Évaluation

Loi Climat : « Boom des mises en vente des passoires thermiques » dans 30 grandes villes (SeLoger)

Par Christian Capitaine | le | Actualité

Dans quelles proportions le nombre de passoires thermiques mises en vente a-t-il progressé entre entre l’automne 2020 et l’automne 2021 ? La réponse avec SeLoger.

Les passoires thermiques : un enjeu de taille pour le secteur du logement - © D.R.
Les passoires thermiques : un enjeu de taille pour le secteur du logement - © D.R.

Dans 30 des 40 plus grandes villes de France, le nombre de passoires thermiques mises en vente a augmenté, selon une étude comparant les offres de logements classés E, F ou G au titre du nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) entre l’automne 2020 et l’automne 2021, publiée par le site d’annonces immobilières SeLoger, le 9 novembre 2021.

Dans 31 villes, le nombre de logements classés entre E et F mis en vente entre 2020 et 2021 est en hausse. Les 5 villes dans lesquelles l'étude constate les plus fortes évolutions sont : Rennes (+74 %), Paris (+72 %), Nantes (+70 %), Le Havre (+66 %) et Argenteuil (+56 %).

Dans 9 villes étudiées, le taux est en baisse ou nul : Nîmes (-39 %), Le Mans (-12 %), Besançon (-11 %), Brest (-11 %), Amiens (-9 %), Toulon (-7 %), Nancy (-6 %), Saint-Étienne (-3 %) et Mulhouse (0 %). Selon SeLoger, la hausse s’explique par l’adoption de la loi Climat et résilience le 22/08/2021, qui prévoit l’interdiction de la mise en location des logements G en 2025, F en 2028 et E en 2034, et une réforme du DPE, dont le calcul combine énergie primaire et émissions de gaz à effet de serre.

Pour Olivier Colcombet, président du réseau immobilier Optimhome et administrateur de l’Union des syndicats de l’immobilier (UNIS), « les échéances de la loi Climat et résilience risquent d’entraîner des tensions sur le marché locatif. La direction prise par le Gouvernement est la bonne. L’intention est superbe, mais sa mise en œuvre reste compliquée. »

30 grandes villes sur 40 concernées par une accélération des mises en vente de passoires thermiques

Les périodes comparées sont « septembre 2019/octobre 2020 » par rapport à « septembre 2020/octobre 2021 ».

Ville et Évolution entre 2020 et 2021

Aix-en-Provence : 27 %

Amiens : -9 %

Angers : 52 %

Annecy : 36 %

Argenteuil : 56 %

Besançon : -11 %

Bordeaux : 27 %

Boulogne-Billancourt : 38 %

Brest : -11 %

Caen : 20 %

Clermon-Ferrand 22 %

Dijon : 22 %

Grenoble : 8 %

Le Havre : 66 %

Le Mans : -12 %

Lille 41 : %

Limoges : 8 %

Lyon 43 %

Marseille : 12 %

Metz : 5 %

Montpellier : 23 %

Montreuil : 34 %

Mulhouse : 0 %

Nancy : -6 %

Nantes : 70 %

Nice : 14 %

Nîmes -39 %

Orléans : 13 %

Paris : 72 %

Perpignan : 18 %

Reims 11 %

Rennes : 74 %

Rouen : 27 %

Saint-Denis : 19 %

Saint-Étienne : -3 %

Strasbourg : 10 %

Toulon : -7 %

Toulouse : 43 %

Tours : 15 %

Villeurbanne : 32 %

Transférer cet article à un(e) ami(e)