Actualite

« Construire, pour les jeunes, une nouvelle expérience de la location immobilière »

Par Christian Capitaine | le | Actualité

La Proptech Whoomies lance sa nouvelle plateforme et l’étend à l’ensemble du marché locatif. Avec cet objectif : aider les jeunes à mieux se loger. Comment fonctionne la marketplace ? Comment se rémunère-t-elle ? Quels profils de bailleurs veut-elle séduire ? Les réponses avec sa CEO et cofondatrice, Lauren Dannay.

Lauren Dannay, CEO et cofondatrice de Whoomies - © D.R.
Lauren Dannay, CEO et cofondatrice de Whoomies - © D.R.

Qu’est-ce que Whoomies ?

Whoomies - qui est la contraction en anglais de « Who » (qui) et « Roomies » (colocataires) -  est une startup de la Proptech, que nous avons lancée en 2018 à Paris et à Londres, avec mon associé, Alexandre Assal. Plus en détails, elle repose sur une marketplace de mise en relation entre bailleurs et jeunes locataires, âgés de 18 à 35 ans.

Au début, nous évoluions sur le segment de la colocation. Puis progressivement, nous avons ouvert notre plateforme aux autres bailleurs privés et aux gros opérateurs et bailleurs professionnels, dont les résidences étudiantes.

Notre ambition est ainsi de construire une nouvelle expérience de la location immobilière, en rupture avec les plateformes de diffusion d’annonces classiques afin de simplifier et de sécuriser le parcours, de la recherche à l’emménagement.

Comment fonctionne la plateforme, d’une part du côté locataire, et d’autre part du côté bailleur ?

Pour le locataire, il suffit de s’inscrire gratuitement sur la plateforme Whoomies pour créer son profil. Ensuite, en fonction des annonces publiées - la marketplace référence à l’heure actuelle plus de 25 000 logements, dont 70 % appartiennent à des opérateurs professionnels - il se positionne sur une offre en envoyant, au bailleur, son dossier de candidature.

Côté bailleur, la parcours passe également par la création d’un profil. Ensuite, nous diffusons son annonce sur Whoomies et sur d’autres plateformes d’annonces telles que Nestpick et la Carte des Colocs, afin de lui offrir une audience aussi large que possible.

Comment vous rémunérez-vous ?

Notre business modèle est orienté vers les bailleurs professionnels. D’une part, nous nous rémunérons auprès d’eux une fois le dossier de location bouclé ; puis via un abonnement mensuel qui varie, en fonction des volumes d’annonces par bailleur, entre 100 et 5 000 euros.

Pour ces bailleurs, qu’ils soient particuliers ou acteurs professionnels de l’immobilier, nous leur déclinons également la plateforme pro.whoomies.com à partir de laquelle il peuvent gérer leur dossier de location.

Par ailleurs, nous proposerons à l’été prochain - côté locataire, cette fois - de nouvelles fonctionnalités premium qui seront, pour Whoomies, de nouvelles sources de revenus.

Quels sont les avantages pour un bailleur de faire appel à vos services ?

La force de Whoomies - qui est, pour eux, un puissant canal d’acquisition de nouveaux locataires - est de leur présenter des dossiers pré-qualifiés et vérifiés par nos soins. En clair, pour eux, nous simplifions, sécurisons et optimisons l’ensemble du parcours de location. Et nous leur faisons gagner un temps considérable.

Parmi nos clients, nous comptons déjà une trentaine d’acteurs de référence du logement étudiant, tels que les groupes SuitEtudes, Adagio, ou encore la startup Colonies sur le marché du coliving.

Côté locataire, pourquoi avez-vous ciblé les jeunes générations ?

Notre marque a été, d’abord, construite autour d’un projet à caractère humain et social. De plus, l’ADN digitale de Whoomies colle bien aux besoins et aux usages de ceux de cette génération des 18-35 ans qui consomment services et achats de tous types en quelques clics.

Enfin, nous sommes, avec ce public, sur un marché à fort potentiel et pourtant encore mal adressé : on estime, en effet, que pour des raisons économiques ou sociologiques, les 18-35 ans sont amenés à déménager tous les deux ans et demi en moyenne.

Dans quels secteurs géographiques vos clients bailleurs rayonnent-ils ?

Nous sommes présents à travers leurs offres, globalement, dans les 40 plus grandes villes de France, là où la tension immobilières est forte.

Quelques données chiffrées témoignent de notre succès : en 2021, 5 fois plus d’annonces ont été postées sur la plateforme par rapport à 2020, alors que, chaque mois, 3 500 dossiers locataires sont envoyés en moyenne. Enfin, et concernant les locataires, Whoomies a pu compter, l’an passé, sur 250 000 nouveaux utilisateurs.

Transférer cet article à un(e) ami(e)