Heureux comme un agent immobilier Nestenn ?


Par Gaëlle Fillion | le mercredi 18 juillet 2018 | Réseaux - Franchise
Heureux comme un agent immobilier Nestenn ?

Le réseau immobilier Nestenn, né il y a un an suite à la fusion d’Avis et de Solvimo, vient d’obtenir le label « Happy at work », qui récompense les entreprises où il fait bon travailler. En décrochant la première place de la catégorie 1000 à 4999 salariés, tous secteurs confondus, l’enseigne voit sa politique RH récompensée et ses ambitions de développement gonflées à bloc !

95 % de collaborateurs emballés

Chez Nestenn, sur 1500 collaborateurs au total (franchisés et salariés des agences), 95 % disent avoir du plaisir à travailler pour l’enseigne et 85 % recommanderaient à leurs pairs de rejoindre le groupe, selon cet organisme indépendant. Des chiffres qui ne laissent pas indifférent, en particulier dans le secteur immobilier où le turnover est réputé élevé. On est d’ailleurs loin des moyennes nationales : en France, 65 % des salariés se déclarent heureux et motivés au travail, selon l’étude HappyIndex/AtWork 2018. Pour obtenir le label de bien-être au travail Happy at Work (ou ses concurrents Top Employers ou Great Place to Work), les entreprises paient pour se faire auditer et recueillir anonymement l’avis de leurs salariés. Un petit jeu où tout le monde ne gagne pas forcément… en 2018, seules 4 entreprises candidates, dont Nestenn et Bouygues Immobilier, ont décroché le label dans la catégorie visée. Le classement s’est en partie basé sur les réponses à une vingtaine de questions posées anonymement aux collaborateurs Nestenn (autrement dit aux franchisés et à leurs salariés), sur 6 thématiques différentes, comme le management, le salaire et la reconnaissance ou la dimension « fun-plaisir ». "J’étais plutôt confiant mais jamais je n’aurais pensé que nous arriverions premiers", reconnaît Olivier Alonso, PDG de Nestenn.

Atteindre 600 agences en 2023

Outre les valeurs d’éthique et d’authenticité que Nestenn prétend incarner, la tête de réseau essaie de porter au quotidien des petites attention aux salariés de ses franchisés pour les fidéliser : "à nos meilleurs commerciaux, le siège envoie des fleurs ou du champagne pour les anniversaires, des courriers individualisés pour les féliciter quand ils ont de belles performances", détaille Olivier Alsonso. Sans compter les opérations séductions.  En 2016, le siège de Solvimo avait invité tous les salariés, sans les patrons, sur l’Ile de Porquerolles pour faire du jetski et du parachute, et remotiver les troupes au passage… Des investissements RH appréciés par l’interne, si l’on en croit les résultats de l’audit Happy at Work. "Nous avons un chiffre d’affaires de 380 000 euros HT en moyenne par point de vente ; c’est élevé pour le marché. Depuis le lancement de la marque Nestenn, nos agences ont progressé de 10 % en moyenne", assure le PDG du réseau, qui entend bien ramener des agences indépendantes dans son giron. Lors de son séminaire à Marrakech en juin dernier qui rassemblait une partie de ses 300 franchisés, le réseau a réaffirmé son objectif particulièrement ambitieux : "atteindre 600 agences en 2023, en France et à l’international". Cette année, Nestenn a ouvert une agence à l’Ile Maurice, en plus de celles qu’elle avait déjà à Miami et dans les DOM. 

Transférer cet article à un ami