Logiciels

4 conseils pour améliorer votre référencement naturel (SEO)

Par Christian Capitaine | le | Web agency immo

Soigner son SEO, c’est attirer, sur son site web, du trafic qualifié avec l’espoir qu’il se convertisse en business. Jean-Claude Callens, fondateur-gérant de l’agence Web 3Clics, vous livre 4 précieux conseils qui seront autant de leviers qui vous permettront d’améliorer votre référencement naturel.

Installée à Lille, l’agence 3Clics a été fondée par Jean-Claude Callens en 1999. - © D.R.
Installée à Lille, l’agence 3Clics a été fondée par Jean-Claude Callens en 1999. - © D.R.

Il existe plusieurs leviers sur lesquels les agents immobiliers peuvent s’appuyer pour améliorer leur référencement naturel. Un point important : le référencement naturel est, pour un agent immobilier, le canal d’acquisition de trafic et de notoriété le plus rentable. Et c’est, pour rappel, l’ensemble des techniques qui persuadent les moteurs de recherches, dont l’incontournable Google, de recommander votre site et ses contenus aux internautes.

1/ Vérifier sur quels mots-clés on est présents

Pour tester sa visibilité sur Google, la première chose à faire consiste à vérifier sur quelles expressions-clés mon agence immobilière est présente dans les requêtes. Pour ce faire, il faut ouvrir une fenêtre de navigation privée dans laquelle il n’y a pas d’historique, et ensuite taper des mots-clés.

Parmi les incontournables : « agences immobilières + sa ville » ; « ventes maisons et appartements + sa ville » ; « location maison + sa ville » ; « gestion locative + sa ville », « estimation gratuite + sa ville », etc.

Je recommande vraiment d’être présent sur l’ensemble des requêtes liées au prix de l’immobilier dans sa ville car, plus que jamais, nous sommes inscrits sur un marché de vendeurs. A partir de ce constat, des stratégies doivent être mises en place pour pouvoir apparaître sur ces mots-clés.

2/ Bien évaluer le référencement de son site web

Pour bien évaluer le référencement de son site web, il existe trois principaux outils, qui sont proposés gratuitement par Google. Le premier outil d’audit, c’est Google Analytics, qui est installé sur les sites de tous les agents immobiliers et qui se révèle un outil très complet.

Premier élément à analyser au sein de cet outil : par quels moyens le trafic arrive jusqu’à mon site internet. En effet, Google Analytics fournit les différents canaux par lesquels le trafic parvient jusqu’au site de l’agent immobilier : c’est-à-dire, soit via le référencement naturel (celui qui nous intéresse ici), soit par le trafic direct, soit par la publicité payante, soit via un site tiers qui parle de mon agence (ImmoMatin, par exemple), ou bien encore soit par les campagnes d’emailing.

Et l’objectif, ici, est que le référencement naturel (le SEO) soit la source principale de trafic de mon portail. Aussi, dans Google Analytics, il existe ce que l’on appelle « les conversions ». Leur objet : nous informer sur les retours qu’apportent le site internet. Exemple : si un porteur de projet fait une demande d’estimation, on pourra le retrouver dans les conversions, avec son nom et son numéro de téléphone. Les appels téléphoniques peuvent même être tracées et remontées dans Google Analytics.

3/ Avoir un site au point techniquement et riche en contenus

Pour être bien positionné dans Google en référencement naturel, il y a deux autres éléments à respecter. Premièrement, il faut être équipé d’un site d’une bonne qualité technique. Et un outil permet de s’en assurer : PageSpeed Insights, disponible gratuitement. Il va en effet vous permettre de voir les métriques les plus importantes qui renseignent sur la qualité technique de votre portail.

Dans PageSpeed Insights, il vous faudra simplement entrer l’adresse de la page à auditer. Ensuite, l’outil donnera une note au site, que l’agent immobilier communiquera à son agence web. Et s’il y a des remontées de problèmes, ce sera à celle-ci de s’en occuper pour les régler.

Deuxième élément pour être bien référencé par Goggle : doter son site d’un contenu riche et intéressant. Pour y parvenir, un bon moyen est d’animer régulièrement un blog.

J’ajoute qu’un troisième outil vous donnera également - et gratuitement - des informations techniques sur votre site et sur les différents problèmes qu’on l’on peut rencontrer en naviguant dans ses pages : Google Search Console.

4/ Bien soigner sa page Google My Business

Un dernier outil fournit par Google vous permet d’améliorer votre SEO : votre fiche Google My Business. Pour créer cette fiche Google My Business, il suffit de se connecter sur Google My Business.

Que veut dire une fiche bien remplie ? C’est d’abord fournir tous les éléments relatifs à son activité, c’est également publier des produits, des posts, et bien sûr ses avis clients, qui sont des éléments essentiels, même s’ils sont négatifs à votre égard.

N’hésitez pas à faire des réponses longues, avec des mots-clés. Et si vous faites ce travail sur la durée, sur plusieurs mois par exemple, votre fiche va progressivement monter dans les requêtes. Avec l’objectif - c’est le jackpot ! - d’être dans les trois premières de Google, celle qui s’affichent sur la page 1, accompagnées de la Google Map qui localisent les requêtes.

Transférer cet article à un(e) ami(e)