Portails

Wide : naissance d’un inter-cabinet pour l’immobilier d’entreprise

Par Christian Capitaine | le | Sites pour les professionnels

Une plateforme de partage de l’offre de l’immobilier d’entreprise en France vient de voir le jour. Son nom : Wide. A sa tête : Justine Petit Bramon, douze années d’expertise au sein des majors CBRE et JLL. Elle nous dévoile son fonctionnement, son business model et ses objectifs.

Justine Petit Bramon, fondatrice de Wide - © Olivier Ramonteu
Justine Petit Bramon, fondatrice de Wide - © Olivier Ramonteu

Vous venez de lancer la plateforme Wide. Quelle est sa vocation ? 

Wide ambitionne de centraliser l’intégralité de l’offre, en France, présente sur le marché de l’immobilier d’entreprise : bureaux, commerces, locaux d’activité, entrepôts logistiques, terrains, etc. Pour parvenir à cette exhaustivité de l’offre sur le plan national, nous nous donnons neuf ans. D’ici trois années, avec mes deux associés, notre objectif consistera déjà, en guise de première étape, à rassembler celles des poids lourds du secteur : investisseurs, promoteurs, property managers et ETI.

Wide est-elle une plateforme d’inter-cabinet ? 

Absolument. Mais uniquement ancrée - et c’est une première en France - sur le segment de l’immobilier d’entreprise. A l’instar des fichiers de partages de mandats qui existent sur le marché de l’immobilier résidentiel, notre outil-métier est une base de données de partage de l’offre qui est accessible à toutes les agences de l’immobilier d’entreprise (et non pas au grand public). Et le tout, gratuitement. 

Quelles raisons vous ont convaincues de lancer cette plateforme ? 

Sur notre marché de l’immobilier d’entreprise, qui concentre entre 3 500 et 4 000 commercialisateurs, tout le monde, historiquement, s’occupe de la demande mais délaisse l’offre. En créant Wide, j’ai ainsi, après douze ans d’activité en tant que commercialisatrice en immobilier d’entreprise (notamment chez CBRE et JLL, deux acteurs majeurs du marché), décidé de corriger cette lacune. 

Mathilde Ferraux, dirigeante associée de Wide - © Olivier Ramonteu
Mathilde Ferraux, dirigeante associée de Wide - © Olivier Ramonteu

Comment l’outil  fonctionne-t-il ? 

C’est très simple : le propriétaire, ou son consultant, renseigne son offre sur la plateforme ainsi que ses critères. Celle-ci devient alors accessible à toutes les agences immobilières. Un point important : la donnée est fiable, mise à jour régulièrement et, contrairement aux portails d’annonces immobilières, nous ne publions pas de doublons. Aujourd’hui, un propriétaire a parfois besoin de plus de 18 mois pour vendre ou louer son bien. Grâce à Wide, sa commercialisation ira plus vite car son offre sera plus largement diffusée. 

D’où puisez-vous vos revenus ? 

L’accès à la base de données, comme je le précisais auparavant, reste gratuit pour le propriétaire et l’intermédiaire. Nos revenus seront alimentés par les membres qui optent pour les fonctionnalités premium et qui commandent des supports marketing pour faciliter la compréhension de leur bien. Exemples, avec des vidéo de pré-visite, des plans et descriptifs. Notre vocation est de permettre à toutes les agences d’avoir les cartes en mains afin que les biens soient commercialisés efficacement.

Transférer cet article à un(e) ami(e)