Évaluation

40 950 logements anciens vendus de mars à mai 2021 (+45 % sur 1 an) en Ile-de-France

Le | Services pour évaluer

Gros plan sur la dynamique des transactions immobilières dans l’ancien en Ile-de-France, entre mars et mai 2021, d’après les données communiquées fin juillet dernier par les Notaires du Grand Paris.

Le marché immobilier en Ile-de-France : quelle dynamique observée au printemps 2021 ? - © Ekaterina Belova - stock.adobe.com
Le marché immobilier en Ile-de-France : quelle dynamique observée au printemps 2021 ? - © Ekaterina Belova - stock.adobe.com

« Avec 40 950 logements anciens vendus de mars à mai 2021, l’activité immobilière francilienne est proche de celle de 2019 (41 250 ventes) et en forte hausse (+47 %) par rapport à mars-mai 2020 où le marché de l’immobilier s’est brutalement arrêté pendant plus d’un mois. L’activité des 3 derniers mois est supérieure de 20 % à celle de la moyenne des 10 dernières années sur la même période (34 150 ventes) », déclare Cédric Blanchet, président des Notaires du Grand Paris, le 28/07/2021.

En Île-de-France, les « volumes de ventes des mois de mars et avril sont supérieurs d’un quart et plus par rapport à la moyenne des 10 dernières années. L’activité semble avoir été plus calme en mai avec 12 690 ventes, ce qui représente 7 % de ventes de plus que la moyenne des 10 dernières années. La hausse de 224 % des volumes de ventes entre avril 2020 et avril 2021 confirme le fort impact du 1e confinement. La grande couronne se distingue de Paris et de la petite couronne. Par rapport à 2019, les volumes de ventes de la période mars-mai 2021 sont en baisse de 4 à 5 % à Paris et en petite couronne alors qu’ils sont en hausse de 4 % en grande couronne », indiquent les Notaires du Grand Paris. 

  • À Paris, le prix au m² des appartements anciens à mai 2021, est de 10 590 € le m², soit quasiment le prix de mai 2020 (-0,2 % en 1 an). En 3 mois, de février à mai 2021, les prix ont peu évolué (-0,9 %). Le prix des appartements pourrait atteindre 10 740 € le m² en septembre 2021 à Paris, en hausse de 1,1 % en 3 mois et stable sur 1 an (-0,4 %) ; 
  • les prix des logements ont augmenté de 3 % en Île-de-France de mai 2020 à mai 2021 ;
  • en dehors de Paris, la hausse annuelle intègre tous les secteurs du marché. En petite couronne, les appartements affichent une hausse de 4,5 % et les maisons une hausse de 5,6 % ; en grande couronne, les hausses sont de 3,6 % pour les appartements et de 4,9 % pour les maisons.

38 740 logements anciens vendus au T1 2021

« La pierre qualité de vie pousse les Français à déménager. Ils ont été en prison pendant 3 mois en 2020 et ont envie de quitter leur cellule. De nombreux déménagements vont bousculer le marché et pousser les prix à la hausse. En revanche, il est faux de dire que le marché de l’immobilier à Paris s’écroule  », indique Thierry Delessale, notaire à Paris le 27/05/2021, dans le cadre du bilan des Notaires du Grand Paris sur le marché immobilier résidentiel ancien en Île-de-France au 1e trimestre 2021. 38 740 logements anciens ont été vendus au 1e trimestre 2021 (+3 % en 1 an).

« En 2020, la crise sanitaire a alimenté l’envie de déménagement et le télétravail généralisé durant la période a créé de nouveaux besoins chez les acquéreurs, rendant la pièce de bureau quasiment indispensable. L’emprise numérique va perdurer et le télétravail va continuer. (…) On n’est pas en face d’un tsunami mais d’une vague de fond, la volonté de déménager devrait continuer durant plusieurs années », dit-il.

Transférer cet article à un(e) ami(e)