Franchise

Agence IMMEDIAT : les clés du succès

Par Christian Capitaine | le | Agence immobilière indépendante

Jean-Luc Brulard dirige, depuis 2009, l’Agence IMMEDIAT basée à Rueil-Malmaison (92). L’un de ses faits d’armes cette année (avant l’ouverture imminente d’une seconde unité) : avoir décroché le titre d’ « Agence de l’année 2020 en Ile-de-France ». Les recettes de son succès ? Allier proximité et modernité, confie-t-il. Interview

L'équipe Agence IMMEDIAT - © D.R.
L'équipe Agence IMMEDIAT - © D.R.

Quels facteurs vous ont permis de décrocher le titre d’ « Agence de l’année 2020 en Ile-de-France » (1) ?

Toute l’équipe est, bien sûr, ravie de cette distinction. Elle salue notre travail sans relâche de proximité. Pour la décrocher, après délibération d’un jury composé d’une quinzaine de personnalités de la profession (2), plusieurs critères étaient en jeu. D’abord, la qualité de l’accueil que nous réservons à nos clients. Ensuite, l’esthétique de notre agence. Puis, le niveau de nos prestations qui, cette année plus encore, se sont inscrites dans une logique de modernité et d’innovations, à l’image de notre site internet.

Aussi, nous avons considérablement développé les visites virtuelles. Nous avons également basculé dans les visites virtuelles interactives. Enfin, nous avons développé, tout au long de l’année, un dispositif sécurisé de signatures électroniques. Au final, nous sommes fiers d’avoir recueilli près de 400 témoignages clients positifs certifiés par Opinion System.

Quelle a été l’influence cette année de ces outils digitaux, notamment durant les périodes de confinement ?

Jean-Luc Brulard, pdg d’Agence IMMEDIAT - © Jeanne Raverdy
Jean-Luc Brulard, pdg d’Agence IMMEDIAT - © Jeanne Raverdy

Ils se sont révélés très utiles. Durant le deuxième confinement, la visite virtuelle nous a permis de mettre en place un processus d’acceptation d’offres négociées sous réserve d’une visite physique. Nous en avons validé trois. Les avant-contrats ont ainsi pu être travaillés.

S’agissant de la signature électronique, nous l’avions déjà intégrée dans nos process lors du premier confinement. Lors de la deuxième vague, nous n’avons déploré aucune rupture : les avant-contrats de juin, juillet et août ont pu être signés sans difficulté les semaines qui ont suivi.

Quel bilan dressez-vous de 2020 sur le plan des affaires ?

Après un bon début d’année, le premier confinement, qui a coïncidé avec l’arrêt total du marché, a créé un effet de sidération, et même d’angoisse, au sein de notre équipe. Et ce, même si nous avons réussi à travailler un peu grâce aux outils numériques et aux efforts des notaires. Nous avons profité de cette période pour nous former. Au final, nous sommes ressortis plus forts.

Une fois le confinement levé, les ventes sont bien reparties, si bien qu’à fin juillet, nous avions dépassé notre niveau d’activité de 2019 à périmètre comparable. En septembre et octobre, nous avons travaillé correctement.

Résultat : nous sommes entrés dans le deuxième confinement sans encombre. Heureusement, celui-ci n’a duré qu’un mois, et les notaires ont continué à travailler. En conséquence, avec une soixante de ventes réalisées cette année, nous réaliserons une année 2020 en croissance par rapport à 2019.

Quels autres enseignements tirez-vous de cette année 2020 ?

Le marché est resté structurellement déficitaire en offre. Et les tensions sur les prix ont continué. Ce cycle haussier, qui résulte d’un déficit d’offre, devrait rester la tendance dans les mois qui viennent. Par ailleurs, l’appétence pour les biens avec extérieurs et/ou jardin s’est révélée manifeste, même si nous en sommes en région parisienne, et qu’il convient de nuancer le phénomène.

Cela étant, nous avons vendu deux maisons à des clients qui, avant le premier confinement, souhaitaient s’installer à Neuilly et qui ont préféré le cadre de vie que leur offre Rueil-Malmaison.

Quelles actualités vont rythmer vos prochaines semaines ?

Nous inaugurons, le 19 décembre 2020, notre deuxième agence à Rueil-Malmaison, au Centre commercial Iena, qui regroupe une douzaine de commerçants. Un confrère partait à la retraite. C’était une bonne opportunité d’étendre notre territoire sur la commune. Mais avec toujours le même crédo : la proximité avec nos clients et la relation humaine. Deux nouveaux collaborateurs ont été recrutés, dotés d’un grand sens professionnel, et fort d’une dizaine d’années d’expérience dans la profession d’agent immobilier.

Aussi, nous poursuivrons, dans les mois qui viennent, nos moments de partages et d’échanges, notamment aux niveaux des bonnes pratiques à adopter et de l’inter-cabinet, avec les autres membres des réseaux Agences Réunies et Property Partners auxquels nous appartenons.

Avec au final cet objectif pour l’an prochain : faire progresser notre activité, fort notamment de cette deuxième agence, de 35 % par rapport à 2020. Et récolter 500 témoignages-clients via Opinion System.

 

(1) Titre décerné dans le cadre de la 8e édition du « Palmarès de l’Immobilier 2020 », manifestation qui s’est déroulée dans le cadre du Congrès Fnaim 2020 (23-26 novembre 2020)

(2) Ce jury était présidé par Bernard Cadeau, ancien président du réseau Orpi et actuel délégué général de l’association Partage +.

Transférer cet article à un(e) ami(e)