Franchise

« Comm’ il vous plaira » a-t-elle réussi son décollage ?

Par Christian Capitaine | le | Agence immobilière indépendante

Avec cette agence en ligne, c’est le vendeur qui choisit le pourcentage de la commission versée. « Ce qui nous oblige, pour être le mieux rémunérés possible, à offrir un excellent service  », souligne son fondateur. Trois ans après son lancement, où en est son développement ?

« Comm’ il vous plaira » a-t-elle réussi son décollage ?
« Comm’ il vous plaira » a-t-elle réussi son décollage ?

En février 2017, Grégory Vaillant, 40 ans à l’époque, fondait la plateforme immobilière en ligne « Comm’ il vous plaira ». L’idée forte de ce concept : « Laisser au vendeur, une fois son bien vendu par nos soins, le choix du montant de la commission qu’il nous verse, dans une fourchette comprise entre 0,5 % et 5 % du prix de vente, en fonction de son degré de satisfaction », rappelle son fondateur. Et avec implicitement cette obligation pour que notre homme puisse décrocher le taux le plus avantageux possible : « Prouver notre compétence, c’est-à-dire maintenir un niveau de services élevé ». Dans le catalogue des principales prestations « préventes » proposées par la plateforme, on trouve : l’estimation du bien (avec un retour sous 48h une fois la première visite effectuée), la signature du mandat (détaillé point par point) et exclusif ; la livraison des photos du bien ; sa mise en ligne sur les principaux portails (seloger, leboncoin, etc.) ; un point fait sur l’avancée de sa commercialisation tous les dix jours ; un compte rendu détaillé des visites réalisées ; et enfin une disponibilité de l’agence auprès du vendeur 7 jours/7 de 8h00 à 20h00. Un point important, précise le fondateur : « Le vendeur peut, s’il est insatisfait de la prestation fournie, résilier le mandat au bout de sept semaines. »

Quarante-huit ventes réalisées en trois ans

Trois ans après son lancement, quel bilan dresser de l’activité de « Comm’ il vous plaira » ? « A mi-janvier 2020, nous avions réalisé quarante-huit ventes, indique Grégory Vaillant, à Paris, en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne, et plus précisément dans un rayon de 50 kilomètres autour du Raincy (93), ville d’où je viens. Mais également à Bordeaux, où notre agent commercial a réalisé trois ventes. » Pour étendre son concept en France, le fondateur veut, d’ailleurs, recruter cette année plusieurs agents commerciaux, tous exclusifs. « Nous sommes en finalisation de recrutement à Alfortville (Val-de-Marne), Compiègne (Oise) et Marseille. » Autres villes-cibles pour recruter de nouveaux agents commerciaux dans la mire de l’agence en ligne : Toulouse, Lyon, Grenoble, Rennes et Nantes.

Agents commerciaux : quels pourcentages perçus sur la vente ?

Et son fondateur de rappeler le pourcentage des commissions que sa plateforme s’engage à leur reverser :

  • 78 % pour un CA annuel compris entre 0 et 60 000 euros
  • 83 % pour un CA annuel compris entre 60 000 et 90 000 euros
  • 88 % pour un CA annuel compris entre 90 000 et 120 000 euros
  • 95 % pour un CA annuel compris entre 120 000 et 150 000 euros
  • 98 % pour un CA annuel au-delà de 150 000 euros

Gardant confidentiel le taux moyen de commission que sa plateforme a négocié, pour l’heure, avec ses quarante-huit clients, le fondateur de la startup confie tout de même : « Je n’ai vendu qu’un bien avec une commission de 0,5 %, pour trois à 5 % ». Quant aux trois ventes réalisées à Bordeaux, deux furent négociées avec des taux de 3 % et une avec un taux de 5 %. Pour résumer : trois clients satisfaits !

Transférer cet article à un(e) ami(e)