Évaluation

1,12 million de transactions sur un an en 2021, selon les Notaires de France

Par Christian Capitaine | le | Services pour évaluer

Les Notaires de France ont recensé, au 31 novembre 2021 sur douze mois glissants, 1,12 million de transactions dans l’ancien, soit une progression de 17,5 %. Côté prix, l’inflation atteint 7,4 %, dont +9 % concernant les maisons. Les principaux chiffres.

Les Notaires de France font état d’une hausse de 17,5 % du nombres de transactions dans l’ancien - © D.R.
Les Notaires de France font état d’une hausse de 17,5 % du nombres de transactions dans l’ancien - © D.R.
  • 1,12 million de transactions dans le logement ancien en cumul sur les 12 derniers mois au 31/11/2021 en France - hors Mayotte (+17,5 % sur 1 an). 
  • +7,4 % de hausse des prix des logements anciens en France métropolitaine au 3e trimestre 2021 par rapport au 3e trimestre 2020. 
  • +9 % de hausse des prix des maisons en France métropolitaine au 3e trimestre 2021 par rapport au 3e trimestre 2020.
  • +5,2 % de hausse des prix des appartements en France au 3e trimestre 2021 par rapport au 3e trimestre 2020.

Tels sont les constats du Conseil supérieur du notariat (Notaires de France), dans sa note de conjoncture immobilière, publiée le 31/01/2022.

Les projections sur l’analyse des avant-contrats (promesses de ventes) indiquent une hausse annuelle de prix pour les appartements anciens (+5 %) et les maisons anciennes (+10 %) au 31/02/2022.

« Au fur et à mesure que les effets positifs des amortisseurs sociaux et économiques mis en place pour pallier la crise sanitaire s’amenuisent, que l’épargne stockée en 2020 aura été consommée, le volume de transactions pourrait à moyen terme être altéré. L’environnement économique spécifique au marché immobilier demeure sécurisant, les taux d’intérêt des crédits nouveaux à l’habitat restant à un point bas à 1,12 % en novembre 2021, réservant à la pierre sa qualité de placement sûr et durable », selon la note de conjoncture du CSN au 3e trimestre 2021.

Quelle dynamique de marché en fonctions en régions ?

« En province, la hausse des prix s’accentue avec +8,8 % entre le 3e trimestre 2020 et le 3e trimestre 2021. Comme depuis le début 2021, la hausse des prix des maisons (+9,4 % sur l’année au 3e trimestre) est plus forte que celle des appartements (+7,5 %) », indique la note de conjoncture des Notaires de France.

À Paris, le prix au m² des appartements anciens est de 10 790 € au 3e trimestre 2021 (0 % par rapport à à la période juillet-septembre 2020). Les Notaires indiquent à Bayonne 3 980 € le m² (+21,7  %), à Limoges 1 490 € le m² (+17 %), à Poitiers, 2 140 € le m² (+15,6 %), à Lille 3 950 € le m² (+13,3 %). À l’inverse, Mulhouse avec (1 110 € le m²,  -15,2  %) Martinique (2 530 €, -12,5 %) et Guadeloupe (2 890 €, -4,2 %) enregistrent une baisse au 3e trimestre 2021. 

« Hausse des prix à Angers, Limoges, Dijon et Saint-Nazaire »

« Les projections des avant-contrats mettent en lumière une hausse des prix sur des villes et des agglomérations de taille moyenne comme Angers, Limoges, Dijon et Saint-Nazaire au détriment de grandes villes comme Bordeaux qui ont probablement atteint un pic et qui connaîtront une stabilisation des prix voire une légère décrue ». (Notaires de France).

Transférer cet article à un(e) ami(e)