Logiciels

LeanCo Résolution aide les promoteurs dans le traitement du SAV

Par Christian Capitaine | le | Logiciels de gestion

Simplifier, pour le gestionnaire du bien immobilier, le traitement des garanties de parfait achèvement en minimisant son implication dans le processus de déclaration : telle est la raison d’être de la solution LeanCo Résolution, dont son CEO, Xavier Motsch, nous décrit le processus d’utilisation par l’ensemble des protagonistes de la chaîne.

LeanCo Résolution aide les promoteurs dans le traitement du SAV
LeanCo Résolution aide les promoteurs dans le traitement du SAV

Dans la galaxie des logiciels dont peuvent se saisir les promoteurs immobiliers pour améliorer leur satisfaction client, LeanCo Résolution se distingue sur un point : « Notre outil, et c’est en cela qu’il est original, est destiné à la gestion et au suivi des réclamations après les livraisons », explique Xavier Motsch, son CEO.

En effet, cette solution est le cœur d’un écosystème qui fédère le gestionnaire du bien immobilier (promoteur, syndic et conducteur de travaux en EG), le déclarant (propriétaire, locataire/colocataire et administrateur de biens) et l’entreprise qui réalise les travaux de réparation (plombier, électricien, menuisier, etc.).

Réduire le délai entre la déclaration et la réparation

Xavier Motsch, CEO de LeanCo
Xavier Motsch, CEO de LeanCo - © D.R.

« Nous la commercialisons aux promoteurs, au prix de 70 euros par logement. Et son ambition est la suivante : faciliter, aux déclarants, c’est-à-dire aux usagers de l’immeuble, la déclaration d’un incident », poursuit Xavier Motsch. Et, avec ce même dessein : réduire le délai entre la déclaration et la réparation.

« Avec notre application, le temps de traitement administratif d’une réclamation ne prend pas plus d’une quinzaine de minutes, complète le CEO de la société d’édition de logiciels, soit une économie de 150 euros par logement en moyenne. En comparaison, la moyenne de ces délais s’élève, en temps normal, à environ deux heures. De plus, les échanges étant fluides entre tous les protagonistes, le délais entre la réclamation et le quitus usager se révèle bien plus court : en moyenne, il est divisé par 2 à 5.  »

Le déclarant à la main

Concrètement, le processus de déclaration et son acheminement jusqu’au dernier maillon de la chaîne s’opère comme suit. Sur son smartphone, l’usager fait sa réclamation : il précise sa nature, sa localisation, puis y insère une photo et un commentaire explicatif. Directement, le gestionnaire en est alerté par email et sur la plateforme. Il ne lui reste plus alors qu’à transférer ladite réclamation à l’entreprise concernée qui réalisera les travaux (cette dernière prendra alors directement rendez-vous avec l’usager).

Un SAV de qualité pour les usagers

Autre élément important du dispositif : après intervention, l’entreprise qui a réalisé les travaux est ensuite évaluée par le déclarant, ce qui permet notamment au gestionnaire de se constituer, dans le temps, un portefeuille de sous-traitants à la fois compétents et efficaces. Mais pas seulement : « Notre outil permet aussi au promoteur de se constituer un historique sur les opérations qu’il a livrées et de noter combien d’entre elles ont été sujettes à des réclamations, complète Xavier Motsch. Pour lui, notre outil est aussi un bon moyen de prolonger la garantie et d’offrir et à ses clients un SAV de qualité. »

Trois ans après son lancement, la solution a déjà été déployée sur plusieurs programmes d’ADI, d’ADIM ou encore d’Eiffage Immobilier. « Elle concerne aujourd’hui une vingtaine de projets dans l’Ouest de la France, soit 2 000 logements pour, au plan national, environ 6 000 logements », précise le CEO de la startup. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)