Les réseaux de mandataires passés au crible !


Par Aurélie Tachot | le mercredi 25 juillet 2018 | Réseaux - Franchise
Les réseaux de mandataires passés au crible !

Quelles font les forces et les faiblesses des réseaux de mandataires ? C’est à cette question que Meilleursreseaux.com a souhaité répondre, via son enquête. Même si elle est moins représentative que les précédentes, cette 4e édition livre des enseignements intéressants sur le niveau de satisfaction des mandataires immobiliers, mais aussi sur l’ADN des réseaux.

Une méthodologie entièrement revue

Depuis maintenant quatre ans, le comparateur Meilleursreseaux.com s’associe à Kantar TNS pour demander aux agents mandataires s’ils sont satisfaits des services fournis par leurs réseaux. Cette année, le site a légèrement revu sa méthodologie : ʺen plus de mesurer leur taux de satisfaction et de recommandation, nous avons proposé à environ 1200 sondés de choisir jusqu’à 3 mots-clés parmi une liste de 20 pour caractériser les forces de leur réseauʺ, explique Guilain Omont, fondateur de Meilleursreseaux.com. A noter que tous les réseaux n’ont pas souhaité participer à cette enquête (payante pour eux). C’est ce qui explique la raison pour laquelle seules 15 enseignes ont été passées au crible. Même si l’échantillon des réseaux n’est pas représentatif (un seul gros a accepté d’y participer : Propriétés Privées), l’étude de Meilleursreseaux.com dévoile quelques enseignements intéressants en matière de satisfaction des mandataires sur la qualité des outils informatiques, l’accompagnement, la formation, les conditions de travail, la qualité de l’équipe dirigeante…

Propriétés Privées s’améliore sur les outils

La 4e édition de l’enquête démontre que le taux de satisfaction des réseaux de mandataires reste élevé. Sur les quatre réseaux sur lesquels Meilleursreseaux.com a un recul, un léger retrait est toutefois constaté par rapport à 2017 : - 4,7 points pour Propriétés Privées (qui affiche tout de même un taux de satisfaction de 92,4 % en 2018), - 3,8 points pour Les porteclés (94,6 %), - 0,6 points pour Expertimmo (95 %) et - 0,8 points pour Dr House Immo (94,3 %). Un recul qui est certainement lié à la méthodologie de Meilleursreseaux.com : ʺcontrairement à 2017, les agents mandataires ayant donné leur préavis de départ n’ont pas été exclu de l’enquête cette annéeʺ, précise Guilain Omont. Ce qui est rassurant, c’est que les réseaux de mandataires s’inscrivent toutefois tous dans une logique d’amélioration continue. En 2017, Propriétés Privées affichait par exemple un niveau de satisfaction relativement faible concernant les logiciels et les outils informatiques associés (71 %). Un point faible que l’équipe dirigeante a visiblement réussi à travailler puisqu’en 2018, ce pourcentage atteint 88 %. Sur le volet de l’accompagnement, Expertimmo s’est également amélioré : son taux de satisfaction est passé de 89 % en 2016 à 99 % en 2018. Ces deux dernières années, Dr House Immo a musclé son offre de formations : 61 % de ses mandataires en sont très satisfaits en 2018, contre 15 % en 2016.

Une liberté d’action

L’approche par mots clés initiée cette année par Meilleursreseaux.com est également riche en enseignements. Dans l’ensemble, les mots-clés les plus fréquemment cités par les mandataires sont la liberté (choisi 392 fois), le staff à l’écoute (362 fois) et le professionnalisme (358 fois). Si les mandataires d’Expertimmo ont cité le mot « liberté » davantage que les autres, c’est parce que l’enseigne propose à ses agents un taux de commission de 100 % sur toutes les ventes réalisées. Elle se rémunère via les adhésions des agents au réseau (190 HT par mois) et les services apportés au quotidien. Selon ses mandataires, le « staff à l’écoute » sont les mots qui caractérisent le plus Dr House Immo. Un résultat qui s’explique là aussi par le modèle du réseau, notamment la présence de coachs, dont le rôle est d’accompagner les membres du réseau. A noter que le mot « innovation » n’a été cité que 95 fois, pour caractériser A la lucarne de l’immobilier, Noovimo et Une maison bleue, qui a effectivement le mérite de proposer un concept « au forfait » relativement innovant.

Transférer cet article à un ami