Franchise

Permira acquiert 36 % du capital de Safti

Par Christian Capitaine | le | Réseau de mandataires

New Immo Group, la holding de tête des réseaux de mandataires Safti et megAgence, vient de faire entrer dans son capital le fonds d’investissement Permira Growth Opportunities. Les montants levés n’ont pas été rendus publics. Mais l’arrivée de ce nouvel actionnaire va permettre au réseau Safti, dont la valorisation reste confidentielle, d’asseoir son développement et sa notoriété aussi bien en France qu’en Europe, assurent ses cofondateurs.

Safti compte en France plus de 5 5000 mandataires - © D.R.
Safti compte en France plus de 5 5000 mandataires - © D.R.

Les grandes manœuvres se poursuivent au sein des réseaux de mandataires en France. Après IAD, numéro un de la catégorie (270 millions d’euros de CA en 2020), qui levait, en février 2021, 300 millions d’euros auprès du fonds Insight Partners, c’est au tour de son dauphin, New Immo Group, propriétaire de Safti (140 millions euros de revenus l’an passé pour le réseau), d’annoncer l’arrivée d’un nouvel actionnaire, Permira, qui a acquis 36 % de la holding de tête de Safti à travers le fonds Permira Growth Opportunities, « un fonds d’investissement d’envergure mondiale qui n’investit que sur des thématiques à forte croissance, voire en hyper-croissance », précise à ImmoMatin Gabriel Pacheco, fondateur et CEO de New Immo Group.

Les montants levés gardés confidentiels

Alors que l’autre actionnaire minoritaire de New Immo Group, la société de capital investissement Qualium Investissement, a vu sa participation reculer de 30 % à 10 % (cette dernière est entrée au capital de la holding de tête en 2018 via l’organisation d’un premier LBO minoritaire), « les fondateurs de New Immo Group (Gabriel Pacheco, Marc Brimeux et Sandra Françonnet, ndlr) restent majoritaires au capital », souligne Gabriel Pacheco, qui garde secret les montants levés dans le cadre de cette opération.

Développement à l’international

Cet investissement de Permira s’articulera autour de trois axes. D’abord, l’aspect technologique. Avec un premier objectif : renforcer la plateforme technologique de Safti, et l’ensemble des services qui sont liés à la transaction immobilière, dont ceux notamment nécessaires aux mandats électroniques qui concernent désormais plus de 70 % des mandats signés par les mandataires.

Deuxième axe : le renforcement de la notoriété de la marque Safti, qui passera par des investissements en publicité à la télévision, avec « la volonté d’atteindre un niveau de notoriété comparable à celui des réseaux immobiliers traditionnels », indique le CEO de New Immo Group.

Troisième axe : le développement du réseau Safti. D’une part, à l’international, avec l’objectif de se déployer (après l’Espagne et le Portugal ces dernières années) en Allemagne (2021) et en Italie (2022). Puis en France, où il compte déjà 5 500 mandataires.

Safti : un CA 2021 à +30 %

En 2020, le réseau Safti a vu son chiffre d’affaires progresser de 25 %. Pour 2021, ses dirigeants tablent sur une hausse de 30 %, pour dépasser les 180 millions d’euros. Et sur le moyen terme, peu de chance que la tendance s’inverse, à en croire l’expert en immobilier Vincent Pavanello, fondateur de La Maison des Mandataires : selon ses conclusions, rapportées dans un récent livre blanc, la part de marché des réseaux de mandataires devrait passer, sur le marché intermédié de la transaction résidentielle, entre 2020 et 2023, de 20 à 33 %.

Transférer cet article à un(e) ami(e)