Portails

Maline, l’outil qui détecte les futurs biens immobiliers à vendre

Par Christian Capitaine | le | Sites pour les professionnels

En croisant des données issues du Big Data qu’il se procure auprès d’acteurs privés et publics, l’outil digital Maline permet aux agents immobiliers d’identifier, plusieurs mois à l’avance, les biens qui seront mis en vente sur le marché de l’ancien. Un générateur de prospects « nouvelle génération » que nous présente Florian Fenech, son co-créateur.

Maline compte près 1 500 clients en France - © D.R.
Maline compte près 1 500 clients en France - © D.R.

Qu’est-ce que l’outil Maline ?

C’est une solution digitale, que nous avons lancée en 2018 avec mon associé, Frédérick Frezzato, qui permet aux agents immobiliers d’identifier, plusieurs mois à l’avance, les biens qui seront mis à la vente sur le marché de l’ancien, et ce partout en France, quel que soit son niveau de gamme (du studio au bien de prestige) et sa superficie.

L’outil permet de prédire qui seront les futurs vendeurs du marché de la transaction immobilière. Maline est donc, pour les agents immobiliers, un soutien fort dans leur travail de prospection dans un marché où la concurrence s’accroît entre les acteurs.

Une fois le bien identifié, l’outil leur fournit les cordonnées de son propriétaire dans le cadre d’un écosystème qui rend légitime cette prise de contact sans qu’elle ne soit trop intrusive. 

Comment prédisez-vous les biens qui seront mis à la vente ?

Florian Fenech, CEO et cofondateur de Maline - © D.R.
Florian Fenech, CEO et cofondateur de Maline - © D.R.

Les prédictions que nous fournissons à nos clients sont le fruit d’un long travail de R&D que nous avons mené après quatre ans de développement.

Concrètement, nous nous appuyons sur le Big Data afin de récolter des données, privées et publiques, que nous achetons de différentes sources [et dont la startup garde confidentielles les identités, ndlr.], que nous brassons, que nous croisons, afin d’identifier les propriétaires qui ont le plus de chance de vendre leur bien.

Autre source sur laquelle nous nous appuyons : l’Open Data, mais qui demeure insuffisante pour générer des prospects qualifiés. C’est ainsi la qualité des données recueillies et leur traitement qui permettent de fournir une bonne qualité d’information en matière de prédiction.

Quels sont les éléments-clés de votre business model ?

Nous proposons les services de Maline aux agents immobiliers via la souscription à un abonnement mensuel, qui démarre à 350 euros HT par mois. Celui-ci est évolutif en fonction des territoires explorés, et de leur densité, pour nos clients.

Deux ans après le lancement de la commercialisation de l’outil sur le plan national, nous comptons 1 500 agents immobiliers clients, installés partout en France, dont une part importante en Ile-de-France, en Rhône-Alpes (notre berceau) et dans les grandes agglomérations comme Marseille, Bordeaux, Montpellier ou Rennes.

Et preuve de l’efficacité de notre solution : elle permet à nos clients en moyenne (car tout dépend des budgets qu’ils déploient pour s’attacher nos services) de détecter plusieurs centaines d’opportunités immobilières par an

Quant à nos objectifs, nous sommes bien structurés - même si nous continuons à recruter - pour multiplier par deux le nombre de nos clients à horizon fin 2021.

Transférer cet article à un(e) ami(e)