Franchise

La nouvelle franchise CityLife Immobilier vise 100 agences immobilières en 2024

Par Christian Capitaine | le | Réseau de franchisés

A la tête de 4 agences immobilières en propre à Paris et petite couronne sous enseigne CityLife Immobilier, une marque qu’ils ont créée en 2020, Julien Gauthier et son père, Bruno, ont décidé de dupliquer ce concept en franchise. 5 contrats ont d’ores et déjà été signés. L’objectif des deux entrepreneurs : fédérer 100 franchisés à horizon 2024. Interview de Julien Gauthier.

Bruno et Julien Gauthier, cofondateurs de CityLife Immobilier - © Y. Kellerman
Bruno et Julien Gauthier, cofondateurs de CityLife Immobilier - © Y. Kellerman

Comment est née la franchise immobilière CityLife Immobilier ? 

Nous l’avons lancée officiellement le 1er juin 2021. Elle est le fruit d’une expérience professionnelle, menée aux côtés de mon père, Bruno, au sein d’une autre franchise immobilière. Après sept ans d’activité et quatre agences immobilières ouvertes, à Paris et à Vincennes (94), nous avons décidé, par goût pour l’entrepreneuriat et les défis professionnels, de voler de nos propres ailes.

Et donc de créer notre propre marque, CityLife Immobilier, que nous avons apposée sur nos 4 agences existantes durant le premier confinement de mars 2020. 

Quels sont les éléments-clés de votre concept ? 

CityLife Immobilier, organisé en franchise capitalistique, ambitionne, tout d’abord, de véhiculer une image de modernité. Pour ce faire, nous avons sélectionné, pour les agences, un mobilier spécifique, haut de gamme, dont doivent se saisir les futurs franchisés.

Nous préconisons également le développement d’un point de vente d’une surface de 60 m2 minimum et doté d’un linéaire vitrine, pourvu d’affichages d’annonces et d’écrans lumineux personnalisés en partenariat avec Vitrine Média, d’au moins 6 mètres de long.

Autre point important : le concept vise, sur le plan géographique, à s’implanter au cœur du réacteur, c’est-à-dire proche de nos concurrents, sur des axes passants, à la fois en milieu urbain et périurbain.

L’agence physique : élément-clé du concept CityLife Immobilier - © D.R.
L’agence physique : élément-clé du concept CityLife Immobilier - © D.R.

Qu’est-ce que vous différencie des autres concepts de franchise immobilière ? 

Nous ambitionnons, sur le plan du développement, de partir du régional vers le national, et non pas l’inverse comme le préconisent majoritairement les autres réseaux de franchise existants. L’idée est ainsi que l’enseigne puisse s’appuyer sur un référent régional, un peu à l’image d’une master franchise à l’international.

Fédérer, au sein d’un socle commun, les agences d’une même région nous semble très pertinent, notamment sur le plan de la communication et de la formation, que cela concerne les outils déployés, et les échanges qu’elles doivent nourrir entre elles. L’objectif est qu’ainsi un référent régional puisse fédérer entre 30 et 40 agences immobilières. 

Notre profil d’entrepreneur et le fait d’avoir nos propres agences nous confèrent une plus grande proximité avec nos futurs franchisés.

Alors que le secteur de l’immobilier se digitalise, le déploiement de points de vente physique vous a-t-il semblé indispensable ? 

Sans aucun doute sur la question. Nous croyons toujours fermement au modèle d’agences immobilières qui ont pignon sur rue. Et peut-être même davantage encore depuis le surgissement de la crise sanitaire : la contrainte des confinements que nous avons subis nous poussent à aller vers l’autre, à vouloir échanger, à établir du lien, que seules les agences immobilières physiques peuvent garantir.  

Quels objectifs vous êtes-vous fixés sur le plan du développement ? 

Notre ambition est de compter, à horizon septembre 2024, 100 agences CityLife Immobilier développées en franchise. Et ce, sur le toute la France.

Quatre profils de futurs franchisés ont été établis : les franchisés existants qui veulent découvrir une autre façon de travailler et à qui nous garantissons, contrairement aux enseignes existantes déjà largement implantées, des emplacements ; les agences indépendantes, qui ont besoin de se structurer et d’être épaulées et qui, pour certaines, ont pu battre de l’aile à la cause de la crise du Covid-19 ; les négociateurs immobiliers et responsables d’agences en quête d’indépendance ; et enfin les cadres en reconversion professionnelle.  

Avez-vous déjà signé des contrats de franchise ? 

Oui, nous en avons signé 5. Plus précisément : 3 pour des implantations à Paris, un quatrième pour une franchise en banlieue Est de la Capitale, et un cinquième dans le département de l’Eure. Ces 5 premiers franchisés CityLife Immobilier ouvriront leurs portes début 2022 : nous garantissons un délai d’ouverture, entre la signature du contrat et l’ouverture effective de l’agence, un délai de six mois.

Transférer cet article à un(e) ami(e)