Franchise

82e Congrès HLM : « La crise du logement abordable appelle une mobilisation générale » (E. Cosse)

Le |

Lors de l’ouverture du 82e Congrès HLM, à Eurexpo-Lyon, mardi 27 septembre, Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat, a notamment illustré la crise du logement qui gagne des territoires en France.

Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat - ©  D.R.
Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat - ©  D.R.

« Produire une offre nouvelle de logement locatif social et d’accession à la propriété est un acte complexe. Non seulement il faut produire du logement abordable mais aussi du logement adapté aux besoins et conditions de vie des demandeurs et accédants à la propriété. Surtout, il faut produire un logement en pensant son impact sur l’environnement », a ffirmé Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat, le 27 septembre 2022 lors de l’ouverture du 82e Congrès HLM, à Eurexpo-Lyon.

« Le Mouvement HLM soutient tous les maires bâtisseurs. Nous savons la difficulté de convaincre ces administrés de produire du logement pour tous. (…). Pour soutenir les élus locaux, nous avons œuvré pour qu’ils retrouvent des moyens d’agir, en alertant l’État sur le rôle essentiel de la TFPB », a-t-elle poursuivi.

Emmanuelle Cosse a également illustré la crise du logement qui gagne des territoires. « C’est une question qui touche depuis longtemps le cœur de nos métropoles. Mais la crise du logement s’étend et, avec elle, une partie de la promesse républicaine qui s’effrite… Sur la frange ouest, au Pays basque, en Bretagne, des mouvements citoyens ont vu le jour pour dénoncer la flambée des prix. Ils rejoignent des mouvements qu’on connaissait dans les métropoles parisienne ou lyonnaise », a déclaré Emmanuelle Cosse.

« Je tire la sonnette d’alarme. Les chiffres de la demande en logement social explosent dans des départements restés jusque-là en dessous des radars alors même que nous savons d’ores-et-déjà que les agréments 2022 ne seront pas bons. La crise du logement abordable en devenir appelle à une mobilisation générale que pouvoirs publics et territoires ont encore du mal à rejoindre ».

« Ceux qui opposent construction et écologie se trompent »

« L’acte de construire a un impact sur notre environnement. C’est une donnée à prendre en compte. Mais ceux qui opposent construction et écologie se trompent. La construction de logements sociaux et la zéro artificialisation nette ne sont pas incompatibles. La renaturation, le respect de la biodiversité doivent aujourd’hui faire partie intégrante de notre manière de penser et développer la ville », a déclaré Emmanuelle Cosse.

Lors du congrès, l’USH doit présenter le Manifeste du mouvement HLM pour la biodiversité. « Ramener la nature en ville n’est pas simplement un enjeu écologique. Il s’agit aussi de qualité de vie et d’équité sociale car les locataires Hlm sont ceux qui ont le moins accès à la nature », selon Emmanuelle Cosse.

Transférer cet article à un(e) ami(e)