La cote des agents immobiliers progresse !


Par Calixte de Procé | le mercredi 09 janvier 2019 | Services pour évaluer
La cote des agents immobiliers progresse !

Pour la troisième année consécutive, les Français ont évalué leur agent immobilier. Avec une note globale de 7,1 sur 10, ces derniers voient leur cote augmenter. Néanmoins, plusieurs points sont à améliorer en 2019, notamment l’accompagnement et le suivi final.  Retours sur les faits saillants de la 3e édition du baromètre Opinion System - IFOP de la satisfaction client dans l’immobilier.

En 2018, les agents immobiliers ont décroché la mention Bien ! Les Français leur ont accordé une note globale de 7,1 sur 10, d’après la dernière enquête Opinion System, menée en octobre et novembre derniers auprès d’un échantillon de 1 005 personnes.. Surtout, 73% des sondés seraient prêts à les recommander à un proche. En revanche, si l’accueil général est particulièrement apprécié par les sondés (7,7/10), ces derniers ne sont pas satisfaits du rapport entre les honoraires et les services (6,5/10) et l’accompagnement (6,9/10). Pour Jean-David Lépineux, le travail se situe surtout entre le compromis de vente et l’acte. « Cette période est bien souvent un flou artistique. Les clients, acheteurs comme vendeurs, se sentent oubliés. Pour augmenter la satisfaction globale, les agents pourraient effectuer un suivi systématique jusqu’à la signature de l’acte de vente ».

Les vitrines des agences très scrutées

Autre tendance révélée par cette étude : la priorité donnée à la proximité. En effet, 23% des Français déclarent avoir trouvé leur agence en passant devant elle, contre 20% par l’intermédiaire d’un portail d’annonces immobilières et 17% par le bouche-à-oreille. Raison de plus pour soigner l’affichage des biens dans les vitrines, quel que soit le public ciblé. « Avant de faire une acquisition, un acheteur se déplace, étudie le territoire et regarde les biens en vente dans les vitrines des agences », explique Jean-David Lépineux. Un vendeur sera, quant à lui, plus réceptif aux panneaux « Vendu » exposés sur les façades des biens. « Un effet d’opportunisme », selon le fondateur d’Opinion System, qui invite les agences à communiquer davantage sur l’efficacité de leur travail. Et si Internet reste un bon outil pour se faire une première idée du marché, pour un vendeur comme pour un acheteur, il ne semble pas influer sur le choix de l’agence. Seulement 8 % des sondés déclarent avoir trouvé leur agent immobilier via le site Internet d’un réseau (9 % en 2017) et 7 % via un moteur de recherche (9 % en 2017).

Les avis clients, un critère déterminant ?

L’étude indique en outre que les avis clients s’imposent progressivement comme un critère déterminant au moment de choisir son agence. 24% des sondés ayant mené un projet immobilier dans les cinq dernières années déclarent y avoir eu recours. Un résultat en progression de six points par rapport à 2017. Et ce réflexe est deux fois plus important chez les 25/34 ans (30%) que chez les plus de 65 ans (15%). « On peut donc imaginer que, d’ici deux ou trois ans, presque un Français sur deux consultera ces avis », avance Jean-David Lépineux. De plus, l’absence d’avis clients visibles lors d’une consultation d’agence n’est pas rassurante pour 46 % des sondés. 63 % déclarent même ne pas vouloir consulter une agence qui n’affiche pas d’avis clients. « Ces avis sont de plus en plus nécessaires à une agence et représentent un réel avantage concurrentiel », commente Jean-David Lépineux. Notons enfin que, pour 84 % des agents, ces avis contribuent à les motiver dans l’exercice de leur métier au quotidien.

Transférer cet article à un ami