Évaluation

Logements neufs : 98 800 mises en chantier (-6,5 %)

Le | Services pour évaluer

101 700 logements ont été autorisés à la construction de décembre 2020 à février 2021 (-11,9 % par rapport à décembre 2019- février 2020) et 98 800 mises en chantier (-6,5 %), selon les chiffres du SDES (ministère de la Transition écologique), le 30 mars 2021.

Logements neufs : 98 800 mises en chantier (-6,5 %)
Logements neufs : 98 800 mises en chantier (-6,5 %)

• De décembre 2020 à février 2021, les logements autorisés sont restés quasiment au même niveau (+0,5 %) qu’au cours des 3 mois précédents (novembre 2020-janvier 2021), en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO).

• De décembre 2020 à février 2021, les logements commencés sont en baisse de 3,1 % par rapport aux 3 mois précédents (novembre 2020-janvier 2021), en données CVS-CJO.

• Au cours des 12 derniers mois, 377 000 logements ont été autorisés à la construction, soit 79 500 de moins qu’au cours des 12 mois précédents (-17,4 %). « Dans le même temps, on estime que 351 900 logements ont été mis en chantier, soit 36 900 de moins (-9,5 %) que lors ds 12 mois précédents », selon le SDES. 

• Au 4e trimestre 2020, 111 600 logements ont été autorisés à la construction (-9,2 % par rapport à la période de septembre à novembre 2020).

Avec -25,4 % sur 1 an (mars 2020-février 2021), le nombre de logements collectifs autorisés à la construction (174 100) baisse plus que les autres typologies d’actifs (-17,4 % en moyenne). L’individuel pur (123 100 logements) recule de 9,5 % et l’individuel groupé (41  300 logements) de 15 %. Les logements en résidence sont en progression de 0,3 % (38 500). Pour la 1e fois depuis novembre 2015, moins de 400 000 logements ont reçu un permis de construire en France.

« Les chiffres sont d’une extrême violence. Cette crise structurelle a pris naissance au-delà de la crise sanitaire en 2020. On s’attend à une aggravation de l’activité dans les mois à venir. Il s’agît d’une crise de l’offre plus que de la demande. Les mises en vente baissent d’un tiers en 1 an. Au niveau national, l'État multiplie les contraintes réglementaires et les facteurs de surcoûts, et pousse à la rénovation. Au niveau local, une majorité de collectivités locales ne veulent plus délivrer de permis de construire (leur nombre a baissé d’un quart en 3 ans) », a indiqué Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI),à Paris, le 04/03/2021.

« Nous ne rattraperons jamais le trou de la crise » (Emmanuelle Wargon)

  • « Les derniers chiffres de la construction publiés, le 29/03/2021, révèlent qu’en janvier 2021, nous sommes 5 % en-dessous de la moyenne des 12 mois avant la crise sanitaire. Il est clair que nous ne rattraperons jamais le trou de la crise. Je suis donc évidemment préoccupée par ce trou d’air que l’on vit encore dans le secteur de la construction. Depuis mon arrivée en juillet 2020 au ministère, j’ai vraiment utilisé les leviers mis à disposition pour essayer de m’attaquer à cette difficulté, qu’ils soient fiscaux (prolongement du PTZ et du Pinel jusqu’en 2024 inclus) ou encore la signature avec les collectivités locales d’un pacte pour la construction durable », déclare Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au logement, à l’occasion d’une rencontre organisée par l’Ajibat, le 30/03/2021.

  • « Je viens juste de commencer les discussions avec les présidents de métropoles, par exemple, ces jours-ci avec Bruno Bernard, président de La Métropole de Lyon pour connaître leur vision sur la relance et dans la construction. Nous avons signé un accord historique avec le monde du logement social pour agréer 250 000 logements sociaux en 2 ans (dont 90 000 PLAI), le 19/03/2021 », dit Emmanuelle Wargon.

Transférer cet article à un(e) ami(e)