Logiciels

Avec Edmond, touchez vos honoraires à la signature du compromis

Par Christian Capitaine | le | Logiciels de transaction

Philippe Gaudin, ex-cadre du secteur bancaire, a officialisé, en novembre 2019, le lancement d’Edmond. Cette plateforme en ligne qu’il a créée propose aux agences immobilières une avance sur honoraires dès signé le compromis de vente. Plus la peine, donc, d’attendre la signature de l’acte authentique pour alimenter sa trésorerie. Comment se saisir de cet outil et à quels coûts ? Voici les réponses.

Philippe Gaudin - © DE
Philippe Gaudin - © DE

Pouvez-vous retracer la genèse d’Edmond ?

Après avoir exercé plusieurs années dans le secteur bancaire, notamment autour des produits de crédits, puis occupé un poste de directeur général dans l’univers du commerce en ligne, j’ai eu l’ambition, il y a trois ans, de prendre part à l’évangélisation du digital sur le secteur de l’immobilier. Je me suis alors posé cette double question : A quels problèmes sont confrontés, au quotidien, les agents immobiliers ? Et quels produits ou services sommes-nous capables de leur apporter pour l’améliorer ? Parmi les signaux faibles que nous avons identifiés, l’un est ressorti en priorité : celui qui concerne leur trésorerie, un sujet souvent perçu comme tabou au sein de la profession. Nous avons eu alors l’idée de créer le concept Edmond dont l’élément-clé est le suivant : proposer, aux agences immobilières, une avance sur honoraire une fois signé le compromis de vente. Plus la peine donc, pour elles, d’attendre la signature de l’acte authentique pour toucher leurs honoraires.

A quand remonte le démarrage de l’activité ?

Nous avons commencé, à l’été 2019, à tester la solution au sein d’agences immobilières dans la région de Bordeaux, notre berceau. Puis, au vue de l’appétence qu’elle a suscitée, nous avons décidé de participer au salon RENT 2019 pour la présenter au plus grand nombre. C’est donc fin 2019 que nous avons officialisé son lancement pour répondre à un besoin national. Aujourd’hui, trois mois après notre lancement, nous avons cumulé 20 millions d’euros de demandes d’avance sur honoraire. Et si nous devions retenir deux facteurs qui construisent, depuis, le succès d’Edmond, c’est, d’une part, sa capacité à accélérer le développement commercial de ses clients (gardons à l’esprit qu’un tiers du chiffre d’affaires d’une agence demeure en attente de signature), et, d’autre part, celle de recruter et de fidéliser ses agents commerciaux en leur garantissant, à eux aussi, une avance sur honoraire.

Quel est le processus à suivre, pour une agence immobilière, pour pouvoir bénéficier des services d’Edmond ?

Le patron de l’agence commence par entrer en contact avec nous. A l’issue de cet échange, nous lui demandons des informations relatives à la santé de son entreprise, notamment ses bilans. Ensuite, nous procédons à une analyse de son compromis de vente (en d’autres termes « nous le qualifions ») en nous appuyant sur un système d’ingénierie financière et juridique, notamment pour identifier des signaux faibles. Le but est de nous assurer que le futur acquéreur réalisera effectivement son achat immobilier. Une fois validée par Edmond, l’avance sur honoraire peut être versée. A ce jour, 95 % des compromis que nous avons eu à analyser se sont révélées éligibles.

Quel est le coût financier, pour une agence immobilière, de faire appel à vos services ?

Il n’existe pas de prix unique. Le montant de nos prestations varie en fonction de celui de l’avance demandée, de la qualité du compromis et des risques financiers associés à l’agence. Pour donner un exemple : si la demande d’avance est de 12 000 euros TTC, le coût pour l’agence immobilière varie de 350 à 500 euros. J’ajoute que le montant des honoraires que l’on nous demande d’avancer peut grimper jusqu’à 250 000 euros.

Quels sont les profils des agences qui font appel à Edmond ?

Ils sont de tous types, et compte en général, dans leur point de vente, quatre à cinq agents commerciaux : Ils sont indépendants, franchisés, haut de gamme et généralistes. Et donc, contrairement à ce que l’on pourrait croire, par nécessairement implantés dans des zones en difficulté économique. Outre les agences immobilières classiques, nous nous adressons également aux mandataires indépendants à qui nous demandons, pour nous assurer qu’ils ont les reins suffisamment solides, de nous rendre compte de leur bilan sur un an une fois leur première transaction réalisée.

Transférer cet article à un(e) ami(e)