CapiFrance revoit ses processus de recrutement


Par Stéphanie Marpinard | le mercredi 23 octobre 2013 | Réseaux - Franchise
CapiFrance revoit ses processus de recrutement

Racheté en 2011 par Artemis, filiale de la famille Pinault, CapiFrance entend aujourd’hui poursuivre son développement. Fort d’un chiffre d’affaires de 53 millions d’euros et de 1 400 conseillers immobiliers, le réseau de mandataires revoit son processus de recrutement et prévoit d’embaucher 1 100 nouveaux conseillers d’ici 2016.

Première étape de cette amélioration, la plateforme Capi-recrutement.fr s’est offerte un lifting complet. L’objectif : renforcer la proximité avec les candidats afin de leur permettre d’adhérer plus facilement au projet et à la culture du réseau CapiFrance. "A travers la mise en avant de vidéos mettant en scène quatre de nos conseillers dès la home page, nous avons choisi de mettre l’humain au centre de notre nouveau site", explique Philippe Buyens, directeur général délégué chez CapiFrance. Ces petites tranches de vie à l’accent de témoignages, qui ont toutes pour slogan "Et si vous misiez sur vous ?", permettent d’impliquer l’internaute dans son choix de parcours professionnel. Toujours dans le souci d’améliorer ses relations avec les candidats potentiels, le site a également enrichi son contenu. "Nous nous adressons à une population très hétérogène puisque 50 % de nos candidats sont issus du monde de l’immobilier et 50 % ne le sont pas, souligne Philippe Buyens. Les candidats doivent donc trouver sur notre site des réponses à toutes leurs questions, que celles-ci concernent l’entreprise comme le secteur d’activité."

Un recrutement géolocalisé

Autre évolution, CapiFrance a repensé sa politique de recrutement en termes de communication. "Nous avons décidé d’orienter notre communication Internet et PQR en fonction de nos potentiels de recrutement dans chaque région", précise le directeur général délégué. Grâce à un système de géolocalisation, un candidat potentiel est également informé dès la home page du site du nombre de postes recherchés dans sa région. "Nous avons également intensifié notre présence sur les salons de l’emploi afin de mieux faire connaître notre métier et notre réseau", ajoute Philippe Buyens. Une nouvelle approche expliquée par les besoins de recrutement du réseau pour parfaire le maillage national : 1 100 nouveaux postes de conseillers en immobilier ancien, conseillers en immobilier neuf et conseillers en immobilier commerce et entreprise seront ainsi créés d’ici 2016. "Les régions pour lesquelles nous avons le plus de besoins sont la Bretagne, le Nord et l’Est de la France", annonce le directeur. Et avec une ouverture du réseau à l’international prévue dès le début de l’année 2014, la campagne de recrutement ne devrait pas en rester là.

Transférer cet article à un ami