Évaluation

Fin de la trêve hivernale : France urbaine appelle le Premier ministre à faire preuve de vigilance

Le | Services pour évaluer

France urbaine appelle le chef du Gouvernement à sa vigilance quant à la nécessité d’anticiper des situations qui pourraient se révéler critiques dans les prochaines semaines, avec les risques d’errance, de constitution de campements ou de squats, dans le contexte de la fin prochaine de la trêve hivernale, le 1er juin 2021.

Fin de la trêve hivernale - © D.R.
Fin de la trêve hivernale - © D.R.

Dans un courrier au Premier ministre, Jean Castex, le 17 mai 2021, le bureau exécutif de l’association France urbaine alerte « sur les perspectives de la fin de l’état d’urgence sanitaire et de la trêve hivernale ». « Une remise à la rue brutale de ces personnes hébergées n’est pas envisageable  », indiquent les élus.

L’association appelle à la mise en place d’une « concertation étroite réunissant maire, préfet et le cas échéant président du Conseil départemental sur le territoire, pour identifier les options les plus adaptées ». « Dans un esprit pragmatique et constructif, France urbaine se tient à la disposition de l’État pour tenter de trouver des solutions d’accompagnement humaines et opérationnelles, afin de venir en aide à ces publics, à quelques semaines du début de la période estivale », indique le bureau exécutif.

Mobilisation des collectivités locales

France urbaine souligne la mobilisation des collectivités locales ces derniers mois, pour créer et financer des places d’hébergement, « parfois en lieu et place de l'État ». Via le 115, le Gouvernement a « augmenté le nombre de places disponibles ». Selon la Fondation Abbé Pierre, la reprise des expulsions locatives menacerait 30 000 personnes.

Pour accompagner la fin de la trêve hivernale, Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement et Marlène Schiappa, ministre chargée de la Citoyenneté, ont signé une circulaire visant à définir les étapes d’une transition progressive de l’état d’urgence vers une reprise maîtrisée de l’application de la procédure d’expulsion locative durant 2021. Chaque expulsion doit être assortie d’une proposition de logement ou à défaut, d’hébergement.

Transférer cet article à un(e) ami(e)