Franchise

Les Agences de Papa font leur entrée en bourse

Par Christian Capitaine | le | Agence immobilière indépendante

Après avoir levé 2,5 millions d’euros en avril 2021, l’agence immobilière digitale à la commission unique (2 000 euros) vient de boucler une opération peu commune sur le secteur de la Proptech en annonçant son entrée en bourse sur le compartiment dédié aux startups Euronext Access+. Avec quels objectifs ? Ses deux cofondateurs, Frédéric Ibanez et Nicolas Fratini, répondent.

Frédéric Ibanez et Nicolas Fratini ont lancé Les Agences de Papa en juillet 2019 - © D.R.
Frédéric Ibanez et Nicolas Fratini ont lancé Les Agences de Papa en juillet 2019 - © D.R.

Avril 2021. Les Agences de Papa réalisent une levée de fonds de 2,5 millions d’euros. Un mois plus tard - et valorisée 23 millions d’euros - l’agence immobilière digitale actionne un deuxième levier pour asseoir son développement : elle s’introduit en bourse.

Entrée sur le compartiment Euronext Access+ (dont le cœur de cible sont les startups) en émettant 45 600 336 actions, elle justifie ce choix par l’intermédiaire de son cofondateur, Frédéric Ibanez : « Cette opération va surtout servir à renforcer notre crédibilité et notre notoriété aux yeux du grand public et des investisseurs. Elle s’inscrit ainsi moins dans une optique de financement mais plus dans un souci de transparence. »

Teddy Riner en ambassadeur de la marque

En début d’année 2021 déjà, la startup niçoise s’était attachée les services de la star de judo Teddy Riner en qualité d’ambassadeur afin de consolider sa crédibilité. « Nous avons aussi investi en publicité télévisuelle sur des chaînes nationales, poursuit Nicolas Fratini, l’autre cofondateur. Désormais, le temps est venu de passer à la vitesse supérieure et d’entrer en bourse. Et ce, même si la démarche peut sembler atypique pour une entreprise de la Proptech. » Et d’ajouter : « Si l’on y va maintenant, c’est pour se développer plus rapidement !  »

Présent dans près de 500 villes de France, l’entreprise, qui compte une centaine d’employés, est structurée autour d’un pilier qui fait des émules sur le secteur de l’immobilier : la commission unique. Mais sa particularité est d’être inscrite sur le low-cost, avec une commission fixe de 2 000 euros payée aux résultats (et sans exclusivité), quel que soit le prix du bien immobilier mis en vente. En contrepartie, c’est au propriétaire-vendeur d’assurer les visites du bien immobilier. Ce qui fait dire à certains observateurs du secteur de l’immobilier que son business model s’inscrit davantage dans l’accompagnement des particuliers qui veulent vendre leur bien en direct plutôt que dans l’intermédiation.

Quels services proposés aux propriétaires vendeurs ?

« La visite du bien par un professionnel de l’immobilier n’apporte pas de valeur ajoutée à la prestation d’ensemble, répondent les cofondateurs de l’agence immobilière digitale. De plus, les propriétaires savent mieux mettre en avant les atouts du bien qu’ils vendent. Et pour ceux qui ne souhaitent pas le faire, soit seulement dans 5 % des cas, nous faisons appel à la société Flatsy qui prend en charges les visites même si elles sont prévues dans le prix fixe des 2 000 euros. »

En revanche, avant et après la visite, Les Agences de Papa interviennent sur plusieurs champs : la qualification de l’acquéreur, l’assurance de sa solvabilité, l’organisation des visites, l’estimation du bien, etc. « Nous suivons ainsi la vie du bien tout au long de son processus de vente, résument Frédéric Ibanez et Nicolas Fratini. Certes les outils digitaux sont importants dans nos process, mais nous n’oublions pas le côté humain. Nous sommes une agence immobilière phygitale.  »

Intégrer le top 3 des réseaux

Après avoir réalisé, selon CFNEWS IMMO, un CA de 1,028 M d’euros à la clôture de son dernier exercice le 31 décembre 2020 (pour un résultat d’exploitation négatif de -381 000 euros), la société affiche ses ambitions : intégrer le top 3 des réseaux immobiliers en France (hors réseaux de mandataires) en termes de stock de mandats de vente détenus, avec un objectif, à horizon fin 2021, d’en compter environ 10 000 (depuis sa création en juillet 2019, Les Agences de Papa ont signé 1 700 mandats de vente). Et les deux cofondateurs de compléter : « A terme, nous ambitionnons un transfert des Agences de Papa sur Euronext Growth, qui nous donnerait accès à de nouveaux investisseurs, particuliers et institutionnels. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)