Franchise

5 conseils pour débuter comme agent immobilier

Le |

Si le secteur de l’immobilier a de plus en plus le vent en poupe chez les jeunes diplômés ou les profils en quête de reconversion, se lancer en tant qu’agent immobilier n’est pas toujours chose aisée. Prospection méthodique, stratégie ou encore persévérance… Tour d’horizon des clés de réussite avec Julien Raffin, fondateur du réseau Groupe C2i et formateur immobilier.

Julien Raffin, fondateur du réseau C2i - ©  D.R.
Julien Raffin, fondateur du réseau C2i - ©  D.R.

1/ Se positionner comme un référent du marché local

Dans un secteur très concurrentiel, la première difficulté est souvent liée à la sectorisation : « Un agent immobilier qui veut travailler partout, au final ne travaillera nulle part car il perdra trop de temps à se disperser », explique Julien Raffin, fondateur du réseau Groupe C2i et formateur immobilier.

Pour être performant, le négociateur doit donc définir un rayon géographique précis et connaître parfaitement son secteur en le parcourant régulièrement et en étant toujours à l’affût de nouvelles informations.

2/ Développer son réseau

« Votre autre priorité en tant qu’agent immobilier débutant va être de vous créer un écosystème favorable pour vous assurer une activité pérenne à court et long termes », souligne Julien Raffin. Une fois le secteur géographique parfaitement défini, il sera en effet plus simple pour un négociateur de développer sa notoriété en s’appuyant sur un réseau local de contacts.

Dans cette optique, n’hésitez pas à mobiliser votre entourage. Vos proches sont en effet souvent vos meilleurs ambassadeurs : amis, famille, voisins… Faites savoir à l’ensemble de votre sphère d’influence que vous êtes agent immobilier, mettez en avant votre valeur ajoutée et les besoins auxquels vous pouvez répondre.

Communiquez non seulement de façon physique mais aussi digitale à travers les réseaux sociaux, et encouragez vos connaissances à parler de vous et à vous mettre en relation avec d’éventuels clients ou contacts qualifiés. Bien entendu, n’oubliez pas également de faire le tour des commerçants de votre quartier afin de vous présenter et de distribuer des cartes de visite.

3/ Réfléchir au pourquoi de la prospection avant de se lancer

« Aujourd’hui, trop de négociateurs qui débutent sont obsédés par le premier mandat, la première vente, alors qu’ils devraient avant tout se préoccuper de leurs attitudes, de leur méthodologie et de leurs process à mettre en place pour réussir sur le long terme et ce quelles que soient l’intensité concurrentielle, l’évolution du marché ou encore des taux de crédit », alerte le fondateur du réseau Groupe C2i.

Le credo ? Prendre le temps et ne pas vouloir aller trop vite afin de mettre en place une vraie stratégie d’entrepreneur. Et dans le domaine de l’immobilier, l’étape de la prospection ne peut se permettre d’être négligée. « Avant d’aller sonner à une porte ou de décrocher son téléphone, il est ainsi essentiel de réfléchir au message que vous souhaitez faire passer  », souligne Julien Raffin.

Votre mission ? Vous montrer convaincant afin de ne pas perdre dès le départ la confiance des prospects.  Pour optimiser votre prospection, fixez-vous des objectifs sur le nombre de contacts à prendre. Plus vous multiplierez les réussites et plus vous gagnerez en confiance.

4/ Se forger un mental de guerrier

Dès vos premiers pas en tant qu’agent immobilier, n’hésitez à vous fixer des résultats à atteindre et faites-les évoluer progressivement en fonction de votre montée en compétences. Le but ? Vous forgez un mental d’acier. Car si la profession d’agent immobilier est avant tout un métier de passion, il demande également beaucoup de travail et d’investissement.

« Outre les méthodes et les process à appliquer, réussir en immobilier est avant tout une question d’état d’esprit et de forces de caractère. A l’instar d’un sportif de haut niveau, il faut passer à l’action, se donner tous les moyens pour réussir et accepter de se remettre en question lorsque l’on est confronté à un échec », met en avant Julien Raffin.

5/ Se créer au plus vite une trésorerie

« En prenant en compte le cycle de trois mois entre le compromis et la vente, un agent immobilier débutant commence à toucher ses premiers honoraires au bout de 5 mois, ce qui laisse présager des premiers mois difficiles », rappelle le fondateur du réseau Groupe C2i.

Se constituer une trésorerie de départ est donc indispensable. « Comme un agent immobilier ne gagne pas la même somme tous les mois, puisque le montant de ses commissions varie selon ses réalisations mensuelles, je conseille toujours à mes conseillers de se constituer, dès le départ, une trésorerie de 9 mois minimum afin d’être totalement serein. Chaque nouvelle vente peut ainsi être considéré comme un gage de sérénité supplémentaire avant d’atteindre un certain rythme de croisière », conclut Julien Raffin.

Par Stéphanie Marpinard

Transférer cet article à un(e) ami(e)