Les questions à se poser avant de choisir une franchise immobilière


Par Stéphanie Marpinard | le vendredi 26 octobre 2018 | Réseaux - Franchise
Les questions à se poser avant de choisir une franchise immobilière

Débuter une aventure entreprenariale sous l’égide d’une marque et bénéficier d’un accompagnement : l’idée a de quoi séduire tout agent immobilier qui souhaite ouvrir sa propre agence. Tour d’horizon des bonnes questions à se poser avant de sauter le pas. 

1.     Quel montant puis-je investir ?

"Avant de vous lancer dans l’aventure, votre première sélection doit se faire en fonction du niveau de l’apport personnel que vous souhaitez investir", explique Bernard-Yves Saint Paul, directeur du cabinet de conseils BYSP&GO. Selon l’emplacement préconisé, la surface, le nombre de salariés et les travaux nécessaires pour s’adapter au design du concept, les montants à investir peuvent être très divers d’une franchise à une autre. "La plupart des banquiers exigeront que votre apport personnel correspondent au tiers du droit d’entrée demandé et du montant total d’investissement nécessaire", précise-t-il.  Autre point de vigilance : "prévoir le fond de roulement nécessaire entre l’ouverture de l’agence, les premières transactions et les premiers encaissements".

2.     Les autres franchisés sont-ils satisfaits ?

"Rapprochez-vous des franchisés déjà en place pour vous assurer de leur degré de satisfaction", conseille Bernard-Yves Saint Paul. Dans cette optique, il est préférable de les sélectionner vous-mêmes et de ne pas vous contenter de rencontrer uniquement ceux imposés par le franchiseur. "Interrogez-les sur la qualité de l’accompagnement sur le plan du marketing, de la communication, de la formation initiale, de la formation continue et de la rentabilité de l’affaire… Tous ces éléments sont des facteurs clés de réussite", souligne-t-il. L’objectif ? S’assurer que la mutualisation des moyens est bien au rendez-vous. "N’hésitez pas également à interroger directement le franchiseur sur son plan de formation, par qui est réalisée la formation, sans oublier sa capacité d’accompagnement en matière de gestion et de management", ajoute-t-il.

3. Quel est le positionnement du franchiseur ?

Choisir une franchise ne s’improvise pas et mérite une enquête approfondie. A minima, posez-vous les questions suivantes. Qui dirige le réseau ? Quel est son parcours ? A-t-il créé d’autres structures et celles-ci ont-elles été prospères ? Quel est le positionnement de la marque ? Quelle est la stratégie digitale et marketing ? Quels sont les outils développés ? Aurais-je une visibilité sur ma zone de chalandise grâce à la communication locale ? "L’immobilier étant un univers hyper concurrentiel, il est essentiel de faire preuve d’attractivité et d’ingéniosité pour sortir du lot et décrocher de nouveaux mandats", précise Bernard-Yves Saint Paul.

4. Quelles sont les modalités de sortie ?

"Vérifiez si un nouveau droit d’entrée est dû à l’échéance du contrat. Si c’est le cas, vous ne serez pas propriétaire de votre secteur", prévient le directeur. Autre point à ne pas négliger : les clauses de non concurrence. Si vous décidez de sortir du giron de votre enseigne, il y a en effet de fortes chances que vous conserviez la même activité. L'interdiction d'exercer une activité similaire et concurrente durant une période et dans une zone géographique données pourrait grandement nuire à votre avenir professionnel. "Enfin, prenez garde à faire corréler la durée du contrat, la durée du bail, sans oublier la durée de vos investissements", conclut Bernard-Yves Saint Paul

Transférer cet article à un ami