et spécialisées sur les métiers de la gestion locative et du syndic de copropriété.

Et une seconde, structurée autour de trois agences, dont j’assure la direction, et spécialisées, cette fois, dans la transaction immobilière et implantées dans le département de l’Aube, à Troyes et à Nogent-sur-Seine, et en Seine-et-Marne, à Nangis. 

Puis rapidement, en 2021, après avoir fusionné nos marques pour créer Joya - Rencontres Immobilières, nous avons ouvert une autre agence immobilière, à Paris, dans le 9e arrondissement. 

En créant ce groupe avec Guillaume, nous avions cette ambition de réunir nos compétences et partager notre vision pour créer une marque employeur qui s’installe dans le temps et qui devienne un leader. Et surtout, mettre sur pied un groupe au sein duquel les collaborateurs ont plaisir à travailler. 

Quels sont les principaux piliers du modèle Joya - Rencontres Immobilières ? 

Le premier est construit autour de la notion de « plaisir ». C’est-à-dire : plaisir à travailler ensemble, plaisir à partager des valeurs et des process. Pour prendre un exemple avec nos conseillers dédiés à la transaction, nous ne travaillons qu’avec des indépendants, à la fois engagés, responsables et passionnés.

Ceux-ci peuvent ainsi gérer leur temps et leur business comme ils le souhaitent. Mais, entre eux, ils échangent également au quotidien, ce qui leur permet de partager une certaine vision du métier et des bonnes pratiques.

Aussi, chez Joya, nous avons déployé, pour eux, un système de rémunération très avantageux, compris entre 50 % et 90 % du chiffre d’affaires, alors que les agences classiques offrent, en moyenne, 40 % des commissions.

Enfin, cette notion de plaisir est incarnée chez nous par nos agences immobilières, qui sont, pour nos collaborateurs, des lieux de vie, où ils peuvent à la fois travailler et se détendre.  

Le déploiement d’agences physiques vous est-il indispensable ? 

Il est même primordial pour que notre modèle fonctionne. Une agence immobilière reste, pour un agent, un lieu de vie et de partage pour travailler dans de bonnes conditions. C’est en son sein qu’il rencontre ses collègues. Et, bien sûr, ses clients (pour, par exemple, signer les compromis de vente), avec l’objectif qu’ils deviennent des ambassadeurs de notre marque.

Josselin Lespagnol, dirigeant du réseau - © D.R.
Josselin Lespagnol, dirigeant du réseau - © D.R.

A cet égard, nous avons toujours privilégié les emplacements « numéro un » des centres-villes. A Paris, nous occupons une espace de 300 m2, situé juste en face de l’église de la Saint-Trinité. Et à Nogent-sur-Seine (10), notre agence est implantée en plein cœur de la ville, à proximité du marché et des meilleurs commerces.  

Comment sont organisées vos agences immobilières et quelles activités y sont déployées ? 

Plutôt que « d’agences immobilières », je préférerais employer le terme de « centres d’affaires ». En effet, nos structures hébergent plusieurs métiers de l’immobilier : outre ceux de la transaction, de la gestion locative et de syndic, ils développent le courtage en crédit, l’architecture d’intérieur et, bientôt, l’accompagnement pour la gestion de patrimoine.

Par ailleurs (et en référence à l’un des autres piliers qui nous structurent, c’est-à-dire « la loyauté »), nous mettons à disposition de tous nos collaborateurs des outils qui vont les accompagner sur le chemin de la réussite : plan 2D, visites virtuelles, photographies professionnelles, outils pour la gestion de la relation client, services marketing, administratif et juridique. 

Enfin, une troisième valeur forte nous rassemble au sein de Joya - Rencontres Immobilières : la réussite, celle qui découle du plaisir de travailler. Réussite dans le métier que nous exerçons en qualité de professionnel de l’immobilier ; et réussite dans l’aboutissement des projets de nos clients.

Quels sont vos objectifs de développement pour l’avenir proche ? 

Nous n’avons pas vocation, pour l’heure, à nous développer en franchise. Nous privilégions les créations d’agences avec des professionnels qui souhaitent s’associer à nous et qui ont la volonté de partager nos valeurs. Mais avec toujours cette volonté d’installer nos centres d’affaires en centre-ville.

Chez Joya, il faut être fier de sa marque. Et épanoui dans son métier. Et nous sommes convaincus qu’à l’ère du tout numérique, les relations humaines demeurent indispensables dans nos métiers, car elles renforcent la confiance.

Transférer cet article à un(e) ami(e)