Foncia emprunte la voie du Big Data


Le jeudi 06 juin 2019 | Réseaux-Franchise
Foncia emprunte la voie du Big Data - D.R.

Afin de faciliter la commercialisation de biens immobiliers et de rassurer les potentiels acquéreurs,  Foncia joue la carte de l’intelligence artificielle. En s’associant avec CityScan, première solution de géodécision immobilière, le groupe bénéficie d’un outil à même d’analyser, en une poignée de secondes, 120 critères relatifs à la situation d’un bien. 

Depuis avril 2019, les 1300 agents dédiés à la transaction immobilière du réseau Foncia profitent d’un outil qui examine toutes les informations corrélatives à l’environnement d’un bien. « La solution analyse des données objectives et vérifiées provenant des ministères de l’Intérieur, de la Cohésion des territoires, de la Santé… Mais aussi de l’INSEE, des CAF ou encore de l’Agence Spatiale Européenne, notamment pour la pollution de l’air », détaille Jordan Frarier, directeur des transactions France du groupe Foncia. En résulte un dossier réunissant plus de 120 critères de renseignements, jusqu’alors extrêmement complexes à réunir et à compiler. « La solution identifie les infrastructures à proximité du bien (commerces, cinémas, écoles, espaces verts urbains, médecins…). Elle délivre la dimension socio-économique du quartier (moyenne d’âge, situation des ménages, statut professionnel revenus des habitants, taux de chômage…). Elle évalue les risques (inondation, pollution, avalanche, sismicité, transports dangereux…) mais aussi tous les axes liés au développement durable (bornes de recharge électrique, vélo ou auto partage…) et au numérique (4G, fibre à venir…)  », explique-t-il. Transmises aux vendeurs qui confient leurs biens en exclusivité au groupe, ces données permettent aux agents immobiliers de savoir quels points valoriser lors de la diffusion des offres et de délivrer des informations détaillées aux potentiels acquéreurs.   

Vers une administration de biens dématérialisée

« En faisant gagner du temps aux acquéreurs, qui ont pour habitude de chercher seuls l’ensemble des renseignements délivrés par l’outil, notre objectif est de raccourcir les délais de ventes et de booster les transactions. Actuellement, sur ce volet et depuis 2015, notre chiffre d’affaires enregistre une hausse annuelle de 10 %. Avec cette solution, nous accompagnons cette croissance », précise Jordan Frarier. Premier acteur du marché immobilier à utiliser CityScan, Foncia affirme, via ce partenariat, une volonté de plus en plus prégnante de développer, en son sein, des outils relatifs à l’intelligence artificielle. « Nous sommes en pleine phase de transformation digitale. Pour l’heure, nous travaillons notamment à la dématérialisation de tâches autour de l’administration de biens. Par exemple, au sein d’un immeuble, en cas d’intervention d’un prestataire, nous souhaiterions généraliser le QR code, pour avertir en temps réel les copropriétaires de la présence d’un technicien. L’envoi systématique de photos post-intervention est également à l’étude. L’ensemble de nos métiers devraient progressivement s’appuyer sur le numérique pour faciliter toutes nos démarches  », conclut-il.  Foncia ambitionne enfin de collecter ses propres données pour créer des outils à même d’analyser et de prédire les tendances du marché immobilier. 

Gérald Dudouet

Transférer cet article à un ami