Évaluation

PriceHubble fait le pari du dossier d’estimation 100 % digital

Le | Contenu sponsorisé - Logiciels d'évaluation

Avec un nombre de clients triplé, une équipe doublée en seulement une année et une nouvelle levée de fonds, la startup spécialisée dans le big data et l’intelligence artificielle termine l’année 2020 sur les chapeaux de roues. Comment PriceHubble a-t-elle si rapidement réussi à convaincre les professionnels de l’immobilier ? Le point sur les atouts de ses solutions digitales d’estimation, d’analyse et de conseil immobilier avec Loeiz Bourdic, Directeur de PriceHubble France.

PriceHubble - © D.R.
PriceHubble - © D.R.

3 ans après l’ouverture de vos premiers bureaux en France, comment se porte PriceHubble ?

Il y a 3 ans, nous avons fait le pari de développer une suite de solutions digitales d’estimation et d’analyse immobilière qui puisse être utile à tous les acteurs de la chaîne de valeur : agents, notaires, banques, promoteurs, investisseurs, bailleurs… 3 ans plus tard, nous sommes heureux d’avoir confirmé cette intuition, en gagnant la confiance des plus grands noms dans chacun de ces domaines : les Notaires du Grand Paris, ORPI, Foncia Valorisation, BNP RE, GECINA, AXA IM. Sur les 12 derniers mois, nous sommes passés de 40 à 80 collaborateurs, et avons multiplié par trois notre nombre de clients. Dans cette période mouvementée, les professionnels de l’immobilier ont plus que jamais conscience que des solutions digitales comme celles que nous développons sont essentielles pour accélérer leurs activités.

Concrètement, quelles solutions proposez-vous aujourd’hui aux professionnels de l’immobilier ?

Le cœur de nos solutions consiste à estimer et à analyser un bien dans son marché. Elles sont utilisées soit par des institutionnels (investisseurs, bailleurs, promoteurs), soit par des professionnels qui souhaitent mieux conseiller et accompagner leurs clients (agents, mandataires, courtiers, banques, notaires…).

Par exemple, nous proposons aux agents immobiliers :

  • en amont une solution d’estimation en ligne et précise en marque blanche qui permet d’attirer du lead,
  • puis une plateforme d’analyse pour l’estimation du bien par le professionnel,
  • un dossier d’estimation 100 % digital qui permet à l’agent immobilier de donner aux prospects vendeurs tous les éléments du marché en face à face, ou à distance, en lui partageant un lien,
  • enfin, nous poursuivons ce pari du 100 % digital avec une solution de réactivation de prospects.

PriceHubble lance justement une solution de « réactivation », en quoi consiste-t-elle ?

En discutant avec nos clients, nous avons réalisé que les agents disposent d’une mine d’or qu’ils oublient parfois : l’ensemble des prospects qui les ont contactés il y a plusieurs mois pour une estimation mais qui n’ont pas donné suite. Pour adresser ces prospects endormis, PriceHubble permet aux agents immobiliers de partager un dossier d’estimation digital 3 mois ou 6 mois après le dernier contact. En jouant sur la curiosité et la transparence, l’objectif est de réactiver le lien avec le prospect et ainsi tenter de générer de nouveaux mandats. Dans le contexte sanitaire que nous vivons actuellement, où les rencontres avec les vendeurs sont compliquées, le digital a ainsi tout son rôle à jouer. Cela se confirme avec les clients qui ont déjà embarqué la solution.

Quels sont vos objectifs et projets ?

Nous comptons bien évidemment poursuivre sur cette dynamique de croissance, accompagner toujours plus de partenaires dans leur transformation digitale qui finira par voir la disparition du bon vieux dossier d’estimation papier. Nous allons continuer à étoffer nos équipes pour affiner toujours plus nos solutions, leur précision et leur pertinence. Dans cette optique, nous lançons en décembre trois nouvelles plateformes, qui vont permettre à nos clients - notamment institutionnels - d’analyser des immeubles ou des patrimoines entiers en quelques clics. Nous avons également une grosse ambition pour notre déploiement à l’international. Nous sommes actuellement présents sur 5 marchés et 3 nouveaux pays sont déjà prévus en 2021.

Transférer cet article à un(e) ami(e)