Franchise

Les-pi : une marketplace immobilière est née

Par Christian Capitaine | le | Agence immobilière indépendante

« Les-pi » : tel est le nom de la nouvelle marketplace de vente de prestations de services et de conseils immobiliers que vient de lancer Hélène Ferrari, agent immobilier depuis quatorze ans, également coach et auteure. Comment l’outil fonctionne-t-il ? Et en s’appuyant sur quel modèle économique ? Voici les réponses.

Plateforme « Les-pi », lancée officiellement en juillet 2021 - © D.R.
Plateforme « Les-pi », lancée officiellement en juillet 2021 - © D.R.

Pourquoi avoir lancé la plateforme Les-pi ?

Je suis agent immobilier, et adhérente Fnaim, depuis quatorze ans, et j’estime que le temps est venu de réinventer le métier d’agent immobilier. D’une part, en le revalorisant - notons à cet égard que, selon OpinionWay, 52 % des propriétaires ont tenté, en 2021, de vendre directement leur bien à un particulier, en hausse de deux points versus 2019 -  d’autre part en offrant à ces propriétaires vendeurs une offre de services et de conseils qui répondent véritablement à leurs besoins.

Comment la plateforme fonctionne-t-elle ?

Hélène Ferrari, fondatrice de la plateforme - © D.R.
Hélène Ferrari, fondatrice de la plateforme - © D.R.

Les-pi est une marketplace (dont j’ai entièrement financé le développement) destinée à tous ceux qui veulent vendre leur bien immobilier, et ce, sans passer par une agence immobilière, en toute transparence et au juste prix.

Ces propriétaires choisissent sur la plateforme un « pi », c’est-à-dire un « Prestataire Immobilier », qui devient leur référent et interlocuteur unique, et à qui ils achètent des services et des conseils pour vendre leur bien dans les meilleures conditions.

Quels types de services achète ce client ?

L’accès à la plateforme est totalement gratuit pour lui. S’il achète, à son « pi », la totalité des prestations de services, son panier s'élèvera à 1 490 euros. Parmi lesdites prestations proposées, citons : les plans 2D et 3D, les visites virtuelles, les certificats de luminosité du bien, les datas sur les biens et leur environnement, le home-staging, l’organisation de visites du bien, etc.

Toutefois, ce client ne peut acheter que les plans 2D/3D (à partir de 295 euros), ou ne choisir que l’Analyse du projet, qui est, elle aussi, gratuite !

Pour ce faire, nous avons développé des partenariats avec des acteurs reconnus de la Tech, comme Dassault Systèmes, HomeByMe, Solen, PriceHubble ou Previsite. Ici, le « pi » est rémunéré sur chaque prestation vendue, sans attendre la vente du bien. Un point important : le « pi » n’est pas dans l’intermédiation, il est prestataire de services.

Comment est ensuite assurée la promotion de l’annonce auprès des potentiels acquéreurs ?

Une fois l’annonce immobilière créée par le « pi », celui-ci fournit à son client une adresse URL, c’est-à-dire une page interactive, qu’il peut diffuser à sa guise sur le Net, en s’appuyant notamment sur les réseaux sociaux pour élargir son audience.

N’est-ce pas là la crainte du vendeur de voir son annonce faiblement diffusée ?

L’annonce est également publiée sur le site du « pi ». Et sur la plateforme « Les-pi », les pages web interactives des clients y sont également diffusées, et là encore ouvertes à tous, comme c’est le cas, par exemple, sur un portail d’annonce classique.

J’ajoute que nous sommes en train d’organiser une levée de fonds pour pouvoir développer une V2 de la plateforme. Et nous avons bon espoir qu’elle intervienne rapidement. 

Comment recrutez-vous vos « pi » ?

Nous en avons déjà formés trente. Début juillet, a commencé une nouvelle session de formation. L’objectif est d’organiser, chaque année, six promotions. Pour rejoindre la plateforme en tant que « pi », il n’y a pas de prérequis particulier, il suffit de payer un droit d’entrée de 1 000 euros, auxquels s’ajoutent 490 euros pour la formation intensive, d’une durée de deux mois, soit 94 heures.

Celle-ci est dispensée par des formateurs expérimentés, dont des experts juridiques et comptables, des coachs professionnels et un superviseur qui les accompagnent dans la création de leur structure. Ils construisent ainsi leur futur « clé-en-main », en toute légalité et en toute sérénité. Aussi, les « pi » doivent payer un abonnement mensuel à la plateforme de 199 euros par mois, et celle-ci prélève une redevance de 15 % sur le chiffre d’affaires réalisé par le « pi ».

Quant à nos objectifs, ils sont de compter, à horizon fin 2021, 100 « pi » opérationnels et formés, et fin 2022 environ 300. Et nous donnons d’ores et déjà rendez-vous à tout le monde le 15 juillet 2021, date de la mise en ligne d’une plateforme « Les-pi » plus « vendeuse » !

Transférer cet article à un(e) ami(e)