Portails

LyBox : un nouvel outil d’aide à l’investissement

Par Christian Capitaine | le | Actualité

La plateforme en mode SaaS LyBox, pleinement opérationnelle depuis début novembre 2020, donne accès à une somme de données sur les biens immobiliers afin que les investisseurs agissent le plus judicieusement possible. Présentation de l’outil et de ses fonctionnalités avec son cofondateur, Mathieu Cornu.

Homepage Lybox - © D.R.
Homepage Lybox - © D.R.

En lançant, à l’automne 2020, la plateforme en mode SaaS LyBox, Thomas et Mathieu Cornu, frères et ingénieurs en data science et en développement web, ont conçu une fusée à trois étages. Avec, dans leur mire, les investisseurs immobiliers particuliers et les professionnels de l’immobilier.

« Nous sommes, Mathieu et moi, tous les deux investisseurs immobiliers. Nous avions, avant de lancer ce projet, codé des extensions qui nous permettaient de rajouter sur les annonces des portails des critères, tel que le prix au mètre carré ou la population, explique-t-il. Avec cet objectif : aller plus vite dans nos recherches. Puis, au fur et à mesure que nous rajoutions des extensions, l’idée nous est venue de modéliser le projet en un concept abouti afin de le proposer au plus grand nombre. »

Une extension navigateur pour faire le tri

Le premier étage de la structure LyBox s’articule autour d’une extension navigateur pour Chrome et Firefox. Celle-ci, une fois téléchargée gratuitement par l’utilisateur, affiche pour chaque annonce relayée sur les grands portails immobiliers (Leboncoin, Seloger, Logic-immo et Avendrealouer) plusieurs informations importantes sur le bien avant même que l’utilisateur ne clique sur l’annonce.

On y retrouve notamment le prix au m², la population, l’ancienneté de l’annonce, un indicateur « prix en baisse », le taux d'étudiants, la différence de prix au m² par rapport au secteur (en pourcentage), la rentabilité, les charges de copros, etc. « Cette extension permet ainsi à l’utilisateur-investisseur, grâce à cette première somme d’informations, de savoir si l’annonce vaut le coup, ou non, d’être ouverte », explique Thomas Cornu.

Calcul des rendements et du cash-flow

Deuxième étage de la fusée : l’apparition, lorsque l’investisseur clique sur l’annonce, d’une nouvelle somme de données, ainsi que le veut la méthode dite de l’entonnoir. « A l’intérieur de l’annonce, l’utilisateur retrouve d’autres informations complémentaires telles que les loyers du secteur, l’historique du prix ou la démographie dans le temps, précise le CEO de la startup. Surtout, il peut utiliser un outil qui lui permet de calculer automatiquement les rendements et le cash-flow de l’investissement en fonction des informations qu’il a remplies : montant des travaux, prix d’achat, loyer, crédit immobilier, etc. »

Un espace utilisateur payant

Troisième étage : l’espace utilisateur. Payant (trois offres sont déclinées par la startup), celui-ci lui permet « à l’utilisateur d’organiser ses investissements et de pousser les analyses », explique Thomas Cornu. Ainsi, pour chaque annonce, l’investisseur peut étudier en détails :

  • La ville, et cette fois de façon beaucoup plus approfondie que sur l’extension (avec l’évolution des prix, la présence des commerces et des entreprises, etc.)
  • Le rendement de son investissement en ajoutant les charges liées à son investissement immobilier.
  • Les travaux : un simulateur est disponible pour permettre de se faire une idée du montant à prévoir en fonction des prestations souhaitées.
  • L’imposition : simulation sur 30 ans du cash-flow et de l’imposition en fonction de la situation financière de l’investisseur, comparaisons entre les différents régimes fiscaux (Foncier, Meublé, SCI IS, etc.)

Les chasseurs immobiliers comme cible

Outre les investisseurs, LyBox cible également les chasseurs immobiliers, dont les données recueillies par la plateforme peuvent se révéler une source d’informations importantes pour les personnes en quête d’un bien immobilier. « Pour ces professionnels, nous négocions des tarifs au cas par cas », précise le CEO.

A mi-décembre 2020, plus de 3 200 utilisateurs avaient téléchargé l’extension LyBox. Et plus de 1 700 d’entre eux s’étaient inscrits sur le site. Quant aux nombre d’investisseurs payants, la plateforme en recensait une centaine un mois et demi seulement après son lancement.

Transférer cet article à un(e) ami(e)